les fouteurs de joie
Les Fouteurs de joie dans leur nouveau spectacle "Des étoiles et des idiots"

Spectacle. Ces cinq musiciens multi-instrumentistes bourrés de talent ont beau évoluer en marge du système et des grands médias, partout où ils passent les salles sont pleines. Les Fouteurs de Joie sont de retour avec leur nouvelle création Des étoiles et des idiots“. Un spectacle musical mêlé d’humour et d’énergie festive à découvrir au Café de la Danse, à Paris, qui les accueille pour 4 concerts exceptionnels jusqu’en mai. 

Découvrir les Fouteurs de Joie sur scène a toujours quelque chose de  jouissif ! Sans avoir l’air d’y toucher, ils pointent du doigt les travers de la nature humaine en y apportant cette juste dose d’autodérision qui rend la pilule moins amère

Découvrir les Fouteurs de Joie sur scène a toujours quelque chose de  jouissif ! Tout d’abord parce que ces cinq lascars bourrés de talents (le “s” n’a rien de superflu !) ne se prennent décidément pas au sérieux. Sans avoir l’air d’y toucher, ils pointent du doigt les travers de la nature humaine en y apportant cette juste dose d’autodérision qui rend la pilule moins amère.

Enfin, il est rare de côtoyer autant de multi-instrumentistes sur une même scène. Guitare, flûte, contrebasse, accordéon, grosse caisse, banjo, saxophone, yukulélé… ils maîtrisent tout cela avec un indiscutable doigté. Des instruments, suspendus au-dessus de la scène, qui constituent le seul décor du spectacle “Des étoiles et des idiots“. Et il n’en faut pas davantage à ces artistes qui font le show sans ampli et quasiment sans micro.
Il faut dire que Nicolas Ducron, Laurent Madiot, Alexandre Léauthaud, Christophe Dorémus et Tom Poisson sont de sacrés routards avec plusieurs centaines de concerts au compteur.

Des concerts qui rassemblent plusieurs générations, comme on pouvait le voir le 24 janvier dernier, au Café de la Danse. Les plus jeunes adorent manifestement ces grands enfants chahuteurs qui prennent un malin plaisir à porter des masques ou à se grimer en ratons-laveurs. Les anciens se souviennent peut-être de “Berthe” ou d’amourettes à Dunkerque dans l’odeur de graillons d’une baraque à frites. Quant aux quadras, ils n’ont sûrement pas oublié le resto chinois où ils se sont fait piéger pour une animation karaoké !

Et chacun se retrouve chez ces poètes humanistes et un poil militants, lorsqu’ils font un clin d’oeil à Johnny ou chantent les sans-gîte qui profitent des confettis de la nuit.
La tête dans les étoiles, certes, mais les pieds bien ancrés sur scène, les Fouteurs de Joie nous font oublier, l’espace d’une soirée, “ces bons rois Dagobert qui mettent le monde à l’envers“…

Texte Annie Grandjanin

En tournée: le 31/01 à Isle, les 6 et 7/2 à Montargis, le 8/02 à Bazancourt, le 14/03 à Lissieu, le 20/03 à Lons, le 2/04 à Château du Loir, le 3/04 à Aiffres, le 26/04 à Lagny sur Marne….
logo blog annie hall musicSuivez les chroniques culturelles d’Annie Grandjanin sur :  annieallmusic.blogspot.com

Lire: Spectacle. Brassens sous le regard féminin de Pauline Dupuy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.