festival boreales dîner dans le noir
Dîner les yeux bandés , une expérience originale et agréable qui met les sens en éveil pour reconnaître les aliments. (c) Christophe Le Dévéhat

Le festival Les Boréales nous a conviés à un dîner peu ordinaire. Le mystérieux exercice consistait à manger les yeux bandés dans un restaurant de Caen, qui a de particulier qu’une fois par mois, tout s’y déroule dans l’obscurité. Il n’y a aucun éclairage et les clients portent des masques dès le début du repas.

Une certaine inquiétude nous envahissait, une excitation aussi à l’idée de manger dans le noir, les yeux bandés. Une expérience originale qui met les sens en éveil pour reconnaître le goûts des aliments

Arrivés au restaurant La Table des matières” à Caen, la salle était plongée dans la pénombre (*) Les fenêtres étaient obturées, seule la lumières des cuisines brillait. La jeune femme qui s’occupait de notre table (nous étions trois, deux filles, un garçon) est venue nous apporter des masques, des “loups” plutôt, nous expliquant qu’à cause du halo provenant de la cuisine, nous devions les mettre afin de deviner ce que nous allions manger. Une certaine inquiétude nous envahissait, une excitation aussi à l’idée de manger dans le noir les yeux bandés. La serveuse a précisé que le verre se situait à la pointe du couteau, à droite de l’assiette et le pain devant la fourchette à gauche. Elle se prénommait Pauline et était à notre disposition pendant la durée de notre repas.

la table des matières caen
Le restaurant La Table des Matières à Caen

Nous avons attendu le service avec un peu d’anxiété, je dois l’avouer. Pauline est venue servir un verre de vin et le jeu d’adresse a commencé. D’abord avancer lentement la main droite sans rien renverser, toucher le couteau du bout des doigts, sentir le pied du verre et le prendre. Puis tenter de boire en devinant la distance jusqu’à la bouche. Qui a dit “il y a loin de la coupe aux lèvres” ?!

Nous avons beaucoup rit tous les trois car aucun de nous ne ressentait la même chose. Le restaurant s’était mis à l’heure du festival Les Boréales afin de nous faire découvrir des mets nordiques. Dans le premier plat il y avait du hareng ou du maquereau ou bien du… bref, c’était du poisson ! Pour le second plat, nous étions certains qu’il s’agissait d’une viande accompagnée de chou, rôti apparemment, car ça croquait sous la dent. J’ai avancé “on dirait du chou” bien que cela n’en avait pas l’odeur. En fait, c’était de l’épeautre, une sorte de blé.

“Ce n’est pas facile de trouver sa viande” a lancé l’une des convives, en cherchant à piquer avec sa fourchette dans son assiette. Nous nous sommes interrompus plusieurs fois, le garçon ayant fait tomber son couteau à plusieurs reprises. Le bruit d’un couteau métallique tombant sur le sol carrelé avait dû s’entendre jusque dans la rue ! Pauline arrivait à chaque fois dans les 20 secondes avec un couvert neuf. Le dessert servi, après avoir échangé à propos de ce que nous pensions être des baies certainement rouges – ce n’était pas la saison des myrtilles – nous sommes tombés d’accord sur la présence de biscuit.

festival boreales dîner dans le noirLe mystérieux dîner terminé, nous avons ôté nos masques et rempli une fiche sur nos impressions, plutôt bonnes, après que la serveuse nous ait donné le détail de notre menu. Un moment culinaire original et agréable qui met les sens en éveil. On mange très lentement, on questionne, on s’interroge sur le goût des aliments, on rit beaucoup et la chère consommée les yeux bandés semble prendre plus d’importance que lorsqu’on voit le contenu de son assiette. Par contre, concernant le vin, on est un peu frustré de ne pas voir sa couleur dans son verre à pied, de penser au plaisir qui va venir en le buvant. Une expérience à vivre à plusieurs ou en amoureux, pour une soirée gastronomique qui sort vraiment de l’ordinaire !

Lire aussi: Festival Les Boréales: Rencontre avec Audur Ava Ólafsdóttir, Prix Médicis étranger 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.