jeanne moreau ascenseur pour l'échafaud
La magnétique Jeanne Moreau dans "Ascenseur pour l'échafaud" de Louis Malle

Télé/Ciné. Premier film de Louis Malle réalisé en 1957,”Ascenseur pour l’échafaud” est un film noir où un homme tue le mari de sa maîtresse mais se fait arrêter pour un autre crime qu’il n’a pas commis. A l’affiche de ce thriller mémorable, Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Lino Ventura… Un long métrage qui a marqué par sa modernité le mouvement de la Nouvelle Vague du cinéma français, accentuée par la musique obsédante de Miles Davis. A voir ce soir sur Arte -20:55

La nouveauté de ce film noir tenait aux deux principaux acteurs qui ne sont jamais face à face: la magnétique Jeanne Moreau et Maurice Ronet, dont le charisme crève l’écran. Pourtant il se dégage de leurs scènes respectives une véritable passion, accentuée par la musique obsédante de Miles Davis

Louis Malle a écrit le scénario d’“Ascenseur pour l’échafaud” avec Roger Nimier, écrivain qui mourra au volant de son Aston Martin en 1962. C’est l’histoire d’un homme (Maurice Ronet) qui joue de malchance. Auteur d’un meurtre qu’on ne lui attribue pas, il est accusé d’un autre crime (dont il est innocent) perpétré par un jeune voyou (Georges Poujouly) lequel vole sa voiture et tue deux touristes. Il est fou amoureux de la femme (Jeanne Moreau) de son patron, il est son amant ; elle l’aime. Ils décident de tuer le mari. Le crime accompli par Ronet, il sort de la pièce et prend l’ascenseur, qui tombe en panne entre deux étages, où il reste coincé. Plus tard, il sera arrêté par le commissaire (Lino Ventura) chargé de l’enquête sur l’assassinat des touristes…

La nouveauté de ce film noir tenait aux deux principaux acteurs qui ne sont jamais face à face. C’est Jeanne Moreau, où pour la première fois éclatera sa sensualité particulière qui parle au téléphone et Maurice Ronet qui agit. Pourtant il se dégage de leurs scènes respectives une véritable passion, accentuée par la musique obsédante de Miles Davis.

La mise en scène de ce thriller mémorable de Louis Malle est audacieuse, âpre, avec des plans travaillés grâce aussi à l’utilisation du noir et blanc, qui ajoute à l’ambiance mystérieuse. Le tout porté par deux acteurs à l’affiche de ce film qui marqua par sa modernité le mouvement de la Nouvelle Vague, la magnétique Jeanne Moreau et Maurice Ronet dont le charisme crève l’écran, comme il le montrera plus tard dans “Plein Soleil” et surtout dans “Le Feu follet”. Un très grand film aussi bon que certains Hitchcock.

Texte Jane Hoffmann

A voir “Ascenseur pour l’échafaud” de Louis Malle. A voir ce soir sur Arte -20:55

louis malle
Louis Malle sur un tournage en 1985

Filmographie de Louis Malle :

Louis Malle (1932-1995) a réalisé plus d’une trentaine de films et documentaires parmi lesquels: “Le Monde du silence” co-réalisé avec Cousteau (Palme d’Or à Cannes en 1955), “Les Amants” (1958), “Vie privée” (1962) avec Brigitte Bardot, “Le Feu follet” (1963), “Le Souffle au cœur” (1971), “Lacombe Lucien” (1974),“La petite” (1978), “Atlantic City” (1980) avec Burt Lancaster, “Au-revoir les enfants” (1987), “Milou en Mai” (1990) avec Michel Piccoli…

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.