rain man tom cruise et dustin hoffman
"Rain Man" : Tom Cruise et Dustin Hoffman

Télé. «Rain Man» est l’histoire émouvante de deux frères qui ne se connaissaient pas et qui vont devoir vivre ensemble. L’un est cupide et arriviste, l’autre est malade et touchant: le premier va tenter de se servir du second. Ses efforts pour intéresser son frère aîné à lui laisser la fortune léguée par leur père le changera. Un film de Barry Levinson sorti en 1988, porté par le tandem Tom Cruise et Dustin Hoffman, qui évoquait pour la première fois sur grand écran, le trouble de l’autisme. A voir sur Chérie 25 jeudi 5 mai -21:05.


« Rain Man » :  le premier grand film à aborder le mystère de l’autisme


rain man
«Rain Man» (1988) : un film de Barry Levinson

L’HISTOIRE

A Los Angeles (Californie), un jeune vendeur de voitures de luxe, Charlie Babbitt (Tom Cruise) apprend que c’est son frère aîné, Raymond (Dustin Hoffman) autiste, qui hérite de leur père. Lui ne reçoit qu’une Buick dont il avait envie, son frère trois millions de dollars ! Il ne l’a pas connu, ce dernier vivant dans une institution psychiatrique à Cincinnati (Ohio) depuis sa petite enfance.

Charlie part de Los Angeles pour Cincinnati (3.515 km) afin de l’enlever et de récupérer sa fortune. C’est au cours de ce long voyage en voiture qu’ils vont apprendre à se connaître, à s’aimer.



NOTRE AVIS (***)

« Rain Man » est un film devenu culte, mélangeant le drame et la comédie, dévoilant toutes les facettes du talent de Tom Cruise. Il prouve qu’il peut passer de jeune loup cupide à frère compréhensif et aimant. Dustin Hoffman lui, a déjà montré qu’il pouvait tout jouer. Leur duo fonctionne parfaitement et rend cette histoire crédible et intemporelle. Les deux acteurs sont émouvants et attachants, les répliques, malgré l’incommunicabilité, sont  parfois drôles.

Quant à la musique envoûtante (déjà) de Hans Zimmer rend l’atmosphère plus prenante encore. Une histoire pour apprendre à s’aimer. Ce fut le premier grand film à aborder le mystère de l’autisme, syndrome du savant. Raymond (Dustin Hoffman) souffre de troubles obsessionnels compulsifs pouvant conduire à des crises d’angoisse si ses habitudes ne sont pas comprises et respectées. Barry Levinson nous fait prendre consience de cette pathologie avec une réelle sensibilité.

Jane Hoffmann

  • A voir : «Rain Man» (1988) de Barry Levinson avec Dustin Hoffman, Tom Cruise, musique de Hans Zimmer, sur Chérie 25 jeudi 5 mai à 21 : 05

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.