les trois jours du condor robert redford
"Les Trois jours du Condor" : la course folle de Robert Redford contre la CIA. (c) Production Folamour, TCM

Télé. Un employé travaillant au sein d’une agence clandestine de la CIA revient de son déjeuner et découvre ses collègues assassinés. Il va mener son enquête et découvrir un réseau d’espions dans l’agence même. Obligé de fuir, il est aidé par une jeune femme et se cache chez elle. Sa découverte de la tentative d’annexion de puits de pétrole au Moyen-Orient l’amène à une course démentielle pour ne pas être tué. NOTRE AVIS (***) : « Les Trois jours du Condor » est un des meilleurs films d’espionnage de Sydney Pollack avec l’inoubliable Robert Redford, dimanche 4 décembre 2022 sur Arte à 20:55. Suivi à 22:50 du documentaire « Robert Redford l’ange blond ».


« Les Trois jours du Condor » : un des meilleurs films d’espionnage de Sydney Pollack avec l’inoubliable Robert Redford


les trois jours du condor
« Les Trois jours du Condor » : Robert Redford (c)

L’HISTOIRE

Joseph Turner (Robert Redford) travaille dans les bureaux clandestins de la CIA. Sous le pseudonyme de Condor, il est chargé de déceler les éventuelles fuites au sein de l’agence. Il vient d’adresser un rapport sur un réseau clandestin en contact avec le célèbre service d’espionnage et le lendemain, après sa pause-déjeuner, il retrouve ses six collègues assassinés. Dans sa fuite, il rencontre une photographe (Faye Dunaway) qui l’aide et le cache chez elle. Il va découvrir une opération de la Central intelligence Agency visant à occuper militairement des puits de pétrole au Moyen-Orient.

NOTRE AVIS  (***)

Un des meilleurs films d’espionnage où l’espion, comme chez John Le Carre (« L’Espion qui venait du froid ») est un homme très ordinaire qui utilise les armes des agents secrets pour sauver sa peau. D’une manière effrénée, il va aller jusqu’à utiliser la presse.



Dans ces années de guerre froide, de paranoïa vis-à-vis du Moyen-Orient, le cinéma américain offre pour la première fois (1974) et sur grand écran sa vision de la politique, avec ses magouilles et assassinats à profusion. Le scandale du Watergate a provoqué un séisme aux U.S.A. ayant généré les films les plus excitants de leur histoire. Reste New-York, ville extraordinaire de beauté, de photogénie, abritant des monstres et ennemis sortis de ses entrailles.

La romance avec Faye Dunaway n’était pas essentielle à l’histoire mais ouvre une fenêtre au spectateur dans la course folle de Redford. Quant à lui, acteur pas si tranquille que ça, on garde de lui son image glamour avec ses lunettes-pilote et le col relevé de sa veste en tweed.

Jane Hoffmann

  • A voir : « Les Trois jours du Condor » (1974) de Sydney Pollack avec Robert Redford, Faye Dunaway, Cliff Robertson, Max Von Sydow, d’après le roman de James Grady « Les six jours du Condor », dimanche 4 décembre 2022 sur Arte à 20:55. Film suivi à 22:50 d’un documentaire « Robert Redford l’ange blond »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.