robert de niro, anne hathaway
Robert de Niro et Anne Hathaway dans "Le Nouveau Stagiaire" de Nancy Meyers

Télé. La vieillesse signifie-t-elle inutilité ? Dans le film de Nancy Meyers, « Le Nouveau stagiaire », comédie subtile sur les bouleversements du monde du travail, la réalisatrice pointe les mutations et les nouvelles technologies qui régissent désormais notre façon de vivre. Un retraité, veuf, Robert de Niro, va apprendre à les découvrir et nous fournit la réponse. A voir jeudi 4 février sur TMC- 21:20

Robert de Niro dans « Le Nouveau stagiaire », est un retraité de 70 ans, veuf, qui s’ennuie. Il se sent l’esprit assez vif pour reprendre un travail. Ce sera le dernier défi de sa vie, le troisième acte, car pour lui, la vieillesse ne veut pas dire inutilité…

robert de niro, anne hathaway
Robert de Niro et Anne Hathaway dans « Le Nouveau stagiaire » de Nancy Meyers

« Le Nouveau stagiaire » décrit une histoire banale, le changement de cap de Ben Whittaker (Robert de Niro), retraité de 70 ans, veuf, qui s’ennuie. L’activité lui manque après l’essai de diverses tentatives offertes aux personnes de son âge (yoga, cours de Mandarin, etc.). Il se sent l’esprit assez vif pour reprendre un travail. Ce sera le dernier défi de sa vie, le troisième acte, car pour lui, la vieillesse ne veut pas dire inutilité.

Ben Whittaker, pense qu’il peut être utile à quelque chose, que son vécu peut encore servir. Il va devenir stagiaire au sein d’une entreprise de vente en ligne de vêtements, créée et dirigée par Julie Ostin (Anne Hathaway). Mais comment transmettre sa façon de travailler, ses compétences, apprises durant sa vie ? Pourra-t-il s’adapter aux méthodes modernes d’Internet ? Arrivé dans l’immense espace de la société, sans cloisons, habité par une cinquantaine de jeunes gens en sweet-shirts, casque aux oreilles, il fait figure d’extra-terrestre. Il s’aperçoit que tout a changé et surtout les rapports entre salariés et patron, ou patronne, il y a même une « masseuse » (Rene Russo) qui vient les relaxer.

Il est embauché comme stagiaire senior. Tous ses collègues sont jeunes, férus d’informatique, décontractés, vêtus comme s’ils étaient chez eux (normal puisque la clientèle ne les voit pas). Lui en est resté au costume-cravate… ses principes régissant encore son attitude, ses manières, son langage. Quant à Julie Ostin, la patronne, mère d’une petite fille, elle est sans cesse en équilibre entre sa vie de businesswoman et sa vie de famille… Au bureau, elle délègue difficilement, court, s’agite beaucoup. Son stagiaire va s’avérer indispensable.

le nouveau stagiaire robert de niro
« Le Nouveau stagiaire »: une scène de bureau avec Robert de Niro

La cinéaste américaine Nancy Meyers ne prétend pas faire une analyse approfondie de la vie des retraités de son pays, qui aussi trépidante à Paris, Londres ou Berlin. Ce qui nous touche est la situation qui serait identique si l’action se passait en France. D’ailleurs, le jeu de de Niro maintenant fait penser à Gabin dans ses derniers films. La réalisatrice a voulu une comédie légère, distrayante sur un problème qui se pose dans tous les pays occidentaux : comment peuvent vivre nos retraités, ceux qui ont suivi des études, parfois longues, mais qui voudraient servir la société, avec leurs capacités intellectuelles encore intactes ?

A la sortie du film, Robert de Niro déclarait « Hollywood dans son cinéma ne respecte pas assez les anciens… » Alors, regardez-le avec son physique d’aujourd’hui, sa bonhommie, sa bienveillance qui ne manque pas d’ironie, et tentez d’imaginer dans le même rôle un acteur âgé de « seulement » 55 ou 60 ans… Le film ne serait pas aussi crédible.

Jane Hoffmann

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.