grand corps malade album mesdames
Le slameur Grand Corps Malade revient avec le réussi "Mesdames"

Musique. Deux ans après “Plan B”, le slameur Grand Corps Malade revient avec le réussi “Mesdames”. Un album de duos inédits avec des artistes féminines comme Véronique Sanson, Louane ou Suzane, où il rend hommage aux femmes, porté par la bouleversante “Mais, je t’aime” interprétée avec la comédienne Camille Lellouche.

Il y avait “Femmes je vous aime” de Julien Clerc, il y aura désormais “Mesdames” de Grand Corps Malade. Un album de duos inédits où il célèbre l’univers féminin en compagnie de Véronique Sanson, Laura Smet, Louane, Camille Lellouche, les sœurs Bertholet, Suzane, Manon, Alicia ou encore Amuse-Bouche

Il y avait “Femmes je vous aime” de Julien Clerc, il y aura désormais “Mesdames” de Grand Corps Malade (GMC). Un album qui s’ouvre par un texte poétique du slameur de Saint-Denis, célébrant l’univers féminin sur une simple mélodie au piano : “Veuillez accepter Mesdames ces quelques mots comme un hommage/ À votre gente que j’admire qui crée en chaque homme un orage/Au cinéma ou dans la vie vous êtes les plus beaux personnages/ Et sans le vouloir vous tenez nos cœurs et nos pensées en otage/Veuillez accepter mesdames, cette déclaration/Comme une tentative honnête de réparation/Face au profond machisme de nos coutumes, de nos cultures”.

Une manière pour Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade de dénoncer la domination masculine et de mettre en lumière les femmes : “Je n’ai pas juste voulu parler d’elles, mais j’ai voulu les entendre” souligne-t-il.

Il a pour cela partagé le micro au travers de chansons inédites interprétées en duo dans son nouvel opus, le 7ème de sa carrière, avec des artistes féminines de renom comme Véronique Sanson à Laura Smet, Louane, Camille Lellouche, les sœurs Bertholet ou Suzane et des découvertes, comme la slameuse Manon, Alicia ou encore Amuse-Bouche.

Un casting de choix où GMC laisse une large place à ses partenaires dans chacune de ses chansons qu’il a écrites sur mesure pour elles : “Pour la plupart des femmes présentes sur l’album, on s’est vu, et une fois ma proposition de duo acceptée, on se demandait: “alors, de quoi on va parler?” sourit-il (*).

Parmi les réussites de l’album, il y a la bouleversante “Mais, je t’aime” qu’il chante avec la comédienne Camille Lellouche, sur le thème de l’amour et de son feu qui peut parfois brûler : “Je la connais bien, c’est une pote, elle a ça en elle, elle a une voix incroyable, elle te capte, elle a cette petite fêlure”, raconte-t-il. On a sorti le morceau en single et ça passe pas mal en radio, ce qui est nouveau pour moi (rires)” (*).

Il y a également “Pendant 24 h”, où Grand Corps Malade et Suzane prennent la place de l’autre et échangent leurs conditions d’homme et de femme, le temps d’une journée : “Je sortirai en jupe quelques instants dans les transports/Pour comprendre l’essence même du hashtag balance ton porc” slame GMC. “D’être une femme, je veux découvrir l’enfer du décor”.

Dix chansons inédites, où Grand Corps Malade parle de la musique et du chant qui aident à surmonter les épreuves (“Derrière le brouillard”), du repère indispensable que peut représenter “Une sœur”, de l’inégalité des chances (“Les enfants du désordre”), du confinement (“Confinés”) ou du choix d’être artiste (“Chemins de traverse”) : “A quel moment tu prends ta décision et c’est quoi qui fait pencher la balance/Pourquoi tu prends telle ou telle décision/Celle de tes  doutes ou de celle de tes croyances/” chante-t-il. De quoi patienter avant le retour sur scène du slameur à partir du 17 janvier 2021.

Victor Hache

  • Album “Mesdames” de Grand Corps Malade. Anouche Productions/Caroline International France – Sortie 11 septembre 2020.
(*) Source AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.