film gagarine
Le film "Gagarine" a été tourné dans la cité ouvrière d’Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, par Fanny Liatard et Jérémy Trouilh. Photo Prod.

Cinéma. Le Festival Lumière accueille à Lyon une partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020. “Gagarine”, le premier long-métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh a enthousiasmé les festivaliers qui ont pu le découvrir en avant-première. Un film qui illumine une cité de banlieue en voie de démolition en jouant aussi bien du réalisme documentaire que d’une science-fiction absolument poétique.

Le film “Gagarine” a été tourné dans la cité ouvrière d’Ivry-sur-Seine inaugurée en 1963 par le cosmonaute soviétique Youri Gagarine. Un ensemble de 380 HLM, emblème mythique de la ceinture rouge parisienne 

Le Festival de Cannes annulé pour cause de COVID, Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont décidé de créer un label Cannes 2020 attribué à 56 films. Dans cette ” sélection officielle” on compte 15 premiers longs métrages et 21 films français. “Gagarine” de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh fait partie de cette sélection. Il a été présenté en avant-première dans le cadre du Festival Lumière. Toute l’équipe était présente à Lyon pour cette occasion et les acteurs eux-mêmes n’avaient pas encore eu la possibilité de voir le film dans sa version finale.

“Gagarine” a d’abord un court-métrage réalisé en 2015. Ses deux auteurs ont souhaité le transformer en un long métrage et ils ont trouvé les appuis nécessaires pour y aboutir. Il A fallu trois années de travail pour achever le film présenté à Lyon, qui est donc leur premier long métrage.

“Gagarine” est le nom d’une cité d’Ivry-sur-Seine, un ensemble de 380 HLM, emblème mythique de la ceinture rouge parisienne. Des séquences d’actualité retenues par les réalisateurs rappellent cette histoire et en particulier son inauguration par le cosmonaute soviétique Youri Gagarine en 1963. Ces images confortent la dimension documentaire de ce film qui s’attache à montrer la richesse des relations qu’ont pu y vivre pendant près de 60 ans les habitants de cette cité.

Mais les experts ont décidé que ces bâtiments ne pouvaient être rénovés et la décision est donc prise de les démolir. Une démolition mal acceptée par une partie des habitants et en particulier par Youri le bien nommé, le personnage principal qui se rêve en cosmonaute avec sa chienne Laïka, du nom de celle qui fût envoyée dans l’espace par les soviétiques.

La rencontre de Youri avec une jeune Rom d’un camp de réfugiés voisin de la cité va donner au film une nouvelle dimension. Le scénario glisse alors progressivement du réalisme à la science fiction, une science-fiction pleine de poésie qu’illumine le jeu de Lyna Khoudri et Alséni Bathily, deux jeunes acteurs, pièces maîtresses d’un casting qui fait aussi la part belle aux habitants de la cité. Lyna Khoudri confirme à cette occasion tous les talents que révélaient le premier rôle qu’elle tenait en 2019 dans “Papicha” puis ses apparitions dans la série télévisée “Les sauvages” et dans “Hors Normes” d’Eric Toledano et Olivier Nakache.

Yves Le Pape

  • A voir: “Gagarine” de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh avec Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil McCraven, Finnegan Oldfield, Farida Rahouadj et la participation de Denis Lavant. Production Haut et Court.  En salles à partir du 18 novembre

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.