jeu vidéo lorelai

#JeuVidéo. Harvester games, studio connu pour leurs jeux The Cat Lady et Downfall, reviennent à la charge en cette nouvelle année avec Lorelai, leur prochaine aventure horrifique, terminant ainsi la trilogie “Devil came through here“.

L’une des choses que nous adorons déjà dans Lorelai (et dans la trilogie en général) est son esthétique. Jeu d’aventure en deux dimensions, il pourrait devenir la sensation horrifique de cette année 2019

Harvester Games, studio polonais fondé par Remigiusz Michalski, sort son premier jeu en 2009. Intitulé Downfall, il s’agit d’un jeu disponible gratuitement sur Internet où l’on contrôle Joe Davis, au bord du divorce avec sa femme Ivy. Ce jeu a rencontré un petit succès, notamment auprès des amateurs de jeux d’horreur, grâce à son esthétique intrigante et son ambiance insoutenable. Trois années après, le studio publie son premier jeu sur Steam, appelé The Cat Lady. Doté du même type d’ambiance, il est le premier de la trilogie « Devil Came Through Here », dont fait partie le remake de Downfall (sorti en 2016, qui améliore énormément le jeu original) et dont fera partie Lorelai, notre sujet dans cet article.

AVERTISSEMENT : Comme tous les jeux du studio, Lorelai est plutôt indiqué pour un public adulte.

Lorelai sera donc un jeu d’aventure horrifique en deux dimensions développé par Harvester Games et publié par Screen 7 (Tales, The Samaritan Paradox). Dans celui-ci, on contrôlera Lorelai, une jeune femme qui a perdu tout ce qu’elle avait lors d’une journée désastreuse. Malgré ces événements, elle refuse d’abandonner et le joueur devra l’aider à lutter contre cette malchance qui la frappe, afin qu’elle puisse retrouver toutes les choses qui lui ont été volées. Le jeu est prévu pour avril 2019, et sortira uniquement sur PC.

Avis et attentes à propos de Lorelai ?

L’une des choses que nous adorons déjà dans Lorelai (et dans la trilogie en général) est son esthétique, formée d’un mélange entre des photographies, qui permettent d’accentuer le côté réaliste des lieux où se passe le jeu, et de modèles en deux dimensions, autorisant le créateur à ajouter des parties indispensables, qu’il s’agisse de personnages, d’objets nécessaires à l’intrigue ou bien d’éléments surnaturels.

une scène du jeu vidéo downfall
Downfall

Nous pouvons aussi noter que le jeu abandonne le design noir et blanc qui était apparu dans Downfall, pour laisser la place à des couleurs et à une lumière plus chaude. Pour ce qui est du scénario, il semble pour le moment assez obscur, mais nous pouvons  tout de même nous douter qu’il restera dans la lignée de ce qu’il s’est fait au cours de la trilogie : une histoire sombre et dérangeante, pleine de symbolique et de métaphores. De plus, nous pouvons nous attendre à ce que Lorelai aborde des thèmes assez peu traités généralement, comme nous pouvions le voir dans The Cat Lady, qui traitait de la dépression et de certains dangers d’Internet, et dans Downfall, qui parlait de certaines maladies mentales, notamment de la schizophrénie, de l’anorexie et de la boulimie.

Au niveau de la bande-son, qui sera composée par micAmic (le frère de Remigiusz Michalski, qui s’occupe des musiques de chacun de ses projets) en majorité, nous pensons qu’elle sera plus douce mais aussi plus mélancolique que ce que nous avions pu entendre dans les précédents jeux d’Harvester Games. Il est évidemment très probable que l’ambiance sera du même acabit que la bande-son, et donc moins violente et stressante que dans ses prédécesseurs. Cependant, au vu des images présentes dans le trailer, le jeu semble rester assez malsain et toujours très sombre. Enfin, le gameplay paraît semblable à leurs précédentes productions : un jeu à défilement horizontal avec des éléments de Point&Click (ramasser et utiliser des objets, les cominer…).

une scène du jeu vidéo the cat lady
The Cat Lady

Pour ce qui est de nos attentes, nous espérons que le jeu aura une dimension « survival-horror » plus poussée, avec potentiellement des entités à éviter de diverses manières, et un retour de la barre de folie instaurée dans The Cat Lady et retirée dans Downfall, qui était selon nous une très bonne idée, bien qu’assez peu exploitée dans son jeu d’origine. De plus, nous aimerions voir une amélioration technique globale du jeu, étant donné que leurs précédents jeux souffraient jusqu’à maintenant de certaines fonctions archaïques et d’un manque de résolution adaptée à de plus grands écrans. Au-delà du gameplay et de la technique, nous espérons un sens de la mise en scène égal voire supérieur à ce qui avait été fait dans Downfall, qui est devenu pour nous une référence en la matière. Enfin, nous attendons aussi des dialogues convaincants et justes tout en restant humains, ainsi qu’une poursuite de la traite de thèmes matures et peu communs.

Lorelai

Pour conclure, Lorelai pourrait devenir la sensation horrifique de cette année 2019, et semble malgré tout se démarquer des précédentes productions du studio. En effet, l’esthétique plus chaleureuse et l’ambiance mélancolique qui se dégagent de la bande-annonce et des captures d’écran tranchent avec le ton cru de The Cat Lady et Downfall. Pour finir, nous laisserons ici les liens vers les pages Steam des trois jeux du studio (en plus de la version gratuite de Downfall), ainsi que vers la chaîne YouTube de l’éditeur de ces jeux.

Liens :

Page Steam de Lorelai
Page Steam de The Cat Lady
Page Downfall
Télécharger la version originale de Downfall
Chaîne YouTube de Screen 7

Lire: Jeu vidéo. Hollow Knight, perle ultime du Metroidvania : https://www.weculte.com/jeux-video/jeu-video-hollow-knight-perle-ultime-du-metroidvania/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.