bae bien-u
Photographie de l'artiste coréen Bae Bien-U

La troisième édition de Chaumont-Photo-sur-Loire (Loir-et-Cher) présente les œuvres de six artistes photographes français et étrangers qui ont pour point commun leur attirance pour les paysages, les fleuves ou le désert. Une exposition poétique et écologique à découvrir au domaine de Chaumont-sur-Loire jusqu’au 28 février.

La 3ème édition de Chaumont-Photo-sur-Loire invite à découvrir plus d’une centaine d’images rares ou inédites en France sur le thème des paysages, pépites photographiques présentées au Domaine de Chaumont-sur-Loire jusqu’au 28 février.

Les paysages et leurs lumières changeantes ont toujours attiré les photographes. La 3ème édition de Chaumont-Photo-sur-Loire invite à voir plus d’une centaine d’images rares ou inédites en France, pépites photographiques présentées au Domaine de Chaumont-sur-Loire. Une exposition poétique et écologique dans laquelle on plonge le regard pour y découvrir : “la somptuosité et le mystère de paysages indifféremment proches ou lointains” explique Chantal Colleu-Dumond directrice des lieux, commissaire de Chaumont-Photo-sur-Loire où six artistes présentent leurs œuvres, à découvrir jusqu’au 28 février.

jeffrey blondes photographe
Jeffrey Blondes

L’Américain Jeffrey Blondes est photographe, peintre, et ces dernières années, vidéo-cinéaste. Son travail est entièrement consacré à la nature et au temps qui passe (saisons, climat, heures). Ses paysages sont impressionnistes, nimbés de mélancolie et invitent le spectateur à vouloir les préserver. Au travers de son exposition “La Loire, aube et crépuscule”, il témoigne des infinies variations de lumière, des couleurs intemporelles d’une nature dont l’eau, la terre, le ciel se  superposent, se mêlent.

manolo chretien photographe
Manolo Chrétien

Le travail de Manolo Chrétien envoûte. L’artiste nous entraîne dans les remous insaisissables de la Loire, afin que tous les tons de gris nous submergent. Il a traqué les reflets d’aluminium des carlingues d’avions qu’il voyait – “Mystère”, “Mirage”, “Vautour” – puis ceux de la mer avec ses reflets mouvants et argentés qu’il nommera “Aluminations”. Son univers est composé de trois éléments : l’air, la terre, l’eau. C’est l’eau que nous verrons à Chaumont-sur-Loire.

 

henry roy photographe
Henry Roy

Henry Roy a résidé longuement à Chaumont et sa double culture lui a permis de saisir toute la poésie du Domaine. Né en 1963 à Haïti, il s’est installé en France avec ses parents en 1966. Il imprime dans son art le savoir-faire français vieux de dizaines de siècles et la magie et le sens du merveilleux d’Haïti. Il a opté pour la flânerie et la méditation. Comme il l’écrit dans son journal : “J’ai placé Chaumont-sur-Loire au centre de l’univers”. Intrigué par la Loire, il dresse le portrait du Domaine de Chaumont, de clichés classiques en photos curieusement modernes, et son œil guide notre œil à sa suite.

photographe bae bien u
Bae-Bien-U

Bae Bien-U est Coréen, photographe, il vit et travaille à Séoul. Depuis plus de 40 ans il photographie tout ce qui fait la nature en perpétuel mouvement, les arbres sacrés, l’océan et les “Orum” (collines volcaniques de l’île de Jeju, fascinantes) devant lesquelles on ne peut que méditer. Toutes les nuances du noir mais également le gris et le blanc sont représentés dans ses œuvres. Quand la photographie se fait peinture. Fascinant.

juliette agnel photographe
Juliette Agnel

Après des études d’arts plastiques à Paris-Sorbonne, Juliette Agnel rencontre Jean Rouch et parcoure les pistes d’Afrique pendant dix ans. Après beaucoup d’autres, elle bénéficie d’une exposition personnelle en 2014 et participe au Prix Découverte à Arles en 2017 avec ses œuvres “Nocturnes”, présentes la même année à la FIAC. Pour Chaumont, elle a rapporté du Soudan du Nord des images de temples, de pyramides tronquées, de déserts où l’on rêve de se perdre, de cieux dont nous parlent les étoiles. Les vues sont intenses, exceptionnelles.

juan san juan rebollar
Juan San Juan Rebollar

Juan San Juan Rebollar, artiste mexicain, s’est consacré ces dernières années à l’évolution des plantes. Les formes végétales l’inspirent : bourgeons, boutons, corolles, pétales de fleurs, feuilles, sont les matériaux dans lesquels il exprime sa passion. Ses photographies sont d’une grande poésie. Ces amas de gousses, de graines, de feuilles représentent-ils des masques de cérémonie, sculptures, la cueillette de légumes mis à sécher ? Des représentations magiques ici, le végétal devient bijou.

domaine de chaumont
Domaine de Chaumont-sur-Loire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.