festival rhizomes 2020

Festival. Musiques du monde, “balades extraordinaires” et concerts gratuits… le festival parisien Rhizomes célèbre le partage des cultures et donne rendez-vous du 26 juillet au 2 août, en compagnie de musiciens, danseurs et circassiens venus des cinq continents.

“Le confinement nous a fait prendre conscience que des grands musiciens africains, indiens, pakistanais, arabes, algériens, on n’avait pas forcément besoin d’aller les chercher à l’autre bout du monde et de leur faire prendre l’avion”. Blaise Merlin, directeur du festival “Rhizomes”

Chaque été le festival Rhizomes” célèbre la richesse et le partage des cultures par un florilège de concerts gratuits à l’ambiance unique, de musiques issues de différentes régions du monde.

Pour sa 19e édition l’événement musical parisien invite à un tour du monde sur les canaux et la petite ceinture, avec des musiciens venant des cinq continents résidant tous à Paris et en Ile-de-France : “Le confinement nous a fait prendre conscience que des grands musiciens africains, indiens, pakistanais, arabes, algériens, on n’avait pas forcément besoin d’aller les chercher à l’autre bout du monde et de leur faire prendre l’avion”, confie Blaise Merlin, le directeur du festival, organisé au Nord de Paris depuis 2002 : “On a la chance d’avoir ces artistes chez nous, certains sont installés ici depuis déjà un certain temps, d’autres ont été contraints d’arriver depuis peu de temps et sont accueillis, par l’Atelier des artistes en exil, ou sont en résidence à la Cité internationale des arts” dit-il.

La programmation commencera dès dimanche 26 juillet par un “concert flottant” (rdv Parc de La Villette, Prairie du cercle nord -17h00). On pourra y découvrir la fanfare balkanique, Haïdouti Orkestar , le long du canal de l’Ourcq, du MK2 quai de Loire à Paris jusqu’à Bondy et retour. On pourra également assister au concert (29/07- 17h00) à l’Hôpital Bretonneau de Morgane Le Cuff, harpiste et chanteuse passionnée de traditions orales, collectées entre la Galice, les Asturies et sa Bretagne natale, au “Bal Tarentelle” donné par le trio d’Italie du Sud Télamuré au Square Carpeaux (29/07- 19h00) et au raÏ afro-futuriste du chanteur algérien Sofiane Saidi au Jardin Rachmaninov (30/07 – 19h00)

Quant aux “balades extraordinaires”, elles se dérouleront les 1er et 2 août, sur les rails de la petite ceinture – cette ligne de chemin de fer aujourd’hui désaffectée qui faisait le tour de Paris – entre la Porte de Clignancourt et la Porte Montmartre, en compagnie de 25 musiciens postés tout au long du parcours “visuel et sonore”, qui se livreront à des performances acoustiques en solo : “Il y en aura même qui seront perchés dans des arbres”, indique Blaise Merlin. Une occasion d’aller à la découverte des cultures du monde avec la harpiste grecque Elisa Vellia, le joueur de sitar japonais Kengo Saito, le danseur congolais Daouda Nganga, ou encore le joueur de kamantché iranien Sohrab Pournazeri

Texte Victor Hache

(avec AFP)

  • Festival Rhizomes du 26 juillet au 2 août. Toutes les infos: https://www.festivalrhizomes.fr/ Afin d’éviter tout rebond précoce de l’épidémie, le festival invite au respect des règles de distanciations sociales et au port du masques pour l’ensemble des événements

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.