andré manoukian création juillet 85 francofolies
Le pianiste André Manoukian va nous faire voyager au travers de la création "Juillet 85", qui célébrera 35 ans de Francofolies.

Jeudi 11 juillet au Grand Théâtre de La Coursive, à La Rochelle, le pianiste et présentateur de l’émission “La vie secrète des chansons” sur France 3 André Manoukian, va nous faire voyager au travers du spectacle “Juillet 85″. Une création qui célébrera les 35 ans des Francofolies, où il jouera les MC et racontera le rapport des artistes au festival, en compagnie d’un quatuor à cordes et d’invités surprise, chanteurs de la nouvelle génération, qui interpréteront 22 chansons ayant marqué l’histoire des Francos. Une création inédite, qu’il a évoquée lors d’une conférence de presse, dans l’après-midi.

Le rapport amoureux des artistes aux Francofolies

André Manoukian : “J’ai découvert toute la profondeur du festival. Il y a quelque chose d’assez émouvant dans l’histoire, les artistes et dans le rapport amoureux qu’ont toujours eu les chanteurs avec ce festival, qui est évidemment dû à Jean-Louis Foulquier. Quelque part, on lui doit tous notre carrière. Quand j’ai commencé avec Liane Foly, la première radio qu’on a fait, c’était Pollen. Et tout ça se faisait dans une espèce de bienveillance. On est loin du show-biz et pourtant on est au cœur de l’épicentre. Et l’esprit des Francofolies est resté après Foulquier et ça aussi ce n’était pas évident, parce que Gérard Pont (Président des Francofolies) est aussi un amoureux de la musique.”

Juillet 85″, une création inédite

André Manoukian : “A travers tous les artistes qui se sont produits aux Francofolies, on a choisi avec Gérard Pont, 22 chansons. Ensuite, on a fait un casting et proposé à des chanteurs de la nouvelle génération de venir les interpréter parce que, c’est de notoriété publique, je chante faux comme un jambon ! (rires). C’est pour ça que je suis amoureux des chanteuses et des chanteurs. Ils ont tous une personnalité et ils amènent tous leur lumière et leur interprétation à cette histoire. Je les accompagnerais au piano avec un quatuor à cordes et je ferai le MC. On a l’impression que chaque chanteur est un invité qui vient s’intégrer dans un son. Du coup, l’homogénéité, elle est dans la musique et le fil conducteur qu’il y a à travers cette jolie histoire.”

La variété française est morte 

André Manoukian : “La variété française, elle est morte. Aujourd’hui, il y a la chanson française qui est devenu un genre et qui est formidable, il y a le rap. Il y a des musiques de niche qui sont en train d’arriver et il y a des gens qui viennent du rap et commencent à mettre de la chanson. La grande variété est devenue une musique classique, qu’on peut revisiter. Cela fait partie de l’évolution des choses. Avant, en France, les jeunes artistes se faisaient développer par des majors. Aujourd’hui, tout ça c’est mort, chacun se débrouille dans sa “niche”, puisqu’il faut utiliser des termes de marketing. Du coup, on n’a jamais eu autant de richesses musicales et autant de genres complètement différents. On se trouve dans une autre forme de variété puisqu’on est dans un éclatement de styles et une profusion de créativité de dingue.”

Ce qu’il faisait en juillet 85 

André Manoukian : “En juillet 85, je venais de découvrir Prince, j’écoutais Police, les Rita Mitsouko. Je trouvais que c’était terrible et puis j’étais toujours dans le jazz.”

Son meilleur souvenir des Francofolies

André Manoukian : “Mon meilleur souvenir des Francos, c’est lorsqu’on s’est retrouvés sur la scène avec Liane Foly, Maurane et tous ces artistes, qui venaient juste parce que Foulquier avait décroché son téléphone. Quand on est sur la scène du parking Saint-Jean d’Acre, on voit ce public qui est un public particulier de festival qui “pogote bien”, mais sur de la chanson française. C’est le seul festival qui existe dans notre pays, à ce niveau-là.”

Propos recueillis par Victor Hache

Création “Juillet 85André Manoukian et ses invités– 20h00, Grand Théâtre de la Coursive. La Rochelle. Infos: https://francofolies.fr/

Lire également: Angèle : “J’ai dû dealer avec cette notoriété arrivée très vite” : https://www.weculte.com/portraitdujour/angele-jai-du-dealer-avec-cette-notoriete-arrivee-tres-vite/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.