les acteurs Luis Brandoni et Guillermo Francella
Le savoureux duo d'acteurs formé par Luis Brandoni et Guillermo Francella dans le film "Un coup de maître"
#Cinéma. Un très bon duo d’acteurs fait le sel de “Un coup de maître” du réalisateur argentin Gaston Duprat. Une gentille satire du monde de l’art et un plaisir à ne pas bouder.

L’ingrédient le plus important de “Un coup de maître” reste le savoureux duo d’acteurs formé par Luis Brandoni et Guillermo Francella

On n’est pas blasés de cinéma argentin. On ne nous emmène pas toutes les semaines à Buenos Aires, et a fortiori pas dans ses galeries d’art. La note exotique joue en faveur de cette comédie. Mais l’ingrédient le plus important reste le savoureux duo d’acteurs formé par Luis Brandoni et Guillermo Francella. Le premier joue unvieux peintre acariâtre, obtus et capricieux. Et le second, son galeriste, très occupé à le sauver de ses faux pas. Voilà le spectacle : leur complicité, leur jubilation, leur côté “vieux couple” amical.

S’il faut une histoire, ce sera un accident, une amnésie, et un plan de génie pour en tirer parti, en profitant au maximum des rouages du monde de l’art. Improbable ? Pas tant que ça. On sent que des vérités affleurent, juste en dessous du vernis de la farce.
On ajoutera quelques personnages secondaires bien sentis, comme l’amie curatrice Dudu (Andrea Frigerio), une pincée de polar, une dose de cynisme, quelques paysages d’une beauté indiscutable… et voilà, la vie a été plus légère pendant une heure quarante. Ça ne se refuse pas.
« Un coup de maître », de Gaston Duprat. 1h41.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.