vincent lindon joue reporter dans le film lapparition de xavier giannoli

Dans L’apparition, film de Xavier Giannoli, Vincent Lindon incarne un grand reporter chargé par le Vatican de faire la lumière sur un événement surnaturel où une jeune fille affirme avoir vu la Vierge. Un thriller mystique réussi.

Vincent Lindon pourrait vendre des paquets de lessive devant un supermarché, ou jouer le patron d’une multinationale, nous croirions tous à son personnage. Dans L’Apparition du réalisateur Xavier Giannoli, il incarne un journaliste, ancien reporter de guerre, chargé par une commission mandatée par le Vatican d’enquêter sur une apparition de la Vierge dans un village de montagne du sud-est de la France.

On se souvient d’ailleurs qu’avant d’être acteur, il fut un temps journaliste après un séjour aux Etats-Unis, au quotidien Le Matin. De retour en France, il suit les cours de Francis Huster, son professeur au Cours Florent. Ensuite, il approche le cinéma, d’abord costumier sur le tournage de Mon Oncle d’Amérique d’Alain Resnais. En 1988 il tourne L’Etudiante aux côtés de Sophie Marceau, de Claude Pinoteau, rôle qui lui vaudra le prix Jean Gabin – auquel il ressemble de plus en plus.

Des récompenses, il en aura beaucoup. Après une très longue filmographie (75 films à son actif), il reçoit en 2015  le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes et le César du meilleur acteur pour La Loi du marché de Stéphane Brizé, film dans lequel il joue le rôle d’un cadre au chômage, âgé de plus de  cinquante ans, où il est plus que crédible…

La réalisatrice Coline Serreau l’a fait jouer dans La Crise, une histoire d’amitié avec Patrick Timsit en SDF envahissant, sur fond de chômage. Suivront  plusieurs autres films à résonnance sociale, qui collent parfaitement à l’époque, avec des réalisateurs tels Pierre Jolivet, Coline Serreau à nouveau.

Vincent Lindon n’hésite pas à aborder le cinéma d’auteur pour Benoît Jacquot dans Le Septième Ciel avec Sandrine Kiberlain, François Berléand, film qui obtiendra le Grand prix Martini et Rossi.

Il a aussi tourné Belle maman de Gabriel Aghion, avec une éblouissante Catherine Deneuve où elle est la mère de la jeune femme qu’il vient d’épouser, pour laquelle il a le coup de foudre ! On le comprend.

Etienne Chatilliez lui fait tourner La Confiance règne et, cette même année 2015, il enchaîne avec Le Journal d’une femme de chambre d’après le roman d’Octave Mirbeau, réalisé par Benoît Jacquot. Une version dans laquelle il donne la réplique à la très médiatisée Léa Seydoux  jouant Célestine, qui  sera loin d’égaler le film sulfureux qu’avait fait Luis Bunùel avec Jeanne Moreau en 1963.

vincent lindon dans lapparitionAvec L’Apparition, Vincent Lindon change de registre. L’histoire met en lumière Anna, une jeune fille de 16 ans interprétée par Gallatea Bellugi qui affirme avoir vu la Vierge. Imposture? Vision d’une illuminée?  Un reporter de guerre est un journaliste qui a vu des horreurs et les décrit photos à l’appui. Là, comment croire à l’affirmation de cette adolescente à propos de quelque chose d’aussi impalpable, de non visuel ? Devant l’impossibilité de preuves, le scepticisme risque de l’emporter. Jacques,  journaliste revenu de tout, incarné par Vincent Lindon, s’interroge, troublé par la sincérité d’Anna. Xavier Giannoli signe-là un beau film en forme de thriller mystique qui tente d’explorer le mystère de la foi religieuse et pose des questions sans y répondre, préférant nous laisser à nos doutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.