helen mirren la femme au tableau
Helen Mirren dans "La femme au tableau" de Simon Curtis

Télé. Le film bouleversant de Simon Curtis «La Femme au tableau» raconte une histoire vraie. Maria Altmann, septuagénaire juive, trouve dans les affaires de sa sœur, décédée, des lettres mentionnant la spoliation par les nazis de plusieurs tableaux. Elle décide alors de récupérer l’un d’eux, le célèbre portrait d’Adèle Bloch-Bauer, sa tante, peint par Gustav Klimt, exposé dans le Palais du Belvédère à Vienne (Autriche). A voir dimanche 4 avril sur ARTE – 20:55

Ce film est inspiré d’une histoire vraie. Maria Altmann, jouée par Helen Mirren (formidable d’intensité et de d’opiniâtreté) était une jeune femme juive autrichienne, déportée, rescapée de la Shoah, tentant de reprendre les œuvres d’art qui appartenaient à sa famille avant la guerre de 1939-1945

helen mirren la femme au tableau
Helen Mirren dans « La femme au tableau » de Simon Curtis

Dans «La Femme au tableau», nous sommes en 1998 aux Etats-Unis. Une septuagénaire, Maria Altmann (Helen Mirren), découvre dans les affaires de sa sœur après ses obsèques, des lettres qui mentionnent l’histoire des tableaux spoliés à sa famille par les nazis. Elle veut récupérer ce qui lui appartient, surtout l’un d’eux, le célèbre portrait d’Adèle Bloch-Bauer, sa tante, appelé «La Dame en or» de Gustav Klimt, qui était exposé dans le Palais du Belvédère à Vienne. Elle fait appel à un jeune avocat de Los Angeles, Randel Schoenberg (Ryan Reynolds). Celui-ci est d’abord sceptique quant à la véracité des propos. Puis il se laisse convaincre par Maria, mais l’Autriche ne souhaitant pas rendre l’œuvre que l’on appelle la «Joconde autrichienne», tergiverse. Faute d’un accord, ils décident d’intenter un procès au gouvernement autrichien pour faire valoir leurs droits, mais également pour prendre une revanche légitime sur l’Histoire.

Ce film est inspiré d’une histoire vraie, Maria Altmann était une jeune femme juive autrichienne, déportée, rescapée de la Shoah, tentant de reprendre les œuvres d’art qui appartenaient à sa famille avant la guerre de 1939-1945Simon Curtis (*), le réalisateur, après avoir vu un documentaire sur la B.B.C. «Voler Klimt» a été fortement touché par cette sorte de dénonciation. Il pensait que les faits étaient liés à l’Holocauste juif. Il décida d’en faire un film et traita le sujet des œuvres pillées par les nazis avec une émotion qui bouleversera les spectateurs.

Par souci d’authenticité, les scènes d’avant la guerre se passant à Vienne l’ont poussé à faire parler ses acteurs en allemand : «Mon histoire soulève la question de l’identité. Est-ce qu’elle se défini par le pays d’où l’on vient ou par le pays où l’on vit ?»

la dame en or gustav klimt
« La Dame en Or » de Gustav Klimt

La prestation d’Helen Mirren est formidable d’intensité et d’opiniâtreté. Celle qui fut «The Queen» pour Stephen Frears est convaincante dans le rôle d’une dame d’âge mûr pleine d’énergie et d’obstination. Elle mérite un Oscar pour chacune de ses prestations… Au début du tournage, Maria Altman était décédée mais Randel Schoenberg, son avocat, était encore bien vivant. Il s’est impliqué dans la création en tant que consultant, concernant notamment la partie juridique.

Durant le tournage à Vienne qui eut lieu en mai, juin et juillet 2014, Le maire de la ville a déclaré que «L’histoire de Maria Altman a contraint Vienne à se confronter à son passé. En ce sens, elle est d’une importance vitale pour l’histoire de notre ville». Evalué entre 150 et 200 millions d’Euros, « La Dame en or » de Gustav Klimt, peintre emblématique de l’Art Nouveau, est actuellement exposé à la Neue Galerie à New-York.

Jane Hoffmann

  • A voir : «La Femme au tableau» de Simon Curtis avec Helen Mirren, Ryan Reynolds, Katie Holmes, Daniel Brühl sur ARTE dimanche 4 avril-20:55
  • (*)Simon Curtis a tourné entre autres «David Copperfield» (1999) et «My week with Marilyn» (2011) et plusieurs séries britanniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.