"Alone", un album construit sur l’idée du double et du dialogue intérieur, où Loane invite à partir dans son imaginaire poétique et énigmatique.

#Musique. Huit ans après “Le lendemain”, la chanteuse Loane revient avec “Alone”. Un album à la pop moderne et introspective mêlé d’élégantes ambiances électro et d’arrangements organiques, inspiré d’un voyage aux Etats-Unis, où sont nées ses nouvelles chansons.

“Alone”, un album sensible aux élégantes ambiances électro et arrangements organiques où Loane, rêveuse et mélancolique, livre ses sentiments avec sincérité, guidée par l’étoile de sa “belle solitude”

Loane, @Dimitri Menchikoff
Ce qu’il faut de volonté pour exister en tant qu’artiste. Loane n’est pas du genre à baisser les bras, alors, après avoir été longtemps dans une major (Virgin/Emi), elle a créé son propre label indépendant «Huit heures cinq» sur lequel sort aujourd’hui son nouvel album “Alone”. Un disque auto-produit, dont le titre fait écho à l’anagramme de son prénom, que la chanteuse a entièrement écrit, composé et enregistré seule, inspiré d’un voyage aux Etats-Unis : “Je suis partie parce que j’avais besoin de m’aérer. Ça été un voyage riche, nourrissant d’expérience artistique. La culture, les couleurs la langue, les paysages, la musique… c’était extraordinaire. Je suis restée deux ans aux Etats-Unis, en faisant des allers et retours vers la France, parce je n’avais pas les visas de travail. A Chicago j’habitais à Pilsen, le quartier mexicain, chez des Américains, dans un super loft, avec des musiciens. C’était vraiment super.”

Révélée en 2008 avec l’album “Jamais seule”, Loane a sorti il y a huit ans le disque “Le lendemain” et le titre “Boby” en 2012  avec Christophe. Une période créative suivie d’une longue absence : “Le deuxième album a été difficile. J’avais l’impression que les gens au sein de la major où j’étais, n’étaient pas tous motivés par mon projet. Ça se sent vite quand on est au placard dès lors qu’on ne passe pas dans une énorme radio. Du coup, la vie du disque s’est rapidement terminée. Après, je n’ai pas vu le temps passer et je n’avais pas assez confiance en moi pour me dire que j’allais refaire quelque chose tout de suite.”

La confiance, elle l’a retrouvée grâce à son séjour aux Etats-Unis où elle a rencontré le groupe indé de pop tropicale Wilde Belle. Avec eux, elle a voyagé dans un van de Las Vegas à Chicago, traversant les déserts de l’ouest américain ainsi que le lac salé (Salt lake). Un voyage qui l’a transformée et nourrit les chansons de “Alone”: “j’avais déjà commencé à m’échapper dans ma tête, penser à mon monde intérieur depuis le 2ème album où j’étais dans des recherches personnelles, des expériences. Là, de l’autre côté de l’Océan, j’ai pris conscience, grâce à un entourage propice à la création, que j’étais libre.”

Résultat, un album sensible aux élégantes ambiances électro et arrangements organiques où Loane, rêveuse et mélancolique, livre ses sentiments avec sincérité, guidée par l’étoile de sa “belle solitude” : “ma solitude, je l’aime” confesse-t-elle. “Elle est existentielle et parfois, elle est difficile à traverser. Elle m’a fait pleurer et m’a poussé à faire des choses  que je n’aurais jamais réalisées sans elle. Je l’ai apprivoisée. Pour ne pas avoir peur d’un ennemi, parfois il vaut mieux essayer de lui parler.”

loane sort l'album alone
La pochette de l’album Alone

Un registre émouvant où l’on sent que la vie est passée par là : “une drôle de vie, comme dirait Véronique Sanson ” sourit-elle. ” Cela fait partie de ces beaux moments où faire des choix coûte cher. Choisir c’est renoncer à ces choses, en sortant de sa zone de confort pour rester dans son art. Il faut s’accrocher et se dire qu’on peut le faire, pour réussir. Hier, je suis allée à la Fnac des Halles où j’ai vu mon album qui était en écoute sur les présentoirs. Cela m’a émue parce que c’est beaucoup de travail, de rêves et de projets qui se concrétisent. Ce projet, il est fait, maintenant, c’est une nouvelle page qui commence ! “

Album “Alone”, Huit Heures Cinq / Kuroneko. Concerts : 20/3 : Théâtre Christian Liger – Nîmes (30) 1ere partie de Dominique A ; 22/3 : Salle Aristide Briand – Saint Chamond (42) 1ere partie de Dominique A ; 3/04 : Le Silencio – Paris. 13/04 : Disquaire Day – GIBERT – Paris ; 10/05 : Le Walrus – Paris

Lire aussi: Roni Alter dans la lumière des Victoires de la musique : https://www.weculte.com/musique/roni-alter-dans-la-lumiere-des-victoires-de-la-musique/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.