drive-in covid 19
Photo DR

Cinéma. Depuis le déconfinement, le drive-in fait son retour en force. Une autre façon d’aller au cinéma sans obligation de porter un masque en regardant un film depuis sa voiture sur un parking ou une piste d’aérodrome, enveloppé par la magie du spectacle et la tête dans les étoiles. Le tout porté par le son démultiplié et les images sur un écran géant.

Depuis le déconfinement le drive-in (ou ciné-parc) est devenu tendance, épidémie de coronavirus oblige. Les spectateurs y ont découvert une façon d’aller quand même au cinéma… Des projections qui ont lieu le plus souvent sur des parkings, où l’on peut regarder un film sur écran géant depuis sa voiture

Les cinémas ont beau être rouverts depuis le 22 juin, leur fréquentation est à la baisse. En cause, le manque de nouveautés, les grosses sorties de films étant repoussées par les producteurs pour cause d’épidémie de Covid-19. Résultat, les spectateurs ne remplissent pas les salles, préférant attendre avant de retourner au cinéma.

drive-in cinema plein air voiture
Photo. Associated Press

Pour contrer ce phénomène qui risque d’entraîner la fermeture de nombreuses salles, des villes se sont adaptées en organisant des séances de drive-in (ou ciné-parc) au sortir du confinement et durant tout l’été. Certains y voient déjà une solution pour éviter un rebond de l’épidémie grâce à ces projections qui ont lieu le plus souvent sur des parkings, où les spectateurs peuvent regarder un film depuis leur voiture.

Venu des Etats-Unis, les drive-in sont nés dans les années 1950 aux Etats-Unis. Dans la plupart des Etats surtout ceux du Sud où il fait chaud, les grands espaces ne manquent pas autour des villes. Des anciens parkings sont utilisés comme lieu de projection de films, où sont installés des baraques pour vendre les tickets et des pots remplis de pop-corn. L’idée a d’abord séduit les teenagers, qui au volant de la voiture de leurs parents, ont pu emmener leur copine au drive-in… d’où le succès du cinéma en plein air. Même sous la pluie on reste abrité avec pour seul inconvénient le bruit des essuie-glaces !

En France, le drive-in est devenu tendance, épidémie de coronavirus oblige. Les spectateurs y ont découvert une façon d’aller quand même au cinéma. Une pratique qui se répand également en Allemagne (Essen), où le drive-in baptisé “Autokino” affiche complet chaque soir depuis le 12 mars, au Danemark, au Japon et bien sûr aux Etats-Unis, “Le” pays du drive-in. Même le Festival du Film romantique de Cabourg (Calvados) a réorganisé ses projections, prévues du 10 au 14/06 /2020, qu’il devait repousser au 1er août pour se tenir en plein air en mode ciné-parc.

Côté pratique, il faut un grand espace plat sans arbres, un écran géant, un autoradio dans sa voiture, la diffusion se faisant sur une fréquence FM. Une fois installés, les spectateurs louent un canal radio (afin d’entendre le son du film) et le tour est joué !

En Bretagne Sud – la petite Californie de cette région de France – plusieurs villes ont déjà fait le choix de projeter des films en plein air, afin de suivre les règles de sécurité sanitaire rendues obligatoires par le Covid-19, aidées parfois par les exploitants de cinéma ou de salles d’art & essai.

A Quiberon, c’est sur la piste de l’aérodrome transformée en drive-in que l’on visionne son film. Organisée par le gérant du cinéma Le Paradis” trois séances à l’américaine ont déjà eu lieu. Il en reste encore deux. Le 30/07 “Bohemian Rhapsody”, film qui conte la carrière de Freddy Mercury (Queen) et le 13/8 ce sera “ET l’extra-terrestre”, de Steven Spielberg, l’histoire d’un vaisseau spatial qui atterrit à Los Angeles, ayant à son bord un être tout ridé, tout gentil…abandonné par sa famille. Adulte : 6,50 Euros, enfant 4,50. Réservation obligatoire au 02 97 50 17 20.

A Theix-Noyalo, les Affaires culturelles de la ville en partenariat avec l’enseigne Carrefour market, proposent trois séances. Le 7/8 un écran géant sera installé sur le parking du supermarché permettant d’accueillir 100 véhicules (au maximum) pour projeter “The Greatest showman” avec Hugh Jackman (X Men), un film qui a reçu 3  Golden Globe, contant la vie de Phileas Barnum, l’homme qui inventera “le plus grand cirque du monde”. Ouverture du parking à 20 h 50. Si la première séance du 3/7 est passée, emportez vos seaux de pop-corn pour la seconde. L’entrée est gratuite, offerte par la ville, mais la réservation est à faire sur le site de la mairie de Theix  (tél. 02 97 43 01 10)

Dans la Drôme, à Crest, le drive-in a récemment connu un vrai succès, la municipalité ayant organisé une séance par semaine, limitée à 120 véhicules par projection. Le tout offert par la ville.

C’est à Blois (Loir & Cher) qu’est situé le plus vaste drive-in de France. Il permet pour chaque soir à 250 voitures de se garer sur la piste de l’aérodrome de Blois-Le Breuil. Le tarif proposé aux spectateurs par le cinéma “Cap Ciné” et le Conseil départemental est de 5 Euros par personne. Les projections sont prévues jusqu’au 1er août, où l’on pourra voir : “Le Grand bleu”, “Shinning”, “Il était une fois à Hollywood” (de Tarantino), ” L’inspecteur Harry” (avec Clint Eastwood), “Fast & Furious”

Reste que l’idée du drive-in n’est pas du goût de tous. La Fédération Nationale des Cinémas français a ainsi fait savoir que “le concept du drive-in aurait des conséquences financières et des dégâts médiatiques, les spectateurs étant alors détournés des vraies salles de cinéma, déjà en difficulté”. Et ce ne sont pas les règles sanitaires qui arrangent les choses, puisqu’il faut laisser un fauteuil libre entre chaque personne sur une rangée, ce qui divise leur nombre et met en péril l’économie des salles obscures. Mais que l’on se rassure, il y aura toujours des spectateurs qui préféreront le confort d’un bon fauteuil et le silence d’une salle, à la vue de dizaines de voitures autour de soi…

Texte de Jane Hoffmann

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.