film tant qu'il aura des hommes
Burt Lancaster et Deborah Kerr dans "Tant qu'il y aura des hommes"

Télé. La passion torride entre Burt Lancaster et Deborah Kerr et le jeu intense des acteurs stars de l’époque, ont fait de “Tant qu’il y aura des hommes” de Fred Zinnemann, un des films les plus marquants du cinéma américain des années 1950, dont l’action se passe dans le décor idyllique d’Hawaï. A voir, ce dimanche 3 mai sur Arte à 20:55

affiche tant qu'il y aura des hommes“Tant qu’il y aura des hommes” a été célèbre notamment pour une des scènes les plus torrides de l’histoire du cinéma, où Deborah Kerr et Burt Lancaster, fous de désir l’un pour l’autre, se roulent dans les vagues en s’embrassant. Un baiser devenu mythique. L’érotisme de la séquence fit qu’à l’époque, la censure voulut la supprimer.

Adapté du roman à succès de James Jones et réalisé en 1952 par Fred Zinnemann, “Tant qu’il y aura des hommes” diffusé ce dimanche 3 mai sur Arte, se passe en 1941 sur la base de Honolulu (Hawaï), avant l’attaque de Pearl Harbor. Un ancien boxeur (Montgomery Clift)  ayant rendu aveugle un adversaire, refuse de remonter sur le ring pour défendre son bataillon…

Un long-métrage en noir et blanc où l’on retrouve les acteurs stars de cette période, tous magnifiques. Burt Lancaster est passionné et viril, Deborah Kerr, l’épouse du commandant de la base est torturée par son désir, Ernest Borgnine joue un sous-officier sadique, Franck Sinatra, à contre-emploi, joue le souffre-douleur et Montgomery Clift, au jeu rentré très Actor’Studio, est beau et buté. Avec sensibilité, Fred Zinnemann met en scène une histoire de tous les jours sur fond de mélodrame où se tissent des aventures amoureuses dans un cadre idyllique, mais la guerre à la fin, les rattrapera tous…

burt lancaster et deborah kerr dans tant qu'il y aura des hommes
Burt Lancaster et Deborah Kerr, un baiser devenu mythique

Ce film a été célèbre notamment pour une des scènes les plus torrides de l’histoire du cinéma où Deborah Kerr et Burt Lancaster, fous de désir l’un pour l’autre, se roulent dans les vagues en s’embrassant. Un baiser devenu mythique. L’érotisme de la séquence fit qu’à l’époque, la censure voulut la supprimer.

Bien plus qu’un récit de guerre “Tant qu’il y aura des hommes” marque par l’approche psychologique approfondie de ses personnages (comme souvent chez Zinnemann), leurs hésitations entre l’amour et le destin. Un long-métrage devenu un classique du cinéma, qui fut récompensé à Hollywood en 1953 de 8 Oscars dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, le meilleur second rôle revenant à Franck Sinatra. Pour l’anecdote, c’est lui qui eut l’idée de son rôle en lisant le roman de James Jones.

Texte Jane Hoffmann   

  • A voir “Tant qu’il y aura des hommes” de Fred  Zinnemann, avec Burt Lancaster, Deborah Kerr, Franck Sinatra, Montgomery Clift, Ernest Borgnine. Dimanche 3 mai sur Arte à 20:55
fred zinnemann
Fred Zinnemann

Filmographie de Fred Zinnemann :

Originaire d’Autriche où il est né à Vienne en 1907, Fred Zinnemann est un réalisateur américain. En cinquante-trois ans de carrière, il tourna plus d’une vingtaine de films, dont “Les Anges marqués” (1948), “Le Train sifflera 3 fois” (1952), “Au Risque de se perdre” (1959), “Et vint le jour de la vengeance” (1964), “Un Homme pour l’éternité” (1966). Le cinéaste américain est mort en à Londres (Royaume Uni) en 1997, à l’âge de 89 ans.

WECULTE vous conseille: Télé. Pourquoi il faut revoir “Nevada Smith” de Henry Hathaway

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.