l'amérique du sud, sur la route des extrêmes
Pèlerinage de l'Etoile des neiges dans les Andes péruviennes. Photo Alfred de Montesquiou

Télé. Avec “L’Amérique du Sud, sur la route des extrêmes”, Alfred de Montesquiou nous invite à travers ce fabuleux reportage en forme d’enquête écologique, à découvrir cinq écosystèmes d’environnements extrêmes du continent sud-américain. Une série-documentaire à voir à partir de ce mercredi 29 avril sur Arte – 18:10

alfred de montesquiou
Alfred de Montesquiou en Amérique du Sud

Le reporter Alfred de Montesquiou nous invite à une traversée de 8000 kilomètres du continent sud-américain qui regorge de merveilles naturelles, de variétés de milieux et d’écosystèmes auxquels l’homme a dû s’adapter pour vivre. Une très belle série-documentaire qui nous fait prendre conscience de la puissance de la nature mais aussi de la fragilité de l’environnement

“L’Amérique du Sud est le continent des extrêmes, celui de la plus vaste forêt au monde, du plus grand fleuve, tout comme le désert le plus sec, de la plus longue chaîne montagneuse et de la terre la plus australe” raconte le reporter Alfred de Montesquiou en ouverture de la fabuleuse série-documentaire “L’Amérique du Sud, sur la route des extrêmes” qu’Arte rediffuse à partir du 29 avril. Le journaliste nous invite à une traversée de 8000 kilomètres- de l’Equateur au Cap Horn, du continent sud-américain qui regorge de merveilles naturelles, de variétés de milieux et d’écosystèmes auxquels l’homme a dû s’adapter pour vivre.

On commence avec l’Amazonie aujourd’hui menacée, immense forêt de 5 millions de km², qui représente plus de 50% de la biodiversité mondiale. L’enquête écologique se poursuit avec le vaste fleuve Amazone long de 7000 kilomètres depuis la ville de Manaus dans le Nord-Ouest du Brésil.

Montesquiou nous emmène ensuite vers la Cordillère des Andes, la plus longue chaîne continentale de la planète culminant à plus de 6000 mètres, qui traverse le Venezuela au nord, la Colombie, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine. On découvre ainsi La Paz, capitale de la Bolivie, la plus haute ville du monde construite à 3500 mètres d’altitude sur l’Altiplano.

Dans le désert d’Atacama, au Chili, le reporter fait escale à Autofagasta, port industriel de 350 000 habitants sur l’océan Pacifique. Il nous fait découvrir le spectaculaire site de Chuquicamata, où se situe la plus grande mine de cuivre du monde, à ciel ouvert, avant de nous montrer des pétroglyphes aux dessins de lamas gravés sur la falaise et Salar, cet immense désert de sel en Bolivie, qui s’étend sur une surface de plus de 10 500 km².

Enfin, le dernier épisode qui clôt ce très beau reportage- qui nous fait prendre conscience de la puissance de la nature mais aussi de la fragilité de l’environnement, nous mène sur la route de l’Antarctique. Direction les terres australes, des glaciers de Patagonie au détroit de Magellan jusqu’à l’île de la Terre de feu et le Cap Horn aux vents perpétuels balayant un environnement à la beauté austère et sauvage.

Texte Victor Hache

  • À voir “L’Amérique du Sud, sur la route des extrêmes”, à partir de ce mercredi 29 avril jusqu’au 1er mai sur Arte – 18:10. 5 épisodes de 43 minutes, avec Alfred de Montesquiou, un film réalisé par Xavier Lefebvre

WECULTE vous conseille: Arte évasion : La Route de la soie et ses merveilles

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.