bd un putain de salopard

Max, qui vient d’enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d’elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d’elles, un homme différent. L’un d’eux serait-il son père ? Un album-événement rocambolesque et inventif qui nous emmène au cœur de la forêt amazonienne, où les destins se mêlent. Une BD d’aventure classée parmi les “10 indispensables” de l’été 2019.

planche bd un putain de salopardAction, humour, peur… Loisel et Pont se surpassent dans un album rocambolesque et inventif, Un Putain de salopard. Le tome 1, “Isabel“, – trois sont programmés – plonge Max, en 1972, dans la jungle amazonienne où il a grandi de père inconnu. Pas vraiment, puisque ce père est le “putain de salopard” de l’histoire. En disparaissant, sa mère lui a laissé pour seul héritage deux photos de lui enfant pris dans un village brésilien, chacune l’encadrant avec un homme différent. Lequel des deux est son père? En partant à leur recherche – et en quête de son identité – Max va être embarqué malgré lui dans un trafic de prostituées… Régis Loisel (“La Quête de l’oiseau du temps“) imprime son atmosphère et sa plume dans un scénario dense et moite, où il fait la part belle au magique et réinvente le langage.

couverture bd un putain de salopard isabelMax a pour guide Baïa, une jeune muette, comme hier le Peter Pan et la Clochette de Loisel. Elle est l’une des héroïnes – elles sont nombreuses – qui entourent Max, et d’abord un couple d’infirmières tandis qu’une MST laissée par une amazone, irrigue des épisodes assez drôles. Le scénario carré, aussi riche que le décor, inspire à Olivier Pont (“Où le regard ne porte pas“), des cadrages maîtrisés et des dessins lumineux, sur lesquels soufflent l’art de la couleur François Lapierre. Un album-événement, et l’un des 10 livres de l’été recommandés par l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD).

Un putain de salopard Tome. 1Isabel de Loisel & Pont. Éditeur Rue de Sèvres, 88 pages, 18 €

Lire également: Bande dessinée. “Fela back to Lagos” de Loulou Dedola et Luca Ferrara : https://www.weculte.com/cultures/bd-fela-back-to-lagos-de-loulou-dedola-et-luca-ferrara/

Les dix albums indispensables recommandés par les l’Association des critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD)

Blake et Mortimer : Le Dernier Pharaon, de François Schuiten, Laurent Durieux, Jaco Van Dormael et Thomas Gunzig, Ed. Dargaud

Cassandra Darke, de Posy Simmonds, Ed. Denoël Graphic

Le Dernier Atlas, de Fabien Vehlmann, Gwenn de Bonneval, Hervé Tanquerelle et Fred Blanchard, Ed. Dupuis

Le Dieu Vagabond, de Fabrizio Dori, Ed. Sarbacane

Le Loup, de Jean-Marc Rochette, Ed. Casterman

Nymphéas noirs, de Didier Cassegrain et Fred Duval, d’après Michel Bussi, Ed. Dupuis

Le Patient, de Timothé Le Boucher, Ed. Glénat

Un putain de salopard, d’Olivier Pont et Régis Loisel, Ed. Rue de Sèvres

Le Retour à la terre t.6, de Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet, Ed. Dargaud

Révolution t.1, de Younn Locard et Florent Grouazel, Ed. Actes Sud / L’An 2

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.