isabelle adjani et françois truffaut dans l'histoire d'adele h
Isabelle Adjani et François Truffaut dans "L'histoire d'Adèle H"

Télé. Dans « L’Histoire d’Adèle H » François Truffaut filme la descente irréversible de la fille cadette de Victor Hugo, laquelle marquée par la mort tragique de sa sœur Léopoldine, obsédée par un amour non partagé, va se détruire lentement jusqu’à sombrer dans la folie. La réalisation est traitée avec délicatesse et poésie, mettant en lumière l’intensité du jeu d’Isabelle Adjani habitée par ce rôle, qui révéla l’actrice tout juste âgée de 18 ans. A voir mercredi sur Arte -20:55

« L’Histoire d’Adèle H » reste un des grands films de François Truffaut et l’un des meilleurs rôles d’Isabelle Adjani, où Adèle est plus crédible et émouvante que Camille Claudel, autre personnage historique qu’elle a incarné…

François Truffaut est le maître de la passion obsessionnelle, celle qui va consumer Adèle, fille cadette de l’immense écrivain Victor Hugo. Interprétée par Isabelle Adjani, dont c’est le premier grand rôle, elle va s’immerger intensément dans ce personnage pendant 96 minutes, et l’on ne sait plus si elle est comédienne ou réellement atteinte de folie. Elle se brûle littéralement dans la personnalité de cette jeune femme de 32 ans, délaissée par son père après la mort par noyade dans la Seine de Léopoldine, sa sœur aînée. De plus, elle va tomber amoureuse du lieutenant Albert Pinson (Bruce Robinson), un Anglais qui ne l’aime pas et qui doit partir pour le Canada. Cet amour désespéré la conduira vers un enfer dont elle ne peut, ou ne veut pas, s’échapper.

François Truffaut filme cette histoire qui aurait plu à Jane Austen (malgré un final plus démesuré dans la tragédie), et grâce à une belle photographie de Nestor Almendros, les scènes gardent toute leur poésie. On en ressort véritablement abasourdi tant l’univers d’Adèle H nous paraît extrême, presque incompréhensible.

« L’Histoire d’Adèle H » sorti en 1975 reste un des grands films de François Truffaut et l’un des meilleurs rôles d’Isabelle Adjani, où Adèle est plus crédible et émouvante que Camille Claudel, autre personnage historique qu’elle a incarné. Les rôles féminins qu’elle interprétera plus tard seront plus ou moins des dérivés d’Adèle, incandescents à l’intérieur comme à l’extérieur. Elle se consume dans chaque héroïne, sensuelle et entière. Quant à Truffaut, comme Hitchcock, il apparaît quelques minutes à l’écran en uniforme de l’armée anglaise, de dos, marchant dans une rue et qu’elle prendra pour son amour avant qu’il se retourne…

Jane Hoffmann

  • « L’Histoire d’Adèle H » de François Truffaut avec Isabelle Adjani, Bruce Robinson. A voir mercredi sur Arte -20:55

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.