charles trenet l'enchanteur
"Charles Trenet, l'enchanteur", un documentaire à voir sur France 3, vendredi 19 février. © Crédit photo : Collection Vincent Lisita

Télé. Il y a vingt ans le 19 février 2001 mourrait Charles Trenet. France 3 rend hommage ce soir au merveilleux fou chantant qui inventa la chanson moderne, avec un documentaire portrait entre ombre et lumière “Charles Trenet l’enchanteur”, de Philippe Kohly.

charles trenet l'enchanteur
“Charles Trenet, l’enchanteur”, un documentaire à voir sur France 3, vendredi 19 février. © Crédit photo : Collection Vincent Lisita

Partout, où il se produisait, Charles Trenet créait l’enthousiasme et l’enchantement du public. Que ce soit au Printemps de Bourges en 1987 où sur les plus grandes scènes internationales, le fou chantant communiquait sa joie de vivre et son goût pour les musiques pleines de swing. En cette année, où l’on célèbre les 20 ans de la mort le 19 février 2001 du chanteur aux mille ritournelles poétiques, France 3 nous invite à voir ce soir “Charles Trenet , l’enchanteur” de Philippe Kohly, portrait entre ombre et lumière de l’artiste et de l’homme, qui réunit de nombreux témoignages, de sa mère, de Georges Brassens ou de Jacques Brel.

LIRE AUSSI: Bénabar sort “Indocile Heureux” : “Je veux faire du divertissement réel”

Né à Narbonne le 18 mai 1913, Trenet était d’un autre temps, mais il a su transmette son amour de la chanson aux jeunes générations.

charles trenet
Charles Trenet

Derrière son euphorie et sa vitalité, il y avait des blessures de jeunesse et une mélancolie provenant de son enfance, le petit Charles ayant été abandonné par sa mère, à l’âge de six ans : “Charles Trenet a porté toute sa vie le sentiment qu’il ne méritait pas d’être aimé. D’où le fait qu’il était toujours souriant” a confié le réalisateur du documentaire au micro de “Cuture medias” sur Europe 1, cette semaine: “Il avait l’impression qu’autrement il serait rejeté. Sur scène et dans ses chansons, il recréait le paradis qu’il avait perdu, et il y faisait monter le public. Il s’est aperçu petit à petit, au fil des années, qu’il méritait d’être aimé.”

Un nouveau regard sur cet artiste de génie, qui à 25 ans, inventa la chanson moderne, auquel on doit des airs éternels qui souriaient à la vie, comme “Y-a d’la joie”, “La Mer” et tant d’autres, qui ont fait le tour du monde.

Victor Hache
  • Voir: documentaire “Charles Trenet , l’enchanteur” de Philippe Kholy. Vendredi 19 février, France 3 – 21:00

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.