#Musique. Le magazine We Culte a rencontré la solaire Barbara Carlotti, artiste en constante recherche d’expériences musicales, qui sera le 22 mars 2019 au festival Les Emancipéés, où elle promet un concert à la pop onirique inspirée de son dernier album “Magnétique“. La chanteuse y donnera également le 23 mars 2019, un spectacle hommage au parolier Etienne Roda-Gil, en compagnie du journaliste Alexandre Fillon.

Barbara Carlotti: “Le rêve le plus drôle que j’ai fait, c’est chanter des chansons italiennes avec Patti Smith dans son concert. Et je rêve très souvent que je fais des choses avec Etienne Daho !”(rires)

barbara carlotti portrait pour l'album magnetique
Barbara Carlotti

Barbara Carlotti est une  fille de rêve(s). Elle en a tellement qu’elle en a fait le matériau de son  dernier album “Magnétique”. Un opus cosmic où elle se promène dans ses rêveries nocturnes et les songes de son sommeil paradoxal entre dream machine psychédélique et pop new wave aux  ambiances sixties, qu’elle interprétera lors des Emancipéés, au Palais des Arts de Vannes. Un festival qu’elle aime d’autant plus qu’ici, on se plaît à décloisonner les genres. Mêler chanson, littérature et autres libertés ? Une démarche artistique originale et une invitation à faire un pas de côté dans lesquelles Barbara Carlotti se retrouve, elle qui a fait de l’idée de liberté, une philosophie de vie : “Les Emancipéés, c’est un festival du futur Confie-t-elle. Musique, radio, bande dessinée-cd, cinéma (elle va bientôt réaliser son premier film), Laboratoires Oniriques scéniques, elle passe d’un domaine à l’autre animée par le goût des expériences et des aventures. Avec toujours le désir de surprendre. Son plus beau rêve ? “Le plus drôle que j’ai fait, c’est chanter des chansons italiennes avec Patti Smith dans son concert. Et je rêve très souvent que je fais des choses avec Etienne Daho !”(rires)

Aux Emancipéés, on la retrouvera également dans une créationEtienne Roda-Gil : un poète entre ombre et lumière”, hommage à cet immense parolier libertaire décédé en 2004, à qui l’on doit de  nombreux succès de la chanson française (“La Californie”, “Ce n’est rien”, “Magnolias for ever”, “Alexandrie Alexandra”, “Joe le taxi”…) Un auteur dont Barbara Carlotti connaît les chansons par cœur, qu’elle dévoilera en compagnie du journaliste Alexandre Fillon qui nous guidera dans l’univers poétique du très créatif “Roda”.

  • Festival Les Emancipéés, concert de Barbara Carlotti (co-récital avec Clara Luciani) vendredi 22 mars – 20h00 – Palais des Arts.
  • Création “Etienne Roda-Gil : un poète entre ombre et lumière” Alexandre Fillon+Barbara Carlotti, samedi 23 mars – 15h00 – Palais des Arts
  • Lire aussi: Rencontre avec Blondino : ”La scène, c’est vraiment fort et addictif “: https://www.weculte.com/featured/festival-les-emancipees-blondino-troublante-et-magnetique/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.