paris brule t-il delon et bemondo
Jean-Paul Belmondo et Alain Delon dans "Paris Brûle-t-il" de René Clément

Télé/Ciné. Inspiré du best-seller éponyme de Larry Collins et Dominique Lapierre “Paris Brûle-t-Il ?” est une fresque historique sur la libération de la capitale occupée par les nazis en août 1944. Une œuvre cinématographique de René Clément qui a tourné comme Michel Ange peignait, en utilisant de nombreux collaborateurs. Un film monumental scénarisé par Jean Aurenche, Francis Ford Coppola et Gore Vidal, au casting impressionnant où défilent les plus grands acteurs américains et français de l’époque. Orson Wells, Glenn Ford, Kirk Douglas, Bruno Cremer, Alain Delon, Gert Fröbe, Leslie Caron, Jean-Paul Belmondo, ont tous accepté avec fierté les rôles impartis, même les plus courts pour reconstituer cette page de l’histoire de Paris. A voir ce dimanche 28 juin sur Arte à 21:00

“Paris brûle-t-il” est un monument du cinéma, comme le fut “Le Jour le plus long”. Un hommage aux combattants – célèbres ou anonymes – qui luttèrent deux mois après le débarquement en Normandie, organisant la Résistance contre l’occupant nazi

“Paris brûle-t-il ?” est une fresque historique sur la libération de la capitale, montrant les acteurs de la Résistance française durant la deuxième guerre mondiale, qui affrontèrent en Août 1944 la Wehrmacht, commandée par le général Von Choltitz, ayant reçu ordre d’Hitler d’anéantir la capitale.

C’est un monument du cinéma, comme le fut “Le Jour le plus long”. Un hommage aux combattants – célèbres ou anonymes – qui luttèrent deux mois après le débarquement en Normandie, organisant la Résistance contre l’occupant nazi. La mise en scène de René Clément (Plein SoleilJeux interdits) est d’une efficacité redoutable. Tout est cohérent, avec des images d’archives ajoutant à la véracité de cette page de l’histoire. Un film scénarisé par Jean Aurenche, Francis Ford Coppola et Gore Vidal au casting prestigieux composé des figures déjà mythiques du cinéma américain, Glenn Ford, Kirk Douglas, Orson Wells… et du fleuron des jeunes acteurs du cinéma français de l’époque : Alain Delon, Bruno Cremer, Jean-Paul Belmondo, Claude Rich…

On y voit les principaux personnages de la Résistance, dont Jacques Chaban-Delmas, le général Leclerc, la compétition politique entre les gaullistes et les communistes… Pour l’anecdote, le tournage, qui commençait à 5 heures du matin lorsque les rues de la capitale étaient désertes, eut lieu pendant le second mandat du général De Gaulle. Il nécessita de nombreuses autorisations, les héros de ces événements historiques étant encore vivants et représentés à l’écran (nous sommes à l’été 1965).

Le Parti communiste délégua même Henri Rol-Tanguy en tant que conseiller historique et la CGT publia un communiqué dans lequel elle s’opposait à la reconstitution de cet épisode de la Résistance française à partir des mémoires d’un officier allemand, qui inspira Collins et Lapierre. Et comme il ne fallait fâcher ni le général De Gaulle ni les communistes, cela ne facilita pas la tâche du réalisateur, alors assisté par Yves Boisset.

Les scénaristes ont collé le plus fidèlement possible à la réalité historique. Le résultat est grandiose et politique à la fois. Les antimilitaristes ont tenté de dénigrer le film. La Libération de Paris s’est-elle exactement passée comme René Clément l’a filmée ? Qu’importe. Le cinéma est un art où le metteur en scène ajoute sa touche artistique à la réalité. François Reichenbach, réalisa un reportage sur le tournage qui fut utilisé par l’ORTF et servit à la promotion du film nommé deux fois aux Oscars, dont la première eu lieu le 18 octobre 1966 à Paris.

Quant au thème musical, composé par Maurice Jarre (“Lawrence d’Arabie”) il est devenu un immense succès grâce à la mémorable chanson “Paris en colère” interprétée avec fougue par Mireille Mathieu.

Texte de Jane Hoffmann

  • A voir “Paris brûle-t-il ?” de René Clément – dimanche 28 juin sur Arte à 21:00

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.