jean louis trintignant dialogue entre amis

Livre. Bientôt Noël… Une idée pour des cadeaux à déposer au pied du sapin ou près de la cheminée ? Des beaux livres bien sûr, que WE CULTE a sélectionné pour vous. Et voici un premier menu avec dix beaux livres, garantie et assurance de belles lectures et de bonnes fêtes 2020 ! 

roman street illusionsARTS

“Street illusions” de Chrixcel & Codex Urbanus

L’Art urbain en majesté. A la manœuvre, Chrixcel & Codex Urbanus- la première est photographe et auteure, le second street artiste réputé pour ses dessins sur les murs de Paris. Ils se sont retrouvés pour “Street illusions”, un livre qui pointe trompe-l’œil et jeux d’optique dans le street art. “Quand le street art fait Waouh !”, nous assure-t-on en présentation de cet ouvrage. Au menu, six grands thèmes, parmi lesquels le trompe-l’œil figuratif, l’anamorphose ou l’art de la perspective secrète ou encore le camouflage optique… optimisé ! Et d’emblée, l’auteure prévient : “Suivez-moi et ne me lâchez pas la main : rien de ce qui va suivre n’est ce qu’il paraît être…” Avec la contribution de 23 artistes internationaux, dont Toto, Cee Pil, JR ou encore Soda.

alain bashung philippe barbotCHANSON 

“Alain Bashung” de Philippe Barbot

Une somme. Définitive, tout simplement. Avec un titre tout simple : “Alain Bashung”. L’auteur du livre : Philippe Barbot. Pendant une trentaine d’années, il a été une des plumes les plus vives, des plus incisives de la presse française- des plus pertinentes, aussi. Donc, logique qu’il soit revenu une nouvelle fois sur le “cas Bashung”, vénéré pour ” Osez Joséphine”, “Vertige de l’amour”, “La Nuit je mens” et tant d’autres “Play Blessures”. Au fil des pages de cet ouvrage abondamment illustré, Barbot raconte- c’est “tout ce que vous avez voulu savoir sur Bashung sans oser le demander” ! Au fil des pages, résonnent des montagnes de questions. Par exemple : c’est comment qu’on freine… parce qu’on voudrait descendre de là… Ou encore : a-t-on vraiment vu le chanteur sauter à l’élastique dans le Vercors…?

LIRE AUSSI: Albums cadeaux. La super hotte de Noël 2020 de WE CULTE

a la vie a l'amour mireille darcCINEMA

“A la vie, à l’amour” de Mireille Darc

Elle fut une femme libre, elle disait : “J’aime le vent, la vie qui nous emporte, sans savoir là où l’on va…” On l’a vue, étourdissante, au cinéma dans “Le Grand Blond avec une chaussure noire” avec Pierre Richard, “Week-end” de Jean-Luc Godard ou encore “Les Seins de glace” de Georges Lautner avec Alain Delon et Claude Brasseur. Surnommée “la grande sauterelle”, Mireille Darc s’était éloignée du monde du 7ème Art pour se consacrer à la réalisation de documentaires, à l’écriture  et à la photo. Elle est partie à jamais à 79 ans en 2017, on la retrouve avec “A la vie, à l’amour”, un ensemble de carnets, poèmes et journaux intimes, accompagnés de témoignages de son mari et de proches et de 350 photos tirées de ses albums personnels ou offertes par de grands photographes. L’occasion belle de (re)découvrir une femme belle et emplie d’humour toujours bienveillant.

  • “A la vie, à l’amour” de Mireille Darc. Seuil, 272 pages, 24,50 €.

jean louis trintignant dialogue entre amis“Jean-Louis Trintignant. Dialogue entre amis” de Serge Korber, Jean-Yves Katelan

Ça commence par une lettre. Le M- comme modeste. Ce pourrait être aussi magique, magnifique ou encore magnétique. Depuis 1956 quand Dieu créa la femme et Brigitte Bardot, il habite le cinéma français. A ce jour, à 90 ans, il demeure un géant du cinéma- et pas que français… Deux proches, le réalisateur Serge Korber et le tout-terrain Jean-Yves Katelan, lui consacrent un beau livre : “Jean-Louis Trintignant. Dialogue entre amis”. Défilent, dans ces pages joliment illustrées, une vie, des films (entre autres, “Et Dieu…créa la femme”, “Le Fanfaron”, “Z”, “Amour”,…). C’est doux comme une biographie orale, c’est l’histoire d’un petit garçon élevé comme une fille. C’est l’histoire d’un homme qui, fou de vitesse auto et moto, se demande : “Pourquoi je vis ?”

  • “Jean-Louis Trintignant. Dialogue entre amis” de Serge Korber, Jean-Yves Katelan. Editions de La Martinière, 208 pages, 34,90 €.

livre wes anderson“Wes Anderson” de Ian Nathan

Un coffret et une couverture de livre délicatement rose- on sent presque le goût suave d’un bonbon acidulé. Un livre écrit par Ian Nathan, l’un des plus brillants critiques cinéma britanniques, et simplement titré “Wes Anderson”. Sur la couverture, il est également précisé : “La filmographie intégrale d’un réalisateur de génie”. Né à Houston, Texas en 1969, Anderson est apparu dans le monde du ciné en 1996 avec son premier long-métrage “Bottle Rocket”. D’emblée, il fit montre d’un sens rare de l’insolite, que l’on retrouve dans “La Famille Tennenbaum”, “Moonrise Kingdom”, “La Vie aquatique” ou encore “The Grand Budapest Hotel”. Avec précision et une pointe d’humour, Nathan nous prouve, s’il en était besoin, que Wes Anderson est un excellent remède à la mélancolie.

  • “Wes Anderson” de Ian Nathan. Gallimard, 176 pages, 35 €.

couverture le cinéma policier français“Le cinéma policier français” de Jean Ollé-Laprune

Cinéphile passionné et commentateur avisé, Jean Ollé-Laprune est incollable sur le 7ème Art. Et en particulier sur le policier, premier genre du ciné français. Donc, il était normal qu’il écrive “Le Cinéma policier français”, avec Alain Delon en couverture. La promesse de l’auteur : 100 films, 100 réalisations. Promesse tenue en 240 pages. Certes, la présentation n’est pas spécialement originale avec un film sur une double page mais, au final, c’est du sérieux. On commence en 1901 avec “Histoire d’un crime” réalisé par Ferdinand Zecca, on boucle en 2019 avec “Les Misérables de Ladj Ly”. En chemin, on aura croisé Renoir, Clouzot, Dassin, Godard, Truffaut, Chabrol, Lautner, Melville, Tavernier ou encore Audiard… et aussi des grands noms du “polar” comme Manchette, Japrisot, Goodis ou encore Hughsmith…

  • “Le cinéma policier français” de Jean Ollé-Laprune. Hugo éditions, 240 p, 24,95 €.

livre desireeCUISINE

“Désirée” de M. Bignon, A. Venant, M. Lavault

Elles sont trois, trentenaires et militantes. Rapidement, on les qualifierait d’”écologistes”- ce serait simpliste. Mathilde Bignon, Audrey Venant et Masami Lavault sont engagées- féministes, elles défendent et soutiennent la filière de la fleur française dans le respect des saisons et d’une consommation douce. Dans leur beau livre simplement titré “Désirée”– du nom de leur café fleuriste ouvert à l’automne 2017 à Paris, elles évoquent, en quatre saisons, les fleurs coupées. D’automne en printemps, avec de somptueuses photos signées Virginie Garnier, se mêlent fleurs et recettes. Par exemple, à gauche, la renoncule et à droite, la recette du cake pistache- fleur d’oranger, ou encore le lupin et la tarte à la rhubarbe, et même le lisianthus et la tarte amandine au cassis…

  • “Désirée” de M. Bignon, A. Venant, M. Lavault. Tana éditions, 192 pages, 28 €.

LIRE AUSSI: Livre. “Les Marx Brothers par eux-mêmes”: marxistes tendance Groucho !

couverture prise de becPORTRAIT

“Prises de bec” d’Anne-Sophie Mercier, Kiro

Parmi les grandes traditions d’un indispensable hebdomadaire- en l’occurrence, “Le Canard Enchaîné” : le portrait. Ainsi, chaque semaine, une des belles plumes du journal s’applique à en dessiner en mots la personne de la semaine, très connue ou méconnue, qu’importe ! Et voilà que la chargée de l’affaire, Anne-Sophie Mercier, a réuni en un volume ses œuvres hebdomadaires. Ce qui donne “Prises de bec”, un livre jamais méchant, jamais content mais toujours incisif, avec 146 portraits. Soit une belle famille de portraits. De A comme Santiago Abascal (leader de l’extrême-droite espagnole) à Z comme Mark Zuckerberg (patron de Facebook), on y croise des Français (le président Macron et aussi des ordinaires de la politique hexagonale) et des internationaux. Avec des caricatures délicieuses signées Kiro…

  • “Prises de bec” d’Anne-Sophie Mercier, Kiro. Calmann-Lévy, 304 pages, 21,90 €.

couverture paris a vol d'oiseauVOYAGE

Paris à vol d’oiseau” de Basile Dell, David Foenkinos, Jérémie Lippman

Il était une ville, Paris, qu’on croyait connaître. L’arpenteur, toujours, regarde devant lui, le sol. Rarement, il lève la tête, les yeux. Marcheur, il ne vole pas, tel le kiwi. Alors, il rêve d’être oiseau. Ce qu’ont fait deux frères, Basile Dell et Jérémie Lippman. Ils ont envoyé leur drone au dessus de la capitale, l’ont téléguidé, ont photographié. En ont fait un livre aussi magnifique qu’immense. C’est “Paris à vol d’oiseau”. Un livre album de vues inédites, étourdissantes. Des photos qui révèlent un Paris insoupçonnable. En tournant les pages, on croit percevoir la voix de Malcolm McLaren chantant Paris, Paris- c’était en 1994, c’est Paris éternel. Et puis, on lit les mots de l’écrivain David Foenkinos qui ouvre ce “Paris à vol d’oiseau” avec un zeste de javanaise…

  • “Paris à vol d’oiseau” de  Basile Dell, David Foenkinos, Jérémie Lippman. Gallimard, 272 pages, 35 €.

antartictique au coeur du continent blanc“Antarctique, au cœur du continent blanc” de Laurence de la Ferrière, Eric Loizeau

Une exploratrice, alpiniste et conférencière. Un navigateur, ancien équipier d’Eric Tabarly et recordman de la traversée de l’Atlantique en solitaire. Tous deux sont partis pour la grande aventure, direction le pôle sud. Ça donne un livre grand format, “Antarctique, au cœur du continent blanc”. En textes et photos, Laurence de La Ferrière et Eric Loizeau ont voulu fêter le bicentenaire de la découverte de l’Antarctique. Ils racontent, en 256 pages lumineuses, l’aventure. Départ en Argentine, traversée du redoutable détroit de Drake au large du Cap Horn, exploration des îles Shetland, navigation jusqu’à la limite des glaces… “Antarctique, au cœur du continent blanc”, c’est aussi un hommage élégant aux découvreurs d’espaces inconnus et une évocation des chasseurs de baleines…

  • Antarctique, au cœur du continent blanc” de Laurence de La Ferrière, Eric Loizeau. Gallimard, 256 pages, 35 €.

Serge Bressan

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.