jr dos santos roman immortel
J.R Dos Santos. publie "Immortel". Photo/DR

Livre. Présentateur vedette du Journal télévisé au Portugal, J.R. dos Santos aligne également les romans, tous-best-sellers. Le dernier en date : “Immortel”. Un texte formidablement documenté entre thriller et intelligence artificielle.

Avec une rigueur impeccable et un style quasi rocambolesque, J.R. dos Santos dans “Immortel”, développe dans ses moindres recoins la thèse selon laquelle la science est toute proche de percer l’ultime mystère de la vie humaine. Mieux : de réussir à mettre à mort la mort       

jr dos santos roman immortel
J.R Dos Santos publie “Immortel”. Photo/DR

Voici donc la grande question dès qu’on lance le mot “futur” : “Que va-t-il se passer avec l’humanité ? La vérité, c’est qu’on croit que la première personne qui ne mourra jamais est déjà née, qu’elle est déjà parmi nous…” Cette réponse à la grande question, donc, elle nous est apportée par J.R. dos Santos, à l’occasion de son nouvel et huitième roman, “Immortel”.

Il fut reporter de guerre ; depuis maintenant plus de vingt-cinq ans, dos Santos, 56 ans, né à Beira (Mozambique) est la star du “20 Heures” de la RTPI, le journal télévisé le plus regardé au Portugal. Il est également écrivain, auteur tenu pour l’un des meilleurs d’Europe dans le genre du thriller. A ce jour, sa saga Tomas Noronha a été traduite en dix-huit langues, il s’est fait connaître avec “La Formule de Dieu” (2 millions d’exemplaires vendus dans le monde) dont une adaptation pour le cinéma est en cours de finalisation, et viennent de paraître au Portugal les deux volumes d’un diptyque historique, “Le Magicien d’Auschwitz” et “Le Manuscrit de Birkenau”, à peine publiés et déjà en tête des ventes à Porto et Lisbonne…

        Récemment, lors d’une présentation d’“Immortel”, J.R. dos Santos confiait : “Mon nouveau roman parle d’un événement réel, d’un scientifique qui a annoncé la naissance des bébés génétiquement modifiés, et qui a disparu. Avec ce point de départ réel, je raconte l’histoire de la transformation de l’humanité selon les scientifiques, et nous arriverons à un point où l’humanité comme nous la connaissons à ce jour va cesser d’exister et une autre humanité va apparaître. La première personne qui ne mourra jamais est déjà née, voilà le futur…”

En ouverture de son nouveau roman où l’on retrouve Tomas Noronha (rencontré une première fois dans “La Formule de Dieu”) dans le rôle du néophyte curieux de tout, l’auteur portugais glisse également que “toutes les informations scientifiques présentées dans ce roman sont vraies”. Ainsi, le décor est dressé- on résume : après avoir annoncé la naissance de deux bébés génétiquement modifiés, un scientifique chinois disparaît. La presse internationale s’en émeut et s’interroge, les services secrets de différents pays enquêtent… et puis un homme qui se présente comme scientifique travaillant pour la DARPA- l’agence pour les projets en recherche avancée de la Défense américaine, contacte à Lisbonne le cryptologue Tomas Noronha pour (l’aider à) retrouver le scientifique chinois.

Rapidement, Noronha pointe les véritables enjeux du gouvernement de Pékin qui, vraisemblablement, a eu connaissance d’une étude réalisée en 2015 par l’US Census Bureau et qui a révélé que “pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, sur l’ensemble de la planète, le nombre de personnes de plus de 65 ans était supérieur à celui des enfants de moins de 5 ans, une tendance particulièrement marquée en Asie et qui avait tendance à s’accentuer. Les gens avaient commencé à ne plus faire d’enfants et l’humanité s’acheminait à grands pas vers la vieillesse”.

  Oui, avec “Immortel”, inlassablement, J.R. dos Santos s’interroge : l’humanité touche-t-elle à sa fin ? si oui, a-t-elle mis en place les moyens d’un nouveau départ ? S’appuyant sur une documentation aussi dense que précise, l’auteur s’est donc lancé dans l’univers de l’intelligence artificielle. On lit : “Nous savons que la conscience n’est pas le produit de la magie, et la preuve qu’il est possible de la créer c’est que la nature l’a fait. Si la conscience est apparue dans la biologie, elle peut parfaitement apparaître dans la technologie. Certains scientifiques considèrent qu’Internet se réveillera un jour. Cette hypothèse a été envisagée en premier lieu par Teilhard de Chardin, le philosophe français qui, bien avant Internet, avait parlé de l’émergence d’un cerveau planétaire qui réunirait toute l’humanité de façon dématérialisée. Il nomma noosphère ce cerveau planétaire que nous appelons aujourd’hui Internet “.

    Avec une rigueur impeccable et un style quasi rocambolesque, il développe dans ses moindres recoins la thèse selon laquelle la science est toute proche de percer l’ultime mystère de la vie humaine. Mieux : de réussir à mettre à mort la mort. Oui, comme l’indique le sous-titre du roman de J.R. dos Santos, “le premier être humain immortel est déjà né”

Serge Bressan

couverture roman immortelExtrait “Immortel

“A partir du moment où elle vivra sans effort, l’humanité s’atrophiera. Le jour où il ne naîtra presque plus personne, le monde sera peuplé de personnes âgées de plusieurs centaines d’années, qui vivront dans des corps cyborgisés et améliorés.

        Ceux qui fusionneront avec les machines se transformeront petit à petit en machines jusqu’à le devenir complètement.

        Les autres disparaîtront progressivement, vaincus par l’inertie, l’atrophie intellectuelle, la perte de fonction.

        Sans défi, il n’y a pas de vie “.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.