colin firth dans le jour de mon retour

Dans le dernier film de James Marsh Le Jour de mon retour, le comédien Colin Firth se transforme en navigateur. Odyssée onirique et dramatique d’un petit industriel britannique au bord de la faillite, qui tente de  faire le tour du monde à la voile sans escale, espérant remporter la première course en solitaire en 1968.

 

L’acteur anglais Colin Firth nous a habitués à des rôles qui, l’air de rien, restent longtemps dans la mémoire. Avec son physique passe-partout, on pourrait le croire ordinaire. Il est en fait un caméléon, acteur tout en nuance, quel que soit l’habit qu’il endosse. Il nous a émus dans Another country, il avait 23 ans. Il a été le Valmont des Liaisons dangereuses de Milos Forman, remarquable aussi dans Le Patient anglais d’Anthony Minghella. Dans Shakespeare in love» (1995), il donna la réplique en costume 16ème siècle à la jeune Gwineth Paltrow, puis il joua dans «L’importance d’être constant» (2002) d’après Oscar Wilde aux côtés de Rupert Everett et endosse un an plus tard les habits du peintre Vermeer pour La jeune fille à la perle, subjugué par Scarlett Johanson. On le verra aussi dans le joyeux Mamma Mia!, film tourné en  Grèce, adapté de la célèbre comédie musicale, avec Pierce Brosnan, dans le rôle d’Harry, tentant de reconquérir Meryl Streep.

Capable de tout jouer, Colin Firth a reçu la Coupe Volpi du meilleur acteur, à la Mostra de Venise (2009) pour son interprétation du professeur d’université George Falconer, dans A single man du couturier et réalisateur américain Tom Ford. Autre consécration, il fut aussi récompensé par un Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans Le discours d’un roi, où il tient le rôle du roi Georges VI.

Il a toujours aimé changer de registre pour mieux se renouveler. En 2012, il se glisse dans la peau d’un espion pour le film adapté du roman de John Le Carré, La Taupe, où il essaie de déjouer les plans de l’inquiétant Gary Oldman. Il fut aussi le Kingsman services secrets en 2015 auquel il ajouta une suite en 2016, ressuscitant l’agent pas vraiment secret dans Kingsman le cercle d’or face à une Juliane Moore diabolique.

colin firth et rachel weiszC’est dire l’étendu du jeu du comédien britannique, juste et subtil dans chacun de ses films. Dans Le jour de mon retour de James Marsh, il incarne un homme d’affaires britannique au bord de la faillite, passionné de voile. Un film adapté de la vie du vrai Donald Crowhurstn, navigateur amateur qui sombra dans la folie lors de la première course en solitaire en 1968. Une histoire interprétée par un Colin Firth très crédible, contraint de laisser sa femme (la sublime Rachel Weisz) et ses enfants à terre, pour vivre cette aventure autour du monde, qu’il espère remporter pour remettre à flot son entreprise. Une odyssée, qui au long du film manque toutefois un peu de souffle (mais pas d’embruns).

Facebook de Colin Firth: https://www.facebook.com/colinfirthwebsite/

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici