ken follett le crepuscule et l'aube
Ken Follett publie "Le crépuscule et l'aube", la grande épopée d'avant les cathédrales. Photo: Olivier Favre

Livre. On le tient pour “l’un des plus importants romanciers de notre temps”. Il est gallois et a signé 36 romans (vendu à 173 millions d’exemplaires dans le monde). A 71 ans, Ken Follett est de retour avec “Le Crépuscule et l’Aube”- le ” prequel” de sa trilogie “Les Piliers de la Terre”. Prêt pour le voyage en Angleterre et en Normandie ? Partez et lisez !

“Le Crépuscule et l’Aube”, c’est la grande épopée d’avant les cathédrales. Tout y est avec Ken Follett, présenté par son éditeur français comme “l’un des plus importants romanciers de notre temps” : la vie, la mort, l’amour, l’ambition, l’héroïsme, la trahison. Il y a l’Angleterre et la Normandie, les Vikings…                                

roman le crépuscule et l'aubeD’abord, il y a l’objet. En main, c’est du lourd : près de 900 pages et quasiment un kilo ! Ensuite, l’info diffusée par l’éditeur : ce livre qu’on a en main a bénéficié, ce 17 septembre 2020, d’une sortie mondiale quasi-simultanée. C’est bien le moins quand parait le nouveau roman du romancier gallois Ken Follett, 71 ans, 36 romans au compteur traduits en 33 langues, 173 millions d’exemplaires vendus dans le monde ! Et c’est l’un des événements de cette fin d’été littéraire- au joli titre, “Le Crépuscule et l’Aube”. Une fois encore, Ken Follett a appliqué son credo qu’au hasard de ses rencontres avec les journalistes, il résume ainsi : “Je n’écris que pour le lecteur, en pensant à ce qui lui fera tourner la page”. Voilà qui est dit, si loin de ces écrivains “goncourables” pour un “roman” insupportablement nombriliste…

Avec Ken Follett, un auteur qui n’envisage pas la retraite (“Parce que je n’aime pas le golf !”), c’est l’épopée format XXL. Aventures, amour, haine, alliances et trahisons à tous les étages… Il a connu le succès avec la sortie du premier volume d’une trilogie, “Les Piliers de la Terre”– c’était en 1989 (l’année suivante pour la VF), et 27 millions d’exemplaires vendus dans le monde à ce jour. Le romancier gallois est un auteur tout-terrain, il est venu dans le monde des lettres avec des romans policiers puis a écrit des romans historiques. “Les Piliers de la Terre“, puis “Un monde sans fin” (2008) et “Une colonne de feu” (2017), les trois tomes couvrant une période allant de 1123 à 1620.

Avec le nouvel et très attendu “Crépuscule et l’Aube” (trois ans de travail entre la recherche et l’écriture), il reste dans le même domaine, propose un “prequel” (autrement appelé antépisode) qui, lui, couvre la période 997- 1007. Et précise la genèse de ce “Crépuscule…” : “Mes romans tirent souvent leur origine d’une question. Dans ce cas-ci, je me demandais comment Kingsbridge, une ville sur laquelle j’avais écrit trois longs romans, avait commencé, comment elle était passée d’un hameau à une ville. Ça m’a mené à une période de l’histoire anglaise, autour de l’an 1000, où les Anglo-Saxons régnaient malgré des conquêtes par les Vikings, alors que les Normands attendaient leur tour. J’ai pensé que la juxtaposition de ces deux idées, la naissance de Kingsbridge et la rivalité entre trois groupes puissants, serait intéressante”.

        En avant-propos, le romancier gallois écrit : “Avec le déclin de l’Empire romain, la Grande-Bretagne régressa. Tandis que les villas romaines s’effondraient, les Anglais construisaient des habitations de bois d’une seule pièce, sans cheminée. La technologie de la céramique romaine- essentielle pour la conservation des aliments- sombra presque intégralement dans l’oubli. L’analphabétisme regagna du terrain. Certains qualifient cette période du haut Moyen Âge d’âge des Ténèbres ; pendant cinq cents ans, les progrès furent terriblement lents. Et puis, enfin, les choses commencèrent à changer…”

Ainsi, donc, en 997, les Anglais doivent lutter contre des Vikings qui menacent d’envahir leur pays. Pas d’État de droit, c’est le règne du chaos… C’est le crépuscule, il y aura l’aube dans une période de tumultes où le destin de trois personnages va s’entremêler. Ainsi, le jeune Edgar construit des bateaux, sa maison va être détruite lors d’un raid viking. Ragna est une jeune noble normande ; insoumise, elle se marie par amour avec l’Anglais Wilwulf, mais les coutumes de son pays d’adoption diffèrent scandaleusement des siennes. Quant à Aldred, moine idéaliste, il rêve de transformer sa modeste abbaye en un centre d’érudition de renommée mondiale. Chacun d’eux s’opposera au péril de sa vie à l’évêque Wynstan, prêt à tout pour accroître sa richesse et renforcer sa domination.

roman le crépuscule et l'aube“Le Crépuscule et l’Aube”, c’est la grande épopée d’avant les cathédrales. Tout y est avec Ken Follett, présenté par son éditeur français comme “l’un des plus importants romanciers de notre temps” : la vie, la mort, l’amour, l’ambition, l’héroïsme, la trahison… Il y a l’Angleterre et la Normandie, là où avec la célèbre tapisserie de Bayeux il aurait eu l’inspiration pour ce roman. Il y a, bien sûr, les Vikings qui, selon Follett, n’étaient pas que de braves et costauds gaillards blonds. Et aussi dans ces pages virevoltantes, ce sont aussi les balbutiements du système judiciaire ou encore l’acquisition du savoir dans les abbayes. Ultime confidence de Ken Follett : “Avec ce livre, je souhaitais confronter les choses épouvantables. Pondre des romans historiques qui enjolivent le passé ne m’intéresse guère. Si le passé était brutal, nous devons le dire…”

Serge Bressan

  • Lire : “Le Crépuscule et l’Aube” de Ken Follett. Traduit par Cécile Arnaud, Jean-Daniel Brèque, Odile Demange, Nathalie Gouyé-Guilbert, Dominique Haas. Robert Laffont, 896 pages, 24,50 €.

Des pilliers, un monde et une colonne…

roman les piliers de la terreLes Piliers de la Terre” (1990):  Après avoir obtenu un diplôme en philosophie à l’University College de Londres, été journaliste puis éditeur, il publie trois livres sous le pseudo de Simon Myles puis, en 1975, le premier sous son nom- c’est “The Shakeout”. Il rencontre enfin le grand succès avec “Les Piliers de la Terre”, premier tome de la trilogie éponyme. A ce jour, le livre a été vendu à 27 millions d’exemplaires dans le monde. L’action court sur la période 1123- 1140 en Angleterre et tourne autour de la construction d’une cathédrale par le prieur du village de Kingsbridge. Tout commence avec le naufrage de la Blanche-Nef en 1120, qui laissa la couronne d’Angleterre sans héritier. S’ensuivent la guerre civile et l’assassinat de l’archevêque Thomas Becket dans la cathédrale de Canterbury en 1170. Au fil des pages, les tensions entre la monarchie et l’Église convoitant mutuellement le pouvoir, et les rivalités familiales et amoureuses entre des personnages issus de couches sociales très différentes, allant du hors-la-loi au comte en passant par l’artisan. Le roman est nourri des recherches approfondies effectuées par l’auteur sur l’histoire du royaume d’Angleterre et le développement de l’architecture gothique.

roman un monde sans finUn monde sans fin” (2008):  Deuxième tome de la série “Les Piliers de la Terre”. Première parution en Grande-Bretagne, le 4 octobre 2007 sous le titre “World Without End”. Précision alors de Ken Follett : “Même si “Un monde sans fin” fait suite aux “Piliers de la Terre”, il peut être lu indépendamment”. En effet, les références aux “Piliers…” sont brèves. L’action court de 1327 à 1361. Au début, on est avec quatre enfants témoins dans la forêt anglaise du meurtre de deux soldats au service de la reine par un chevalier. Celui-ci enterre ensuite une lettre dont le contenu pourrait mettre en danger la couronne d’Angleterre. Cette tuerie lie à jamais le sort des quatre enfants. Le roman a été adapté sous forme d’un jeu de société en 2009 par Michael Rieneck et Stefan Stadler. Il y aura, en 2012, également “Un monde sans fin”, un feuilleton télévisé réalisé par Michael Caton-Jones (entre autres, “Basic Instinct 2” en 2006)- huit épisodes de 45 minutes chacun, avec Cynthia Nixon, Miranda Richardson, Ben Chaplin, Peter Firth,… diffusé sur Showcase (Canada), Sat1 (Allemagne), Reelz Channel (Etats-Unis) et Canal+ en France.

roman une colonne de feuUne colonne de feu” (2017): Troisième et dernier tome de la série “Les Piliers de la Terre”. Un roman qui court de 1558 à 1620 dans trois lieux : l’Angleterre, Paris et Séville. Au milieu du XVIe siècle en Angleterre, catholiques et protestants se déchirent, alors que le monde change radicalement. À Kingsbridge, quatre siècles après la construction de la première cathédrale gothique du pays, Ned Willard et Margery Fitzgerald sont deux jeunes amoureux, dont les familles adoptent des attitudes opposées dans ce conflit. La famille Fitzgerald soutient la politique de la souveraine Marie Tudor visant à restaurer le catholicisme après les règnes protestants de son demi-frère et de son père. A sa mort en 1558, lui succède Elisabeth 1ère qui mettra en place les premiers services secrets anglais. Ned y est engagé puis envoyé à Paris où Marie Stuart et ses partisans intriguent contre la souveraine britannique. A Séville, Barney (le frère aîné de Ned) fait des affaires avec son cousin Carlos qui est fondeur. Face à des concurrents, ils s’engagent dans la marine espagnole en compagnie d’Ebrima, l’esclave de Carlos. Barney débute alors une carrière de marin qui le mènera aux Pays-Bas, aux Caraïbes et à affronter l’invincible Armada.

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.