charles-baptiste sort le clip slalom
Après quatre ans de silence discographique, Charles-Baptiste revient avec le clip "Slalom" extrait de son prochain album.

#Musique. Dans son nouveau clip “Slalom, le chanteur Charles-Baptiste se transforme en empereur égotique trônant sur des toilettes en or. Une fiction pop tout en dorure à l’humour décalé où il s’interroge sur le selfisme, la violence médiatique et la fascination pour le Web.

Slalom“, un titre pop-électro au flow mélancolique où l’on se réfugie volontiers, rêvant avec Charles-Baptiste d’un ailleurs où la vraie vie ferait de nouveau sens

charles baptiste
Charles-Baptiste

A ses débuts, Charles-Baptiste célébrait la variété inspirée des années 1970, porté par les mélodies légères de son premier album “Les sentiments inavouables”. Après quatre ans de silence discographique, il revient en “empereur égotique” trônant sur des toilettes en or dans son nouveau clip “Slalom” réalisé par Merick & Gohu, extrait de son prochain album (chez Robert Records / Believe). Une fiction à l’humour décalé où le chanteur assis sur un WC aux dorures disco – sorte d’ “hommage à l’urinoir de Marcel Duchamp, version bling” sourit-il – semble s’interroger sur ce monde égomaniaque où tout n’est que selfie et fascination pour les réseaux sociaux : “il s’agit d’une variation autour du selfisme, de la violence médiatique et de la passion junk. A partir de là, le message est dans l’œil de celui qui regarde” avance Charles-Baptiste.

Un monde apocalyptique noyé dans le flot des infos en continu passées au mixeur du tout Internet, qui tel un train écrase tout sur son passage (la scène du rail) : “je voulais travailler autour d’une somme non exhaustive de mots-clefs sur lesquels j’ai pu avoir l’impression de me construire ces dernières années ” explique le chanteur.  En naviguant entre des sentiments et concepts multiples, contradictoires ou non, je crois que j’ai voulu interroger ce qui relève du souvenir intime et de la mémoire collective.

“Trop de Web dans le cerveau (…) dis-moi qu’on va vers la vie, que le love triomphera ” chante-t-il sur fond de pop urbaine aux ambiances électro. Slalom ? “c’est l’idée de la descente, d’abord, et surtout de la vitesse qui augmente avec le danger qui va avec, ce défi d’éviter les obstacles, et l’adrénaline qui en découle. C’est comme une méthode de survie au milieu des avalanches.” Un titre au flow mélancolique où l’on se réfugie volontiers, rêvant avec Charles-Baptiste d’un ailleurs où la vraie vie ferait de nouveau sens.

Lire aussi: Printemps de Bourges. Suzane, étoile montante de la chanson électro : https://www.weculte.com/interview/printemps-de-bourges-suzane-etoile-montante-de-la-chanson-electro/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.