photo train et stop livre citoyen ou discipliné

Et si l’on portait un autre regard sur le panneau STOP et son message universel? Vingt-cinq auteurs se sont penchés sur le sujet et ont composé un ouvrage collectif baptisé «Citoyen ou discipliné ? » donnant leur vision personnelle du panneau STOP qui rythme nos paysages urbains. Résultat un beau livre-expo à l’esprit voyageur où textes et photographies de Steven Paters prises en périphérie de villes américaines, constituent un road movie poétique.

Il y a l’ironie de ces STOP plantés au milieu de nulle part, bords de routes désertiques où rien ne bouge. Dès lors, pourquoi faudrait-il s’arrêter à l’intersection?

livre expo citoyen ou discipliné
Photo: Steven Paters

Aux débuts était le panneau STOP et son message universel sur lequel se sont penchés vingt-cinq auteurs qui ont répondu à un pitch de départ «Citoyen ou discipliné ?». Ils ont beaucoup divagué laissant courir leur imaginaire et composé un livre aux paysages urbains sans vie, dont chaque grande page présente une photographie ornée d’un STOP – objet central de cet ouvrage collectif –  accompagnée d’un texte révélant leur nature profonde, rebelle ou sage, teinté d’humour, de philosophie et de poésie. Cela se feuillette comme un recueil de nouvelles et se regarde comme un album de photos à l’esprit voyageur, prises en périphérie de villes américaines. Un livre signé du photographe Steven Paters et de 25 plumes pour un sujet qui ne laissera pas insensible l’automobiliste qui sommeille en chacun de nous.

Que dire du panneau STOP que l’on vit tous de manière différente? Il peut être vu comme une respiration, une invitation à écouter le silence quand le moteur de la voiture s’arrête. On se regarde dans le rétro, on rectifie sa coiffure, on pense à sa liste de courses, on se demande si on a fermé la porte à clé et on regarde les gens qui traversent (s’il y en a). Un instant de paix où on se dit que la circulation peut être agréable quand l’agitation de la ville marque le pas.

Les zones périphériques et l’urbanité industrielle dont il est question dans le livre-expo “Citoyen ou discipliné?” dessinent des formes étrangement poétiques en une sorte de road movie fait d’absence et de solitude

livre expo citoyen ou discipliné
Photo: Steven Paters

C’est tout cela que ce livre-expo met en lumière au travers de textes souvent poétiques (mention spéciale à Mathilde Quéval, Paul Bony, Ophélie Deyrolle et Patrick Simon). Comme l’écrit Philippe Gehanne «avec le STOP on maîtrise son arrêt, le STOP c’est la respiration de la circulation».

Le panneau routier rouge et blanc peut être également ressenti comme un interdit supplémentaire, une injonction à s’arrêter que l’on a plus ou moins envie de respecter, selon l’humeur. D’où l’invitation à la transgression de certains textes, tandis que d’autres se font rêveurs et poétisent l’arrêt.

livre expo citoyen ou discipliné
Photo: Steven Paters

Il y a aussi l’ironie de ces STOP plantés au milieu de nulle part, bords de routes désertiques où rien ne bouge. Dès lors, pourquoi faudrait-il s’arrêter à l’intersection? Pont métallique enjambant un parc, murs peints en bleu ciel ou en rouge brique, paysages de neige aux arbres roux, gare ferroviaire, palissades recouvertes de fresques peintes à la bombe… les zones périphériques et l’urbanité industrielle dont il est question ici dessinent des formes étrangement poétiques, en une sorte de road movie fait d’absence et de solitude.

coffret du livre expo citoyen ou disciplinéLivre-expo « Citoyen ou discipliné ? », coffret de photographies de Steven Paters accompagnées de 25 textes d’auteurs, présenté par les Editions du Chameau. Infos : http://editionsduchameau.free.fr/index.html

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.