aretha franklin
Aretha Franklin lors de l'enregistrement en 1972 de son mythique album de gospel "Amazing Grace".

Cinéma. En 1972, l’enregistrement de l’album de gospel “Amazing Grace” de la chanteuse noire américaine Aretha Franklin fut filmé par le réalisateur américain Sydney Pollack. Des images exceptionnelles qui n’avaient jamais été dévoilées, montrées pour la première fois dans le vibrant documentaire musical qu’Alan Elliott consacre à la “reine de la soul”.

Le mythique album “Amazing Grace” d’Aretha Franklin fut enregistré en 1972 dans une église intimiste du quartier de Watts à Los Angeles. Un concert célébré comme une cérémonie gospel traditionnellement ponctuée de chants spirituels, de danses, de moments de transe et de sermons que révèle le film de Alan Elliot réalisé à partir des images tournées par le cinéaste américain Sydney Pollack.

Décédée d’un cancer le 16 août 2018 chez elle à Detroit à l’âge de 76 ans, Aretha Franklin restera comme l’une des plus grandes figures de la musique populaire américaine. Surnommée “La reine de la soul“, la chanteuse connut un immense succès à la fin des années 1960 en devenant numéro 1 des ventes pop et R&B plusieurs fois de suite grâce à des tubes qui ont fait le tour du monde (“Respect“, “Think”, “I say a little prayer“, “A natural woman“, “Chain of fools“, “I Never Loved A Man“, “Baby I Love You“…). Des titres inoubliables qui ont marqué à jamais l’histoire de la soul music et les fans d’Aretha Franklin, qui avait appris le chant très jeune.

Fille du pasteur C.L Franklin, elle reçut une éducation religieuse et musicale où elle se familiarise rapidement avec le gospel. Elle chante alors dans la paroisse de son père la New Bethel Baptist Church de Detroit inspirée par les chanteuses de gospel Clara Ward et Mahalia Jackson. Une enfance qui eut une influence majeure sur son parcours et la carrière de plus de ­60 ans de la chanteuse. En janvier 1972, Aretha Franklin a ressenti le besoin d’enregistrer un album live dans une église intimiste du quartier de Watts à Los Angeles. Ainsi est né “Amazing Grace“, double album d’anthologie de gospel sorti sur le mythique label Atlantic Records, le plus vendu de tous les temps.

L’enregistrement fut filmé par le réalisateur américain Sydney Pollack (“On achève bien les chevaux”, “Les trois jours du Condor”…) à la demande de la Warner Bros. Des images que l’on retrouve dans “Amazing Grace“, le documentaire qu’Alan Elliott a consacré à Aretha Franklin. Des rushes qui n’avaient jamais été montrés car il n’y avait pas eu de synchronisation entre les images et le son lors de l’enregistrement en 1972. Le film est resté dans les archives pendant plus de 40 ans avant qu’Alan Elliot, avec la complicité de Sydney Pollack et de Jerry Wexler, producteur d’Aretha Franklin, grâce à la technologie du numérique, ne synchronise le son et les images parvenant à monter le film.

Un document historique exceptionnel qui nous plonge dans l’ambiance de l’époque où fut enregistré, dans les conditions du live, le disque “Amazing Grace” en compagnie du révérend James Cleveland, figure du gospel, des membres du chœur “Southern California Community Choir” dirigé par Alexander Hamilton et des paroissiens invités à participer du New Temple Missionary Baptist Church de Los Angeles, venus assister à cet extraordinaire moment musical.

Aretha Franklin connait les cantiques par cœur. Vêtue d’une robe blanche, elle pose ses doigts sur le clavier de son piano et interprète “Wholy Holy“, “What a friend we have in jesus” ou encore “Never grow old“, mettant toute sa force d’interprétation dans ces chants religieux afro-américains qui transportent le public. Un concert célébré comme une cérémonie gospel traditionnellement ponctuée de chants spirituels, de danses, de moments de transe et de sermons. Au pupitre, son père C.L Franklin rend ainsi hommage à sa fille “une chanteuse extraordinaire” dit-il.

Un documentaire musical intense et vibrant où l’on voit Aretha Franklin dans cette petite église, émue, presque réservée, interpréter en toute simplicité ces gospels qui ont façonné sa manière unique de chanter. A découvrir très vite, le film étant en salles exclusivement du 6 au 10 juin.

Amazing Grace” d’Alan Elliot dans 120 salles, du 6 au 10 juin.

Lire également: Festival de Cannes. Elton John va faire son cinéma sur la Croisette : https://www.weculte.com/portraitdujour/festival-de-cannes-elton-john-va-faire-son-cinema-sur-la-croisette/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.