bd le patient timothé le boucher

Bande dessinée. Pierre sort d’un long coma, il a 21 ans, et ne se souvient plus de la nuit qui a vu sa famille massacrée. A l’hôpital, un homme en noir le poursuit. Avec “Le Patient”, Timothé Le Boucher, déjà récompensé au Festival d’Angoulême, signe un thriller graphique haletant et malin sur la manipulation psychologique.

L’intrigue de “Le Patient” est réussie, menée sous haute tension au moins jusqu’à son twist, et l’auteur Timothé Le Boucher sait croquer des personnages consistants, à l’âme trouble – mensonges, manipulations, mises en abîme…

timothe le boucher alhum bd le patientQui a massacré la famille de la rue des Corneilles? Laura, la fille, retrouvée errant dans les rues, un couteau dans ses mains en sang? Elle s’est suicidée emportant son mystère. Cet homme en noir évoqué par Pierre, son frère, au réveil d’un coma de six années, et qu’il croit voir rôder dans les couloirs de l’hôpital? Une psychologue, spécialiste en criminologie, accompagne le jeune homme de désormais 21 ans, dans la recherche de la vérité, séances d’hypnose à l’appui. Bientôt le service d’adolescents polytraumatisés connaît une série d’agressions.

Révélé par “Ces Jours qui disparaissent”, Prix des libraires Canal BD à Angoulême, en 2018, Timothé Le Boucher montre avec “Le Patient” son ambition de peser dans le thriller graphique habillé ici d’une ligne claire élégante et de références cinéma: “Shining” de Kubrick ou “Elephant” de Gus Van Sant.

L’intrigue est réussie, menée sous haute tension au moins jusqu’à son twist, et l’auteur sait croquer des personnages consistants, à l’ âme trouble – mensonges, manipulations, mises en abîme. Timothé Le Boucher sera en dédicace à la Fnac du Forum des Halles à Paris, le 11 janvier.

Texte Gilles Médioni

“Le Patient” par Timothé Le BoucherGlénat/Collection 1001 Feuilles. 296 p; 25 €.

gilles medioni
Gilles Médioni (c) Julien Vachon – L’Atelier de Cédric

Timothé Le Boucher, la bio

Timothe le boucher
Timothé Le Boucher

Timothé Le Boucher, né en 1988, se passionne très tôt pour la narration illustrée et commence à réaliser ses premières planches de bande dessinée à l’âge de 10 ans. Après le lycée, il intègre les Beaux-arts d’Angoulême (École Européenne Supérieure de l’Image). Au cours de ses études, il est nommé dans la sélection des Jeunes Talents de l’édition 2010 du Festival International de Bande Dessinée. Il est par la suite repéré par l’éditeur Manolosanctis et participe à plusieurs recueils, avant de réaliser en 2011 son premier album : Skins Party, sélectionné au Festival d’Angoulême l’année suivante. En 2014, il publie Les Vestiaires chez l’éditeur La Boîte à Bulles. Après avoir obtenu un Master en Bande Dessinée en 2013 ainsi qu’un DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) en 2014, il part s’installer à Strasbourg où il participe à différents projets de bande dessinée. En 2017, il fait sensation avec la parution chez Glénat de son troisième album, Ces jours qui disparaissent, immense succès critique et public, lauréat de nombreux prix, dont le Prix des Libraires de Bande Dessinée Canal BD

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.