shutter island
"Shutter Island : Leonardo DiCaprio (à droite) et Mark Ruffalo

Télé. 1954, au pénitencier psychiatrique de « Shutter Island », au large de Boston, une femme jugée dangereuse disparaît. Deux policiers sont diligentés sur l’île. La détenue serait sortie de sa cellule, fermée de l’extérieur. Sur place, les personnels de l’hôpital semblent cacher ce qui s’est passé. Martin Scorsese réalise ici un film à suspense démoniaque d’après un roman du même titre de Dennis Lehane. A voir jeudi 31 mars sur Chérie 25 – 21:05.


« Shutter Island » l’île maléfique : une fiction démoniaque pour DiCaprio


shutter island leonardo dicaprio

« Shutter Island » : Leonardo DiCaprio (photo) Paramount

L’HISTOIRE

Aux Etats-Unis, les criminels les plus redoutables ayant commis leur forfait dans la  folie, sont enfermés dans un centre pénitencier psychiatrique, sur l’île de Shutter Island, située au large de Boston.

En 1954, une femme, jugée dangereuse, a disparu. Deux U.S. Marshals, Teddy Daniels (Leonardo DiCaprio) et son adjoint Chuck Aule (Marc Ruffalo) arrivent sur l’île. Accueillis par le Docteur Cawley (Ben Kingsley), ils ne trouvent dans la cellule qu’un morceau de papier sur lequel sont écrits des lettres et des chiffres. De plus, les gardiens, les médecins, ne semblent pas vouloir coopérer. Il règne dans l’établissement, immense, presque effrayant, une atmosphère oppressante. L’enquête va se révéler périlleuse et inattendue.

NOTRE AVIS (***)

Pour la première fois de sa carrière, Martin Scorsese traitait d’une histoire paranormale, comme l’était déjà le film «Sixième Sens» de Night Shyamalan. Il cerne toute l’ambiguïté du personnage principal, policier joué par Leonardo DiCaprio, qui s’enferme lentement dans un labyrinthe mental, accentuant de fait les scènes de suspense. L’art de Scorsese est tout à la fois habile et subtil dans sa façon de filmer, parfois ultra rapide, afin de rendre crédible une histoire incroyable.

Tous les autres rôles s’accompagnent de comportements étranges. Le film baigne dans le mystère où les risques physiques et psychiques, telles les scènes du Bloc C, génèrent une tension à peine supportable.



Le roman de Dennis Lehane est glaçant et Scorsese maintient de bout en bout l’attente du spectateur qui découvre petit à petit, en même temps que DiCaprio, le pourquoi de cette disparition grâce à des indices auxquels il doit être attentif.

Le coup de théâtre final vient clore douloureusement ce film prenant. «Qu’y a-t-il de pire, vivre comme un monstre ou mourir en homme de bien ?». Cette question moralisatrice est posée dans beaucoup de films américains mais là, elle est significative pour l’enquête menée.

Martin Scorsese sait filmer. Leonardo DiCaprio est comme toujours excellent, même époustouflant dans un rôle inhabituel. Mention spéciale pour les décors (l’arrivée vers l’île du bateau dans la brume), les costumes, les couleurs…. Un grand film, assez méconnu à voir absolument, ou à revoir.

Jane Hoffmann

  • A voir : « Shutter Island » (2010) de Martin Scorsese. Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michelle Williams, musique de Robbie Robertson, d’après le roman de Dennis Lehane. Jeudi 31 mars sur Chérie 2521:05.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.