pedro almodovar

Cinéma. Le réalisateur espagnol Pedro Almodovar qui a présenté au Festival de Cannes plusieurs films en compétition sans jamais remporter la récompense suprême, se verra-t-il cette fois attribuer la Palme d’or ? Il revient cette année sur la Croisette avec son introspectif et émouvant nouveau film “Douleur et gloire, avec Antonio Banderas et Penélope Cruz, qui sortira en salles le 17 mai.

Pedro Almodovar, le plus célèbre des cinéastes espagnols sera pour la sixième fois au Festival de Cannes où il présentera sa dernière œuvre cinématographique “Douleur et gloire, qui met en lumière la mélancolie d’un réalisateur en souffrance incarné par Antonio Banderas. Remportera-t-il la Palme d’or avec ce film très attendu ?

Pedro Almodovar, le plus célèbre des cinéastes espagnols sera pour la sixième fois au Festival de Cannes où il présentera sa dernière œuvre cinématographique “Douleur et gloire, qui met en lumière la mélancolie d’un réalisateur en souffrance incarné par Antonio Banderas. Remportera-t-il la Palme d’or avec ce film très attendu ? Nous verrons bien. Il s’agit de sa huitième collaboration avec Banderas. Le réalisateur et l’acteur se sont connus dans le Madrid de la Movida, mouvement culturel qui a touché l’ensemble de l’Espagne au moment de sa transition démocratique. Après 30 années d’une amitié parfois en dents de scie, ils se retrouvent toujours animés de la même complicité dans ce long métrage introspectif  “Douleur et gloire” évoquant les années 1960, 1980 jusqu’à nos jours.

Né le 25 septembre 1949 à Calzada de Calatrava (province de Ciudad Real), le réalisateur espagnol a étudié chez les frères Salésiens et les Franciscains. Années difficiles qui lui feront douter de la foi. A l’âge de 17 ans, il s’installe  à Madrid où il travaille à la Compagnie nationale du Téléphone dans laquelle il restera douze ans. Dans le même temps, il écrit des scénarii, tourne des courts métrages jusqu’en 1979, remarqué dans le milieu underground. Epoque où il rencontre Carmen Maura, jeune comédienne de théâtre de la troupe “Los Goliardos”, qu’il fera tourner dans son premier long métrage “Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier” réalisé en 16 mm, et fonde un groupe punk rock “Almodovar y Mc Namara”.

Il tournera “Le labyrinthe des passions”, “Matador”, films qui rendront célèbre Antonio Banderas ainsi que “La loi du désir” son premier film produit avec son frère Agustin Almodovar en 1987, grâce à la société de production “El Deseo S.A” qu’ils créent ensemble.

Au fil de ses productions, Pedro Almodovar affirme son style très spectaculaire inspiré de la culture populaire et développe sa créativité marquée par une grande liberté de ton qui sera critiquée par les uns et adulée par les autres. Cela n’empêche pas ses longs métrages de connaitre un succès grandissant, celui de ses actrices fétiches également où brillent Carmen Maura, Victoria Abril ou Penélope Cruz. Il devra sa notoriété internationale à son film “Femmes au bord de la crise de nerf” récompensé par 5 Goya du cinéma espagnol en 1989. Suivront “Attache-moi !”, le kitch et coloré “Talons aiguilles”, “Tout sur ma mère” (Prix de la mise en scène à Cannes en 1999), “Parle avec elle”, “La mauvaise éducation”, “Volver”,  etc…

En 43 ans de carrière il a tourné 21 longs métrages dont plus de la moitié sont des drames. Film nostalgique, désenchanté, réaliste, Almodovar va encore nous émouvoir, nous faire rêver avec “Douleur et Gloire” qui ne manquera pas de faire événement sur la Croisette. Le film sortira en salles le 17 mai, en France.

Lire également: Cinéma. Les zombies de Jim Jarmusch vont envahir le Festival de Cannes : https://www.weculte.com/?p=8949&preview_id=8949&preview_nonce=1fbfe089a4&post_format=standard&_thumbnail_id=8950&preview=true

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.