veronique sanson aux 34emes francofolies
Véronique Sanson a ouvert les 34èmes Francofolies par un concert exceptionnel sur la scène Jean-Louis Foulquier

Véronique Sanson a ouvert les Francofolies de La Rochelle par un concert au casting exceptionnel avec Alain Souchon, Patrick Bruel, Jeanne Cherhal, Vianney, Tryo et les chanteurs et guitaristes Stephen et Chris Stills, son ex-mari et son fils.

Mercredi 11 juillet, le public de La Rochelle avait du soleil dans les yeux et les sourires étaient au rendez-vous. Il faut dire que le concert d’ouverture des 34èmes Francofolies, avait de quoi réjouir les festivaliers.

«vous ne pouvez pas imaginer ce que je suis contente d’être là” a lancé Véronique Sanson au public des Francofolies

Un spectacle inédit reposant sur une série de duos où tout pouvait arriver, le meilleur comme le moins bon. Pour  la « fête à » Véronique Sanson, la chanteuse de 69 ans a donné un spectacle en forme de best-of de son répertoire, avec des chansons connues et d’autres « que vous connaissez moins » dit-elle, celles qui ne passent pas à la radio. : « vous ne pouvez pas imaginer ce que je suis contente d’être là » a lancé Sanson, vêtue d’un costume noir queue de pie, entourée d’un orchestre composé d’une efficace section de cuivres, de cordes et de choristes. Elle a ouvert par « Je me suis tellement manquée » enchaînant avec l’émouvante « Je l’appelle encore », chanson dédiée à sa mère disparue, issue de son dernier album.

Yeux écarquillés et large sourire, Véronique Sanson goûte son plaisir d’être là en si belle compagnie

 

veronique sanson en ouverture des francofolies 2018

Ce soir la chanteuse n’est pas venue seule, partageant la grande scène Jean-Louis Foulquier, avec un casting de nombreux invités et amis : Alain Souchon, Patrick Bruel, Tryo, Jeanne Cherhal, Vianney, son ancien mari le guitariste-chanteur américain Stephen Stills et leur fils Chris. Un show exceptionnel où Véronique Sanson force un peu trop sa voix dans les graves, masquant du coup, son célèbre vibrato. Le public ne lui en tient pas rigueur et se met à chalouper sur le titre « Alia Souza » interprété avec le groupe Tryo, sur un mode bossa-nova. Le jeune Vianney, lui, chante « Drôle de vie » à ses côtés. Mais c’est sur les classiques de son répertoire que les Francofolies vibrent le plus. A l’image de « Vancouver », extraite de son 4ème album écrit en 1976, une des chansons les plus appréciées à l’applaudimètre, précédent la reprise « Tu sais que je t’aime bien » par Jeanne Cherhal, qu’on a connue plus en forme. Yeux écarquillés et large sourire, Sanson goûte son plaisir d’être là en si belle compagnie.

L’un des temps forts aura été assurément la présence de Stephen et Chris Stills, venus spécialement des Etats-Unis : « Toute ma famille est ici ce soir. C’est rare et c’est pour vous » sourit-elle, avant d’interpréter « On m’attend là-bas », Sanson ayant délaissé le piano pour une guitare électrique, se mêlant aux riffs rocks de son ex-époux, légendaire chanteur-guitariste du groupe Crosby, Stills, Nash & Young et de son fils. Puis, ils ont joué seuls « For what it’s worth », tube de Stephen Stills écrit en 1966 avec son premier groupe Buffalo Springfield.

Quant à Patrick Bruel, tout juste de retour de Saint-Pétersbourg où il est allé assister à la victoire de l’équipe de France sur la Belgique, il a offert une interprétation plutôt fatiguée de « Visiteur et voyageur».

Un concert qui s’est achevé en beauté avec Alain Souchon. Il a repris tout en douceur « Bahia » avec Véronique Sanson, visiblement émue, qui a remercié les Francos et le public pour « cette merveilleuse aventure » : « Quel bonheur, merci de m’avoir rendue si heureuse ! ».

Lire: Francofolies: “On veut rester un festival populaire qui réunit toutes les générations” :https://www.weculte.com/rendezvous/francofolies-on-veut-rester-un-festival-populaire-qui-reunit-toutes-les-generations/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.