mort de sean connery
L'acteur écossais Sean Connery est mort à l'âge de 90 ans dans sa maison des Bahamas

Disparition. Décédé samedi 31 octobre, l’acteur écossais Sean Connery s’est éteint à l’âge de 90 ans aux Bahamas où il s’était retiré. “Mon nom est Bond, James Bond”. C’est avec cette réplique devenue culte que l’un des derniers monstres sacrés du 7ème Art, est devenu le plus recherché des comédiens. Après avoir été le premier – et un des meilleurs – agent 007 du cinéma, il a été de tous les grands films, historiques ou modernes. Retour sur la carrière d’un acteur immensément populaire qui incarnait le flegme, la séduction, l’humour, l’élégance.

Véritable légende internationale et fier de ses origines écossaises, Sean Connery restera dans l’histoire du cinéma comme le premier et pour nombre de cinéphiles, comme “le meilleur” agent 007 de la série des James Bond

mort de sean connery
Sean Connery

Son nom est Connery. Sean Connery. L’acteur écossais, décédé samedi 31 octobre à l’âge de 90 ans, restera dans l’histoire du cinéma comme le premier et pour nombre de cinéphiles, comme “le meilleur” agent 007 de la série des James Bond.

Il en a tourné sept épisodes, incarnant le style teinté de flegme et d’humour du célèbre espion britannique, personnage à la fois charmeur, virile, narquois, inventé par l’écrivain Ian Fleming : “Il était et restera toujours dans les mémoires comme le James Bond original dont l’entrée indélébile dans l’histoire du cinéma a débuté quand il a prononcé ces mots inoubliables – « Mon nom est Bond … James Bond”, ont déclaré les producteurs de la saga Michael Wilson et Barbara Broccoli. “Il est sans aucun doute largement responsable du succès de la série et nous lui en serons éternellement reconnaissants”.

Véritable légende internationale et fier de ses origines écossaises, Sean Connery était né dans une famille modeste de la banlieue d’Edimbourg. Il quitta l’école très tôt, enchaînant les petits boulots, livreur de charbon, maçon, maître-nageur, garde du corps et même polisseur de cercueils ! Voulant découvrir le monde et échapper à sa condition, il s’engagea à 16 ans dans la Marine. Il s’intéressa un temps au football et également au culturisme, terminant troisième au concours de Mister Univers en 1950.

Repéré pour ses qualités physiques, son charisme et son côté séducteur, il va rapidement entrevoir une carrière d’acteur, jouant pour la première fois le rôle de James Bond dans “Dr No” en 1962.  Un rôle qui lui permettra de devenir un comédien immensément populaire, qu’il interpréta dans Bons baisers de Russie (1963), Goldfinger (1964), Opération Tonnerre (1965), On ne vit que deux fois (1967),  Les diamants sont éternels (1971) et Jamais plus jamais (1983), épisode non-officiel de la saga.

Mais il n’était pas que le seul visage de Bond. Il a su se renouveler dans les années 1980 en multipliant les films à succès, comme Le Nom de la rose (1986), Highlander (1986), Les Incorruptibles (1987) pour lequel il remporta un Oscar ou Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989).

Voix grave, regard de velours, il lui suffisait de lever le  sourcil  pour décrocher les meilleurs rôles au cinéma. Il est de toutes les aventures. Sous la direction d’Alfred Hitchcock il fait face à une voleuse (“Pas de printemps pour Marnie”), pour un film de science-fiction, il est un extra-terrestre macho et poilu (“Zardoz”).  Il incarne le roi Richard Cœur de lion dans un “Robin des Bois”.

Très athlétique, vêtu d’un kilt, il joue dans “Highlander”, avec Elliot Ness et sa bande dans “Les Incorruptibles”, un moine du Moyen Age, incarnant Guillaume de Baskerville (clin d’œil à Sherlock Holmes) dans “Le Nom de la rose”, le roi Arthur (“Lancelot le premier chevalier”). Il est le père de Harrison Ford dans “Indiana Jones”, un Robin des bois vieilli et fatigué pour “La Rose et la Flèche”. Mais c’est dans le superbe roman de Rudyard KiplingL’Homme qui voulut être roi”, un résumé du film d’aventures, de réflexion philosophique, de rêve et d’action, un des meilleurs films de John Houston, qu’il connaîtra une aura de star.

Son dernier grand rôle fut Alan Quatermain (“La ligue des gentlemen extraordinaires”) fiction qui mêle l’histoire au 19ème siècle de plusieurs héros anglais se liguant contre un tyran qui voulait gouverner la planète… Le film n’eut pas le succès escompté. Sean Connery s’arrêta de tourner en 2003 après avoir joué pendant plus de 40 ans pour le cinéma : “J’ai grandi en idolâtrant Sean Connery”, a réagi sur Twitter l’acteur australien Hugh Jackman (Wolverine dans “X-Men”) : “ll était une légende à l’écran et en dehors”. Quant au Britannique Daniel Craig, 5ème acteur à interpréter James Bond, il a souligné que Sean Connery “a défini une ère et un style”.

Le comédien qui a été anobli par la reine Elisabeth II en juillet 2000, s’était retiré dans une vaste propriété aux Bahamas, avec sa seconde épouse française, Micheline Roquebrune, artiste-peintre, où il connaissait des jours paisibles. Son passe-temps préféré était le golf, qu’il pratiquait assidûment. Il venait d’avoir 90 ans. Fin d’un géant du cinéma qui nous laisse une filmographie impressionnante qu’on peut voir et revoir encore.

Jane Hoffmann

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.