exposition christian louboutin palais de la porte doree
L'exposition "Christian Louboutin l'exhibition(niste) est à voir au Palais de la Porte Dorée, à Paris, Jusqu'au 26 juillet (c) Getty Images

Exposition. Le Palais de la porte Dorée à Paris invite à plonger dans le travail de Christian Louboutin, tout ce qui l’a inspiré, ce qui l’a fait rêver. Un écrin parfait pour découvrir les œuvres de cette figure incontournable de la mode, avec au cœur de cette exposition événement intitulée “L’exhition(niste)” ses légendaires souliers à semelle rouge, objets de désir et miroir de la passion qui coule dans ses veines.

Christian Louboutin : “S’exhiber c’est se mettre à nu. Une exposition, c’est s’exposer. Les deux sont donc assez proches mais il y a une notion plus subversive dans le fait de s’exhiber qui me plait car en montrant mon travail je m’expose de manière plus intime”

christian louboutin exposition l'exhiition(niste)
La légendaire semelle rouge des escarpins créée par Christian Louboutin

Ah l’art de se chausser! Louis XIV avait souhaité des souliers à talonnette rouge (de 6 cm) qui agrandissaient la silhouette et mettaient le coup de pied en valeur. En 1992, tel un magicien, Christian Louboutin badigeonne la semelle d’un prototype d’escarpin d’un rouge laqué vif avec à du vernis à ongle. Sa marque est lancée. Ses souliers, objets de désir et de rêve, seront portés par toutes les stars, du cinéma, du rock, du hip-hop, dans le monde entier.

Quel écrin plus flamboyant que le Palais de la Porte Dorée à Paris pour présenter les créations de Christian Louboutin ? Construit par Albert Laprade pour l’Exposition  coloniale internationale de 1931, de style Art déco, il est classé monument historique. Chargé de symboles, il fut d’abord destiné à célébrer le modèle colonial français puis des expositions coloniales au début du XXème siècle. Aujourd’hui, il s’appelle Musée national de l’histoire de l’immigration et abrite l’Aquarium tropical.

Christian Louboutin a grandi dans le 12ème arrondissement de Paris. Il se rendait souvent Porte Dorée. Il arpentait les salles de cet immense musée, rêvait devant l’Aquarium tropical, se nourrissait de l’idée de voyages, des formes d’art des pays lointains. Cet endroit, qui a vu naître sa vocation, n’a jamais cessé de l’inspirer. Il était fasciné par les monumentaux bas-reliefs d’Alfred-Auguste Janniot, les fresques de Ducos de la Haille, par le mobilier de Ruhlmann et de Printz.

A partir du 26 février, Christian Louboutin va y présenter une exposition événement consacrée à son travail. “Conçue comme une invitation à plonger dans l’univers foisonnant de Christian Louboutin, l’exposition explore toutes les facettes d’une inspiration aux multiples références dans un lieu qui est cher au créateur et a vu naître sa vocation” avance Olivier Gabet, commissaire de l’exposition, directeur des Arts Décoratifs.

Une exposition intitulée “L’exhibition(niste)” : “C’est un jeu de mot entre exhibition en anglais qui signifie exposition et le fait de révéler une partie de soi aux autres” explique Christian Louboutin : “s’exhiber c’est se mettre à nu. Une exposition, c’est s’exposer. Les deux sont donc assez proches mais il y a une notion plus subversive dans le fait de s’exhiber qui me plait car en montrant mon travail je m’expose de manière plus intime”.

christian louboutinUne manière de découvrir le processus créatif de cette figure incontournable de la mode. Les talons de la plupart de ses modèles mesure 12 ou 13 cm de hauteur ? Qu’importe, on ne marche pas avec, on monte les marches lentement pour les récompenses du Festival de Cannes, pour la remise  des Oscars à Hollywood ou lors d’une soirée où l’on croise haut les jambes afin de faire voir les semelles rouges. Des souliers qui sont l’image même de Cendrillon allant au bal. Le rêve enfin matérialisé. Christian Louboutin est un inventeur, il comprend si bien les femmes. Pendant plus de 25 ans, tous les chausseurs de la planète fabriqueront ainsi des escarpins ayant des talons vertigineux.

chistian louboutin exposition palais de la porte doree
Christian Louboutin au Palais de la Porte Dorée. Photo Presse

Il a commencé, adolescent, chez Charles Jourdan, à Romans (Drôme) qui fabriquait les chaussures pour la maison Christian Dior. Ensuite, il sera le premier assistant de Roger Vivier, qui lui apprendra le savoir-faire d’exception. Sa première maison ouvre à la fin de l’année 1991. A ce jour, sa marque est indépendante financièrement et il continue de voyager, d’apprendre, tantôt avec des artisans du Bhoutan, d’Inde, du Sénégal, du Mexique. Des voyages qui lui permette de découvrir et collectionner tous les objets beaux et particuliers, qui l’inspirent. “Partout où je vais, je visite il y a toujours un jardin à voir, un musée, une église, un marché, un concert, un élément d’architecture. Ma principale façon d’être est de rester ouvert d’esprit. J’essaie de regarder où les autres ne vont pas” dit-t-il. Une exposition événement à voir au Palais de la Porte Dorée jusqu’au 26 juillet.

Texte Jane Hoffmann

“Christian Louboutin L’Exhibition(niste)”, Palais de la Porte Dorée, du 26 février au 26 juillet 2020 – 293 avenue Daumesnil – 75012 Paris www.palais-portedoree.fr

Lire: Rossy de Palma aux Folies Bergère avec Jean-Paul Gaultier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.