renaud corona song
Renaud revient avec "Corona Song", un titre inspiré de la pandémie de coronavirus

Musique. Sept mois après son album “Les mômes et les enfants d’abord”, Renaud revient avec le clip “Corona Song”. Une chanson inédite inspirée par la pandémie de coronavirus où il prend fait et cause pour le Professeur Raoult.

Renaud: “J’en peux plus d’être planté chez moi/Je veux voir le monde comment il va/J’veux respirer de l’air bien pur/Je veux retrouver la nature”

Après son album “Les mômes et les enfants d’abord”, Renaud a créé la surprise mercredi soir en sortant “Corona Song”, un titre sur le Covid-19. “Coronavirus, connard de virus”, chante-t-il dans un clip en ligne sur Youtube et Facebook. Des images où l’on voit l’interprète de “Mistral gagnant” en gilet de cuir, bras nus tatoués chanter dans un jardin de l’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) où il réside, entouré d’un trio de guitaristes et d’une choriste, rejoignant le groupe au milieu du titre.

La crise sanitaire a visiblement inspiré le chanteur, qui porte un masque rouge à imprimé bandana. Une chanson où il fait part de son agacement face au virus qui a obligé tout le monde à se confiner : “J’en peux plus d’être planté chez moi/Je veux voir le monde comment il va/J’veux respirer de l’air bien pur/Je veux retrouver la nature”.

Un titre où il évoque les chaînes d’infos en continue, les bistrots fermés où il ne peut même plus “boire de flotte peinard” avec ses “potes de désespoir”, les queues à la réouverture des restaurants, les caissières de grands magasins masquées toute la journée et mal payées “qui en ont ras-le-bol et je les comprends” ou les enfants qui ont “pu sécher l’école un peu et vivre des moments joyeux”.

Renaud en profite pour prendre position dans le débat sur l’hydroxychloroquine et défendre le Professeur Raoult : “Quand je pense au brave Docteur Raoult/Conchié par des confrères jaloux/Par des pontes, des sommités/Qui ont les moules (qui ont peur ndlr) de perdre du blé” chante-t-il avant de baisser son masque à la fin de la vidéo et de lâcher son célèbre “tain tain tain”. Un clip qui se termine par un message écrit de sa main: “Pour tous les potes qui ont souffert de ce putain de virus, pour tous les soignants, amitiés”

Texte Victor Hache

(avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.