barbara carlotti au festival Les Emancipéés
Barbara Carlotti sera au Palais des Arts du Théâtre Anne de Bretagne le 22 mars en co-récital avec Clara Luciani et le 23 mars pour une création hommage au parolier Etienne Roda-Gil.

Croisant littérature, chansons, BD, gastronomie et autres libertés, pour sa troisième édition, le festival pluridisciplinaire Les Emancipéés va présenter dix créations et accueillir trente-cinq artistes du 18 au 24 mars à Vannes et sa région, dont Virginie Despentes, Béatrice Dalle, Nina Bouraoui, Christine Angot, Claire Chazal, Clara Luciani, Barbara Carlotti, Raphaële Lannadère, Feu ! Chatterton, Françoise Fabian, Thomas Jolly, David Bobée , Joey Starr et Fabcaro.

Les Emancipées où se mêlent littérature et chansons, sont avant tout un espace de liberté où les artistes aiment venir faire un pas de côté en s’affranchissant de leur propre champ de création

Ghislaine Gouby, directrice de Scènes du Golfe et du festival Les Emancipéés

«Rassembler des artistes que se jouent des frontières habituelles, qui embrassent les arts, qui créent à cette occasion, ici des projets inédits ». Telle est l’ambition de Ghislaine Gouby, directrice de Scènes du Golfe et fondatrice des Emancipéées. Le festival, dont la troisième édition va se dérouler au Palais des arts du Théâtre Anne de Bretagne à Vannes, à La Lucarne à Arradon, au Grain de sel à Séné et à l’Echonova à Saint-Avé, va présenter pas moins de dix créations du 18 au 24 mars. Les Emancipées où se mêlent littérature et chansons, sont avant tout un espace de liberté où les artistes aiment venir faire un pas de côté en s’affranchissant de leur propre champ de création. Trente-cinq artistes seront présents cette année, invités à croiser les disciplines artistiques à « donner la part belle aux associations improbables, aux audaces, aux lucidités, aux rêves, aux bienveillances, aux joies ». une manière atypique pour le festival de faire « toute la place aux singulières et singuliers, aux vulnérables » souligne la directrice des Emancipéés.

Artiste associée à Scènes Golfe, Raphaële Lannadère donnera un spectacle en préambule de l’événement (27/02) avec « Le jardin de silence » en hommage  à Barbara, aux côtés du metteur en scène et acteur Thomas Jolly, jouant le journaliste et confident. On la verra également dans « Le chant de l’Atlantique » (21/03) pour un concert voyageur « au fil de l’eau, du vent, des courants et de l’histoire ». L’écrivain Thomas Reverdy viendra lire des extraits de son dernier roman « L’Hiver du mécontentement » accompagné par JP Nataf, qui interprétera la «B.O » du livre ayant obtenu Le Prix Interallié 2018.

Virgine Despentes et Béatrice Dalle au festival les emancipéés
Virgine Despentes et Béatrice Dalle

Un autre moment fort sera la rencontre (19/03) de Béatrice Dalle et Virginie Despentes pour un spectacle spécialement créé par le metteur en scène David Bobée. Arnaud Cathrine lira, lui, des extraits de  son dernier roman « J’entends des regards que vous croyez muets » aux côtés du musicien et vidéaste Mathieu Baillot. Quant à la comédienne Françoise Fabian, elle interprétera son premier album spécialement écrit pour elle par Alex Beaupain, un concert suivi d’une lecture d’un texte choisi par elle (20/03).

 

Feu! Chatterton (21/03), la chanteuse Blondino (24/03) seront également de la partie, ainsi que Clara Luciani, nouvelle figure de la pop française en co-récital (22/03) avec Barbara Carlotti, que l’on retrouvera le lendemain (23/03) en compagnie du journaliste littéraire Alexandre Fillon pour un spectacle autour de l’immense parolier, auteur des plus grands succès de la chanson, Etienne Roda-Gil, décédé en 2004 .

claire chazal présente au festival les emancipéés
Claire Chazal
L’écrivaine Nina Bouraoui sera présente au Palais des Arts le 24 mars lors d’une rencontre animée par le journaliste Alexandre Fillon

Importante également sera la présence de Claire Chazal, qui viendra lire des extraits du livre de Nina Bouraoui « Tous les hommes désirent naturellement savoir ». Une création à laquelle tenait particulièrement Ghislaine Gouby : « J’avais entendu dire que Claire Chazal voulait faire du  théâtre et je l’avais entendu faire des lectures. Je voulais une belle personne, humaine. Elle va lire le livre dans lequel Nina Bouraoui parle à la fois du déchirement de quitter l’Algérie et de son arrivée à Rennes. Ce livre est une autobiographie de ce qu’a été pour elle le fait de se découvrir homosexuelle. Il n’est pas simple aujourd’hui d’écrire « je suis une femme, je suis homosexuelle, je suis écrivain, je suis Algérienne et Française, j’aime l’Algérie et la France ». C’est un acte très puissant, fort qui à  titre personnel, à titre de directeur de théâtre, me touche beaucoup. En tant que femme vivant en 2019 et constatant les retours violents, hostiles à tout ce qui n’est pas conforme, je trouve que c’est très courageux. De plus, c’est très beau sur un plan littéraire. Je trouvais important aussi que Claire Chazal puisse porter ce texte pour qu’il n’y ait pas de possibles critiques à l’identification et que du coup, le propos devienne universel. »

Christine Angot

Autre personnalité littéraire, l’écrivaine Christine Angot (23/03) lira des extraits de son nouveau roman « Un tournant de la vie » : « pour moi Christine Angot est un écrivain essentiel, important. C’est aussi une personne en quête de vérité permanente, quelqu’un d’extrêmement brillant. »

Il y aura aussi un « bal littéraire » (23/03) concocté par les auteurs Fabrice Melquiot, Marion Aubert, Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet et Eddy Pallaro. Nouveauté cette année, les organisateurs ont souhaité proposer une «Grande tabléé » (24/03) avec un menu spécial Emancipéés imaginé par Alexia, la cheffe qui prépare les repas des artistes durant le festival.

Le dessinateur Fabcaro sera aux Emancipéés le 23 mars lors d’une rencontre animée par Pierre Lungheretti, directeur de la Cité Internationale de la Bande Dessinée er de l’Image d’Angoulême.

Les Emancipéés s’ouvriront également pour la première fois à la BD avec une exposition dans le hall du Palais des Arts du Théâtre Anne de Bretagne, d’une trentaine de planches de l’album « Zaï Zaï Zaï » notamment,  du dessinateur Fabcaro qui sera présent à l’occasion d’une rencontre animée par Pierre Lungheretti, directeur de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’image d’Angoulême.

Joey Starr

Quant au rappeur Joey Starr, à l’origine du spectacle « Eloquence à l’Assemblée »,  il lira les discours prononcés à l’Assemblée Nationale par des grands auteurs comme Victor Hugo, Lamartine, l’Abbé Grégoire, Aimé Césaire… Bref, un festival de plus en plus libre, dont la programmation pluridisciplinaire décidément très originale ne devrait pas manquer de réjouir les 8000 spectateurs attendus : «C’est un espace de liberté explique la directrice des Emancipéés pour des artistes qui souhaitent s’affranchir de leur discipline artistique. Cette question de pouvoir se poser à un moment pour travailler à un projet qui n’entre pas dans les cases, c’est compliqué, y compris pour les “subventionneurs”. Les interlocuteurs existent peu. Il serait juste de construire un schéma différent de ce schéma ancien qui ne répond pas aussi aisément que cela à ce que sont les quêtes des artistes aujourd’hui. Il faudrait construire des ponts plutôt que des cloisons »

Festival Les Emancipéés du 18 au 24 mars à Vannes, Arradon, Séné et Saint-Avé. Infos :  https://www.scenesdugolfe.com/les-emancipees-tab-291.html

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.