le samourai alain delon
Alain Delon dans "Le Samouraï". Photo 1967 Filmel / Fida Cinematografica

Télé. Dans « Le Samouraï », le tueur Alain Delon résiste stoïquement aux interrogatoires du commissaire François Périer, qui ne croit pas à son alibi et espère le vaincre grâce à sa ténacité de fonctionnaire, son unique force. Un polar au suspense intense signé du maître du film noir, Jean-Pierre Melville, à voir sur France 5 lundi 22 mars à 20:50

Jean-Pierre Melville transpose ici une histoire du pays du Soleil-Levant dans une réalisation bien française, aussi noire qu’élégante. La sobriété du jeu d’Alain Delon est voulue, excellent dans son rôle de tueur, coincé entre violence contenue et déshonneur s’il trahit son commanditaire

le samourai alain delon
Alain Delon dans « Le Samouraï ». Photo 1967 Filmel / Fida Cinematografica

Un tueur à gages solitaire, Jeff Costello (Alain Delon) est engagé pour exécuter le patron d’un night-club. Sa tâche terminée, il sort de la pièce, laissant le cadavre derrière lui. Mais dans un couloir, il croise la jeune pianiste Valérie (Cathy Rosier) qui vient de sa loge; elle le voit retirer ses gants en tissu blanc, imperturbable. Suspecté par le commissaire (François Périer) puis relâché grâce à un solide alibi, il s’étonne de n’être pas dénoncé par Valérie, lorsqu’elle est  interrogée. Le commissaire est persuadé de la culpabilité de Costello. Il tente alors de subordonner l’alibi de ce dernier, Jane Lagrange (Nathalie Delon), afin qu’elle avoue qu’il n’était pas avec elle lors du crime. Elle maintient, dans un face-à-face aux dialogues savoureux, qu’ils étaient bien ensemble….

Le commissaire est pugnace, obsédé par la réussite de son enquête, Jeff Costello est taiseux, corseté dans la fidélité due à son « métier » : une fois arrêté, on ne parle pas, on ne dénonce pas. Le film est porté par les deux protagonistes, ennemis mais d’égale intelligence, matoise chez François Périer, hiératique chez Alain Delon, personnage central de cette intrigue dramatique. En regardant un polar, il faut en accepter les codes. Comme l’a dit André Malraux alors Ministre de la Culture, « Un film policier est une histoire antique, transposée à notre époque, comme un beau vase grec qui serait tombé dans le ruisseau ».

alan delon le samourai
LE SAMOURAÏ – Jean-Pierre Melville (1967) avec Alain Delon, François Périer, Cathy Rosier et Nathalie Delon

Jean-Pierre Melville rend sublime la tristesse, le mutisme du héros, sa solitude et même la mort, qu’il entrevoit au lointain. En 1967, le bon cinéma français et sa diversité commençait à dépérir, remplacé lentement par la Nouvelle vague et sa manière moderne de voir le monde. Mais les immenses réalisateurs qu’étaient Jules Dassin, Giles Grangier, Jean-Pierre Melville, Alain Corneau, continuèrent de tourner et donnèrent au public des chefs d’œuvres. « Le Samouraï » est sans doute le meilleur. S’inspirant librement d’un ancien film japonais, Melville transpose ici une histoire du pays du Soleil-Levant dans une réalisation bien française. La mise en scène est élégante, comme les costumes, le trench, le « borsalino », sorte d’uniformes empruntés à Humphrey Bogart. La sobriété du jeu d’Alain Delon est voulue, excellent dans son rôle, coincé entre violence contenue (qu’on sent mais qu’on ne voit pas) et déshonneur s’il trahit son commanditaire.

le samourai
Alain Delon et Cathy Rosier dans « Le Samouraï »

C’est puissant et méditatif, à l’image de la phrase en exergue : « Il n’y a pas de plus profonde solitude que celle du samouraï » extraite de la citation du Bushido, le livre des samouraïs japonais. Un polar au suspense intense signé du maître du film noir, Jean-Pierre Melville qui influencera de nombreux réalisateurs, surtout nord-américains tels Jim Jarmush, Michael Mann, John Woo, Johnnie To et d’autres….

Jane Hoffmann

  • A voir: « Le Samouraï » (1967) de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon, François Périer, Cathy Rosier, Nathalie Delon (*), musique de François de Roubaix, sur France 5 lundi 22/03 à 20:50

(*) Nathalie Delon nous a quittés le 21 janvier dernier.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.