film vic le viking

Sorti au cinéma le 18 décembre, Vic le Viking appartient à cette caste trop rare de longs-métrages d’animation coproduits en France. WE CULTE a eu la chance de rencontrer Éric Cazes, le réalisateur qui a également participé au scénario de cette fiction familiale très réussie. Entretien.

Avec Vic le Viking, nous avons voulu proposer une expérience familiale; pas faire un film seulement pour les 6-8 ans. Pour obtenir un résultat crédible, nous avons puisé dans nos expériences personnelles ou celles de notre entourage.” Eric Cazes, réalisateur. 

Vic le Viking vient de sortir sur grand écran. C’est un rêve qui devient réalité ?

eric cazes realisateur de vic le viking
Éric Cazes, réalisateur du film d’animation Vic le Viking

Éric Cazes: C’est un peu ça car ce long-métrage est le fruit de 6 années de travail ! Cette durée peut sembler très longue mais c’est la tendance en animation. Nous aurions aimé aller un peu plus vite mais il y a eu notamment un an d’interruption entre l’écriture du scénario et la mise en production. En outre, le financement des long-métrages en France est assez complexe. Il faut aller chercher des aides régionales pour pouvoir boucler le budget. Vic le Viking a ainsi été coproduit par trois pays : la France, l’Allemagne et la Belgique. Le film a donc bénéficié de nombreux studios avant de voir le jour.

Vic, le jeune héros fils d’un chef viking, est assez peu connu en France ?

Éric Cazes: Vic est un jeune garçon pas très costaud et un peu trouillard. Manque de chance pour lui, son père Halvar est un chef de village qui rêve de voir son fils prendre sa succession ! Heureusement, Vic est très malin et dispose d’une imagination fertile qui lui permet de se sortir de tous les dangers. A l’origine, Vic le Viking est un roman de Runer Jonsson adapté en série télévisée d’animation en 1974. Ses aventures ont été diffusées dans de nombreux pays mais il a fallu attendre le début des années 80 pour qu’il débarque en France. J’étais encore étudiant quand j’ai découvert cette série et je me souviens que j’avais trouvé le ton très libre d’esprit. J’ai immédiatement été séduit. Si quelqu’un m’avait dit à cette époque que je réaliserais un long-métrage 40 ans plus tard, je l’aurais pris pour un fou !

Avant de réaliser ce long-métrage, vous avez travaillé pour la série diffusée en France sur TF1

Éric Cazes: Vic le Viking et moi, c’est maintenant une longue histoire ! Le Studio 100 Animation m’a contacté en 2011 pour travailler sur la série coproduite par TF1 et la ZDF diffusée fin 2013. La saison comportait 78 épisodes de 11 minutes. A la clôture du projet, la ZDF a annoncé à l’équipe qu’elle aimerait en faire un film et ils m’ont demandé de le réaliser.

Qu’est-ce qui change quand on passe d’une série à un long-métrage ?

Éric Cazes: Le long-métrage donne l’occasion de creuser la psychologie des personnages, chose que ne permet pas la série dont le ton doit rester drôle et festif. C’est une vraie bulle d’air pour un auteur. On a toute latitude pour tisser les ficelles narratives qui vont permettre d’amener le public exactement là où on le souhaite. Si je devais résumer avec une image, je dirais que le film permet d’ouvrir la boîte à outil en grand et d’utiliser tout ce qui se trouve à l’intérieur.

Qu’avez-vous précisément pu développer dans le film sorti le 18 décembre ?

Éric Cazes: Nous avons voulu proposer une expérience familiale; pas faire un film seulement pour les 6-8 ans. Nous avons donc commencé par nous demander ce qui pouvait toucher une famille. La réponse nous est apparue très vite : la problématique père/fils. Halvar, le père de Vic est une sorte de grosse brute qui rêve d’un fils grand et fort comme le jeune viking Leif. Malheureusement, son rejeton est tout le contraire ! Vic est malingre et prudent. Le film repose sur un ressort dramatique extrêmement important. Notre scénario est donc entièrement axé sur l’exploration et la compréhension de cette thématique, l’idée étant de montrer comment ces deux êtres que tout semble opposer – si ce n’est leurs liens du sang – parviennent à communiquer et même à former un duo. Vic et Halvar vont devenir “la tête et les jambes” ! Pour obtenir un résultat crédible, nous avons puisé dans nos expériences personnelles ou celles de notre entourage.

Pourquoi Vic le Viking est il un film à aller voir en famille durant les vacances de Noël ?

vic le vikingÉric Cazes: Parce qu’il y a tout dans ce film ! Le côté Asterix & Obelix  mais aussi beaucoup de finesse. L’aspect graphique a été beaucoup travaillé : couleur, texture, effets spéciaux… Si cette fiction a été aussi longue à voir le jour, c’est parce que nous avons poussé tous les potards, au maximum de notre budget. Nous sommes très loin des sommes investies dans leurs créations par les Américains. Malgré cela, nos distributeurs nous ont catalogué entre Astérix et Dragon. C’est une sacrée reconnaissance à laquelle nous ne nous attendions pas. Maintenant, c’est aux spectateurs de juger !

Entretien réalisé par Sandra Franrenet

Lire: Star Wars IX : Que la Force soit avec toi pour la dernière fois

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.