scopitone festival des arts numériques a nantes

Porté par un esprit libre et curieux, le festival Scopitone à Nantes va donner à vivre, lors de sa 17ème édition, le meilleur des arts numériques et des musiques issues de la scène expérimentale en compagnie d’une cinquantaine d’artistes sonores, de performers, Dj’s, danseurs et réalisateurs multimédias français et internationaux.

Scopitone va accueillir pour la 17ème édition du festival, plus de 50 artistes issus des arts numériques et de la scène musicale expérimentale et une vaste palette d’événements pour la plupart gratuits

Festival phare de Stereolux, espace nantais voué à la diffusion, au soutien et à l’accompagnement des musiques actuelles et des arts numériques, Scopitone cultive sa différence, depuis ses débuts en 2002, en mettant en avant « l’insolite, l’inattendu, l’inopiné ».

Nantes, où se déroule l’événement, devient ainsi durant 5 jours (19-23 septembre)  un laboratoire à ciel ouvert d’expériences sonores et visuelles où s’expriment « les cultures électroniques indépendantes et les créations contemporaines internationales ».

Scopitone, c’est aujourd’hui 40 000 festivaliers, une douzaine de lieux insolites de la métropole nantaise (Château des ducs de Bretagne, Musée d’arts, Cinématographe, Pôle étudiant, salles de Stereolux, les Nefs etc…) qui vont accueillir pour la 17ème édition du festival, plus de 50 artistes et une vaste palette d’événements pour la plupart gratuits. De quoi satisfaire sa curiosité grâce à un riche programme composé d’expositions, performances, workshops, tables rondes, lives, dj sets…

A Scopitone, les artistes aiment partager leurs visions, en mettant en lumière l’idée de transversalité et d’hybridation des genres, des styles et des formes artistiques qu’ils inventent, favorisant l’envol de l’imaginaire

Soit une plongée dans les arts pluriels défendus ardemment par Scopitone, avec pour moteur chaque année réaffirmé, le goût des créations originales tournées vers le futur. «Ce qu’ont en commun toutes ces créations, c’est la recherche de nouvelles écritures, prenant une dimension physique, organique. Une certaine forme de poésie éminemment réelle » souligne Cédric Huchet, programmateur des arts numériques à Scopitone.

Hiroaki Umeda au festival Scopitone
Hiroaki Umeda va présenter à Scopitone son spectacle expérimental Median, en première mondiale.

Un regard apprécié des artistes, qui aiment partager ici leurs visions, en mettant en lumière l’idée de transversalité et d’hybridation des genres, des styles et des formes artistiques qu’ils inventent, favorisant l’envol de l’imaginaire. Une démarche aux contours poétiques, que l’on retrouve dans les propositions inventives de Scopitone , où se mêlent toutes sortes de disciplines et d’esthétiques. Côté musique, la programmation imaginée par Jean-Michel Dupas, sera à 50% féminine. Avec notamment des projets musicaux à vivre lors des deux nuits électro des 21 et 22 septembre à Stéréolux et sous les Nefs, où se produiront la dj et productrice russe Nina Kraviz, la productrice britannique Paula Temple, l’américaine Onyvaa, la Dj française et chanteuse du groupe Sexy Sushi Rebka Warrior ou encore la Dj et productrice française Sentimental Rave.

La création “100 keyboards” d’Asuna Arashi, à découvrir à Scopitone

Le programme des installations et performances, réservera également quelques belles surprises. A l’image de la soirée d’ouverture (19/09) où se croiseront le spectacle expérimental Median (donné en première mondiale à Scopitone) du danseur et artiste visuel japonais Hiroaki Umeda et les « expériences métaphysiques » du duo canadien Push 1 Stop & Wiklow à l’occasion de leur spectacle Membrane créé pour la première fois en France. Autre événement à ne pas manquer la création « 100 keyboards » autour d’une centaine de claviers-jouets, de l’artiste sonore issu de la scène expérimentale du japonais Asuna Arashi, au Musée d’arts de Nantes. (20/09). Enfin, en clôture (23/09 Stereolux) on ira voir le spectacle Yuri, hommage aux jeux vidéo et à la bande dessinée d’aventure du dessinateur Ange Potier et du réalisateur multimédia Aurélien Potier ainsi que Ashes du montréalais Martin Messier & du français Yro.

Autant d’artistes que le public pourra rencontrer lors des Rendez-vous du labo (jusqu’au 22 septembre), où l’on échangera sur les œuvres présentées et les démarches de tout ces créateurs passionnés de culture numérique à l’imagination sans limite, que le libre et bouillonnant festival Scopitone nous invite à joyeusement découvrir.

affiche 2018 du festival scopitone a nantesFestival Scopitone, du 19 au 23 septembre – Stereolux
4 Boulevard Léon Bureau 44000 Nantes Toutes les infos : www.stereolux.org/scopitone-2018 

Lire: I’m from Rennes, le meilleur de la scène musicale rennaise:  https://www.weculte.com/musique/im-from-rennes-le-meilleur-de-la-scene-musicale-rennaise/

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.