mika i love beirut
Mika va organiser un concert caritatif le 19 septembre, en soutien au Libanais et à son pays endeuillé par l'explosion de Beyrouth le 4 août.

Musique. Après l’explosion à Beyrouth le 4 août, qui a fait des centaines de morts et des milliers de blessés, le chanteur Mika natif du Liban, organise “I Love Beirut”. Un concert caritatif virtuel pour soutenir les Libanais, qui sera diffusé en direct sur YouTube le 19 septembre. 

Mika: “Bien que géographiquement loin, j’ai le cœur brisé quand je pense à toutes ces familles qui ont perdu leur toit, leurs moyens de subsistance et leurs proches dans cette catastrophe. J’ai voulu faire quelque chose pour apporter mon aide, de toutes les petites manières possibles”

“Je ne voulais pas juste me mettre face à une caméra et chanter. Je voulais raconter quelque chose”, a déclaré, mardi 25 août, le chanteur Mika au micro d’Alba Ventura sur RTL. “J’ai engagé des gens qui sont déjà à Beyrouth pour capter des images, des histoires, des éléments qui vont pouvoir provoquer des émotions et de l’empathie”.

Après l’explosion sur le port à Beyrouth le 4 août, qui a fait des centaines de morts et des milliers de blessés, le chanteur Mika natif du Liban, organise “I Love Beirut”, un concert caritatif virtuel pour soutenir les libanais, qui sera diffusé en direct à travers quatre fuseaux horaires sur YouTube le 19 septembre. Mika donnera un concert intimiste depuis un lieu très spécial, avec des surprises et “des invités britanniques, une Mexicaine, des Français, des Italiens, des Américains” promet-il.

L’accès au Live sera au prix de 10 euros, les billets étant disponibles depuis le 24 août sur le site TicketMaster. Une campagne de collecte sur la plateforme GoFundMe sera également lancée, permettant de réaliser un don supplémentaire. La totalité de la vente des billets, ainsi que des dons effectués, seront partagés entre l’antenne libanaise de la Croix-Rouge et Save The Children Liban.

“Après des années de guerre civile, de crise économique et de bouleversements politiques, cette explosion tragique est un choc” a déclaré Mika au lendemain de  l’événement, profondément affecté par l’ampleur des ravages causés par l’explosion : Bien que géographiquement loin, j’ai le cœur brisé quand je pense à toutes ces familles qui ont perdu leur toit, leurs moyens de subsistance et leurs proches dans cette catastrophe. J’ai voulu faire quelque chose pour apporter mon aide, de toutes les petites manières possibles. C’est pourquoi j’organise ce concert en direct, pour apporter un soutien du peuple libanais est indéniable. Je ne doute pas que la ville se rétablira et que la vie unique de cette ville magique reprendra une fois de plus. Beyrouth est le lieu de ma naissance, fait partie de moi et sera toujours dans mon cœur. J’aime Beyrouth”. Des mots qui font écho à la lettre poignante adressée par Mika à son pays endeuillé, que nous reproduisons ci-dessous.

Victor Hache

  • Mika, concert caritatif pour Beyrouth sur YouTube le 19 septembre. Infos et billetterie sur Tickemaster.  Faire un don sur la plateforme GoFundMe

 

mika i love beirut

Lettre à Beyrouth par Mika

Mon cher Liban, ma chère Beyrouth,

Il est encore tôt ce matin de l’autre côté de la Méditerranée et je me sens si proche et pourtant si loin de vous. Si près de vous, alors que vous êtes dévastés par l’apocalypse, je ne peux pas m’arrêter de regarder, figé, les regards battus de mes frères et sœurs. Dans leurs yeux, je sens leur peur, leurs larmes. Je frémis en voyant une personne blessée en train d’être transportée à travers la lunette arrière d’une vieille voiture, une jeune fille couverte de sang dans les bras de son père, des habitants sous le choc, hébétés, courir dans des rues jonchées de gravats, de verre brisé et de bâtiments en ruine… Si loin de vous, hanté par la désolation, j’entends dans ma tête le bruit assourdissant des deux explosions qui ont hanté les habitants de Beyrouth. Les cris des familles endeuillées et des victimes abasourdies se confondent au milieu de la nuit avec les sirènes hurlantes des ambulances. On m’a également raconté le silence aux premières heures de ce matin, l’odeur des ruines fumantes.

Face à ce chaos, je me rappelle une phrase du poète libanais Kahlil Gibran: “on ne peut atteindre l’aube qu’en empruntant le chemin de la nuit”. Depuis quelques mois maintenant, Liban, tu t’enfonces à nouveau dans le chemin de la nuit. Il y a des divisions, des échos de conflits à tes frontières, la corruption, l’impuissance de tes dirigeants, la crise monétaire qui a plongé tes familles dans la misère, puis la flambée de l’épidémie de coronavirus. La nature libanaise insouciante, réponse aux drames du passé, a été remplacée par la colère et la peur. Je devenais de jour en jour plus anxieux, comme si mes blessures, les racines que j’avais laissées à l’âge de seulement un an et demi me rattrapaient enfin

Et puis, soudainement, à 18h10 mardi, un tragique nuage gris s’est élevé de ton port, fauchant ton peuple épuisé. L’épaisse fumée orange noyait le ciel de Beyrouth et remplaçait le lointain souvenir, si souvent raconté par ma mère, de la lumière jaune qui baignait notre appartement au 4ème étage, sur la corniche face à la mer. Je ne peux m’empêcher de penser à ces deux explosions comme le symbole d’un système en ruine. L’impact des bombes, distribuant la mort dans des rues encore marquées par les cicatrices de la guerre, ne peut être oublié. Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, promet que les responsables seront “tenus pour responsables”. Mais les responsables de qui ? De quoi ? Les responsables de 30 ans d’agonie qui ont transformé le pays des cèdres en terre des cendres. On dit qu’une catastrophe est une issue tragique, la fin d’une série de malheurs.

Après l’obscurité vient l’aube. Je connais votre résilience, votre force et votre solidarité, nourries par votre mélange de cultures, par cette place particulière que vous occupez, à mi-chemin entre le monde arabe et l’Europe. Demain, vous vous relèverez comme vous l’avez toujours fait auparavant. La musique coulera à nouveau de vos fenêtres, les gens danseront sur vos terrasses et les parfums jailliront de vos cuisines. Je serai là.

 Mika

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.