les sea girls au pouvoir
"Les Sea Girls au pouvoir" : un coup d'état musical plein d'humour (c) Marie Vosgian

Spectacle. Humour, énergie, joie de vivre… après quatre séances à guichets fermés, au Café de la Danse, les Sea Girls prennent le pouvoir en chansons et repartent en campagne. On vote pour elles, sans condition! Les quatre chanteuses fantaisistes seront les 5 et 6 février à La Ferme du Buisson de Noisel (77) et en tournée jusqu’au 22 mai.

Les Sea Girls s’emparent de la scène avec une énergie et un talent incontestables. Et on ne peut que saluer ce coup d’état musical, déjanté à souhait.

Sur le programme, le propos est sérieux puisque ce nouveau spectacle intitulé Les Sea Girls au pouvoir !” s’inspire librement de L’Assemblée des Femmes” d’Aristophane.
Mais sur scène, on peut compter sur ces drôles de suffragettes pour redistribuer les cartes (ou plutôt les dossiers !) selon leur fantaisie. Et cette dernière est sans limite. Dès l’entrée, l’effervescence est palpable. Le public est manifestement conscient qu’il va assister à un moment historique: l’ouverture d’un débat dont l’ordre du jour remonte tout de même à 2 500 ans !

Dans une mise en scène de Johanny Bert, cette création musicale de Prunelle Rivière et Fred Pallen (du Sacre du Tympan) propose de passer en revue quelques légitimes revendications comme l’égalité des richesses, le droit à un monde meilleur, la rémunération du travail domestique ou la possibilité pour les femmes disgracieuses et âgées de disposer d’un jeune compagnon… Accompagnée par trois musiciens en jupette :Dan Brouillard à la guitare, Vincent Martin aux percussions et Benjamin Pras au piano, les Sea Girls, parées de plumes et de paillettes, ne sont manifestement pas des adeptes du politiquement correct.
Partant du principe que l’on ne fait pas de grandes révolutions sans grandes chansons, elles enchaînent des couplets sur la pilosité, imitent Mireille Mathieu ou adoptent les accents déchirants d’un blues pour s’inquiéter de l’avenir des paradis fiscaux.

les sea girls au pouvoir
(c)Simon Gosselin

Entre deux refrains, elles se préparent à investir l’Assemblée Nationale pour déposer un projet de loi leur octroyant les pleins pouvoirs. A défaut de siéger un jour sous les ors de la République, on peut affirmer que Lise Laffont, Judith Rémy, Prunella Rivière et Delphine Simon s’emparent de la scène avec une énergie et un talent incontestables. Et on ne peut que saluer ce coup d’état musical, déjanté à souhait. Après quatre séances à guichets fermés, au Café de la Danse, les Sea Girls repartent en campagne. Et on vote pour elles, sans condition !

Texte Annie Grandjanin

Les Sea Girls en tournée: les 5 et 6 février 2020 à La Ferme du Buisson de Noisiel (77), le 13 mars au Centre Cyrano de Bergerac de Sannois (95), le 22 mai à La Maison des Arts du Léman à Thonon-les-Bains (74)…

logo blog annie hall musicSuivez les chroniques culturelles d’Annie Grandjanin sur :  annieallmusic.blogspot.com

Lire: Spectacle. “Le son d’Alex”: toute la musique qu’il aime…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.