ennio morricone
Ennio Morricone recevant un Oscar en 2007 pour l'ensemble de son oeuvre, au côté de Clint Eastwood. Photo Monica Almeida / The New York Times

Musique/Cinéma. Des musiques magistrales pour les westerns-spaghetti de Sergio Leone aux B.O des films de Quentin Tarantino, Ennio Morricone décédé le 6 juillet, a eu une influence majeure sur le cinéma. Une carrière prestigieuse célébrée aujourd’hui avec la sortie chez Decca/Universal d’un coffret de 4 CD regroupant ses plus grandes compositions.

De la reconnaissance internationale avec les premiers films de Leone à son travail avec Tarantino, réalisateur de “Pulp Fiction” qu’il a converti à la création musicale originale, Ennio Morricone a touché à tous les genres au cinéma 

ennio morricone et sergio leone
Ennio Morricone et Sergio Leone en 1974

Auteur de plus de 500 musiques de films, Ennio Morricone est entré dans la légende. Le compositeur italien contemporain le plus populaire au monde, dont les musiques ont marqué les films du maître du western spaghetti Sergio Leone, en mêlant grand orchestre et tradition populaire, est célébré aujourd’hui avec la parution d’un coffret de 4 CD, quelques jours après son décès le 6 juillet à l’âge de 91 ans. Baptisé “Ennio Morricone. De Sergio Leone à Quentin Tarantino”, il comprend les plus grandes B.O composées par le maestro, dont “Pour une poignée de dollars”, “Et pour quelques dollars de plus”, “Le bon, la brute et le truand”, “Il était une fois dans l’Ouest”, les “Huit Salopards”, “Django Unchained “

coffret Ennio Morricon
Pochette du coffret “Ennio Morricone. De Sergio Leone à Quentin Tarantino”.

Des compositions qui ne représentent qu’une partie de l’œuvre d’Ennio Morricone : “Pour une intégrale, il faudrait une armoire normande!”, indique Stéphane Lerouge, à l’origine du coffret dont la sortie chez Decca/Universal était prévue de longue date : “Avec et grâce au cinéma, Ennio Morricone impose depuis soixante ans une écriture au lyrisme perverti d’ironie, aux trouvailles orchestrales puissantes et insolites” souligne-t-il dans le livret accompagnant le coffret : “Il y a dans la musique de Morricone une part de grandeur, d’élévation, mêlée souvent d’acidité, voire de grotesque. Elle n’exprime jamais un sentiment à la fois mais plusieurs, les entremêlant, dans un savant maillage rythmique, harmonique et orchestral”.

Dernier géant d’un âge d’or de la musique au cinéma avec John Williams et Lalo Schifrin, Ennio Morricone a eu une influence majeure sur l’univers musical du 7ème art, dont on reconnait immédiatement le style unique : “J’ai connu Morricone avec les westerns de Leone, j’ai dû les voir plus de 20 fois chacun, à chaque fois pour la musique”, explique Jean-Michel Jarre, qui décrit le compositeur comme “une source d’inspiration constante”.

ennio morricone et quentin tarantino
Ennio Morricone et Quentin Tarantino

De la reconnaissance internationale avec les premiers films de Leone à son travail avec Tarantino, réalisateur de “Pulp Fiction” qu’il a converti à la création musicale originale, Morricone a touché à tous les genres au cinéma. Il n’était “pas seulement un grand musicien de cinéma” mais un “grand musicien tout court” souligne Stéphane Lerouge.

Le compositeur avait reçu en 2016 un second Oscar pour la musique des “Huit Salopards” de Tarantino. Venu chercher le Prix à sa place, le cinéaste américain cité dans le livret, avait alors déclaré : Ennio Morricone est mon compositeur préféré : je le place à côté de Mozart, Beethoven et Schubert”

Texte Victor Hache

  • A écouter: Coffret “Ennio Morricone. De Sergio Leone à Quentin Tarantino” – Decca Records/Universal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.