bande dessinee les indes fourbes
Le scénariste Alain Ayroles et le dessinateur Juanjo Guardino, auteurs des "Indes Fourbes" (c) Delcourt

Le dessinateur de “Blacksad” et le scénariste de “De Cape et de croc” signent avec “Les Indes Fourbes”, une oeuvre picaresque sur un “gueux” du siècle d’or espagnol. La bande dessinée, inspirée du roman de Francisco de Quevedo, contemporain de Cervantes, devrait se retrouver en tête de liste du prochain Festival d’Angoulême.

bd les indes fourbesBande dessinée à la façon d’un roman halluciné, “Les Indes Fourbes” est une oeuvre baroque, humoristique, dense et instruite

Du picaresque et de la cruauté. De la fourberie et du spectaculaire. Du romanesque et des fausses pistes. Guardino, dessinateur majestueux de “Blacksad” et Ayroles, scénariste flamboyant de “De Cape et de croc” , signent avec “Les Indes fourbes” une oeuvre baroque, humoristique, dense et instruite, autour d’un “vagabond exemplaire et miroir des filous” du siècle d’or espagnol, Don Pablos de Ségovie, lancé dans une chasse au trésor au cœur des Indes du Nouveau Monde (Amérique du Sud). La patte et la plume des deux auteurs explosent dans cette aventure à tiroirs qui demande attention et précision.

L’arrêt sur les images fourmillantes de détails s’impose, et entre deux pages, l’Eldorado qui se profile n’est peut-être que chausse-trappe. Au cœur de cette quête illuminée, Cervantes (” Don Quichotte” ), Arturo Perez-Reverte (” Le Capitaine Alatriste “ ), “Aguirre, la colère de Dieu” (Werner Herzog) ou Gabriel Garcia-Marquez ( “Cent ans de solitude” ) sont d’utiles références.

bd les indes fourbesBande dessinée à la façon d’un roman halluciné, “Les Indes Fourbes” prolonge d’ailleurs les aventures de Pablos de Ségovie, héros de “El Buscon” (1603), de Francisco de Quevedo [1580-1645], traduit à l’époque par Restif de La Bretonne. Ce “valet, étudiant, voleur, mendiant, soudard, chasseur d’héritage ou homme de théâtre” , analysait ainsi sa vie de “gueux” : “Je suis parvenu à prendre la résolution d’être vaurien avec les vauriens, et de l’être même plus que tous les autres, s’il m’était possible.”

“Les Indes Fourbes” de Juanjo Guardino et Alain Ayroleshttps://www.editions-delcourt.fr/Delcourt, 160 p 35 €.

gilles medioni
Gilles Médioni. (c) Julien Vachon – L’Atelier de Cédric

Suivez les chroniques BD de Gilles Médioni sur Instagram:Une BD, une pause-café. Comics book and Coffee break” by @gillesmedioni : https://www.instagram.com/bdetpausecafe/?hl=fr  

Instagram: @artisterevelation , Website:  https://www.artisterevelation.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.