jeu video final fantasy
Final Fantasy VII: Dès les premières minutes d’introduction cinématique du jeu, le ton est donné, les bouches restent grandes ouvertes, les yeux ne cillent plus, l’attention est totale

Jeux vidéo. Pour celles et ceux que le télétravail a tristement privé de console en confinement et qui retournent à présent à la vie active ! Voici une rétrospective gaming non exhaustive d’après-guerre avec cinq nouveaux jeux: Final Fantasy VII remake; Nioh 2; Animal Crossing, New Horizons; Trials Of Mana; Predator Hunting Grounds.

  • FINAL FANTASY VII Remake 

Action-RPG / PS4

Éditeur: SQUARE ENIX

Qu’il s’agisse de cinéma ou de jeu vidéo, la tentation honorablement artistique ou honteusement mercantile, de passer à l’upgrade New Tech les œuvres marquantes des classiques d’hier, n’en demeure pas moins un exercice fort délicat; la magie de l’œuvre originale s’évapore souvent dans le process.

Bien que fort séduisant et au premier coup d’œil sans “trop” de risque marketing, saluons néanmoins l’heureuse initiative, le travail titanesque, l’ambition créative et l’immense talent de Square Enix s’attaquant à un des piliers légendaires du monde gaming : Final Fantasy VII. Nonobstant le fait que ce remake ne comprend “que” l’épisode Midgar, de l’œuvre originale de 1997, sur la toute première Playstation, le résultat est tout bonnement à couper le souffle ! 

Dès les premières minutes d’introduction cinématique du jeu, le ton est donné, les bouches restent grandes ouvertes, les yeux ne cillent plus, l’attention est totale. Lorsque le flot d’images sublimes s’arrête et qu’il vous est enfin possible de brandir l’épée de Cloud, l’émotion de cet instant suspendu est palpable ; quelques secondes d’ébrouement sont nécessaires pour reprendre vos esprits et partir bravement à l’aventure.

  • NIOH 2

Action-Aventure-RPG /PS4

Éditeurs: Sony Interactive Entertainment/ Team Ninja

Trois longues années séparent les deux épisodes de Nioh ; trois années qui ont plus que largement profité au titre de la Team Ninja, tant ce nouvel opus transpire la solidité et la maturité.

Mention très bien pour la beauté des cinématiques et la richesse de la modélisation et des visages des personnages. Oublié William Adams, précèdent protagoniste du jeu, voici venu le temps béni du Samouraï pur et dur à façonner pendant des heures à son image, jusqu’au plus infime détail, sur le foisonnant éditeur d’avatars.

L’aventure débute alors et les cauchemars avec. C’est au Japon médiéval, à l’ère Sengoku que prend place notre histoire. Dès les premières foulées en terre ennemies, que les combats commencent et que l’évidence de l’évolution technique, graphique et scénaristique du jeu est marquante. Les actions sont vives, la gestuelle et les postures du combattant délivrent une sensation rassurante de maîtrise rarement ressentie.

Le choix judicieux de la bonne arme et l’utilisation adéquate de votre double maléfique Yokai feront la différence entre les joueurs, lors de l’immense et passionnante épopée à vivre ou à survivre, à la recherche des pierres d’esprit. Une bonne connaissance des mythologies et de la dialectique japonaise peut être un plus !

  • ANIMAL CROSSING, NEW HORIZONS

Simulation de vie/ Générateur de bonheur simple.

Switch/ Switch Lite

Éditeur: Nintendo

Nintendo a du flair, c’est indéniable. Programmer la sortie mondiale d’un jeu spécifiquement adapté pour une période de confinement, cela touche au génie ! Il n’empêche, que pour les fans absolus du dernier Animal Crossing de 2013, pouvoir enfin débarquer sur l’île ou tous les rêves sont permis, l’attente fut longue et c’est une vibrante consécration !

Imaginez un monde tout mignon, tout neuf, coloré et champêtre, à peupler, à gérer et surtout, à totalement façonner géographiquement, jusqu’aux montagnes, cours d’eau, forêts et habitations, selon votre humeur ou vos talents de bâtisseur. La vie paisible de délégué insulaire sous la supervision de l’usurier intransigeant Tanuki ” Tom Nook”, est alors gentiment rythmé par l’arrivée de nouveaux villageois au regards de vos réalisations et aménagements territoriaux, de shoppings divers, meubles, bibelots, vêtements et nourriture, ou encore troc, chasse, pêche et recherche de matériaux divers.

Les modes coopératifs et multijoueurs jusqu’à 8, permettent en outre, des visites privées d’autres joueurs du monde entier, (plus de 13 millions de copies du jeu vendues), engendrant d’ailleurs, un pur moment d’anthologie pour une joueuse américaine chanceuse, recevant l’acteur Elijah Wood (Frodon), dans son village, réalisant tout naturellement ses emplettes de navets du dimanche!

La petite touche Nintendo ultime réside dans la modélisation et les options d’apparence de votre personnage, totalement paramétrable et parachevé par les choix innombrables en vêtements et accessoires tout au long de l’aventure.

Des grands noms du textiles tel que Valentino ou Marc Jacobs, ont d’ailleurs promptement appréhendé l’étendue marketing du jeu, en proposant gratuitement des collections de vêtements aux joueurs stylés ! De loin, un des jeux les plus réussi, mais aussi délicieusement chronophage de Nintendo

  • TRIALS OF MANA:

Action-RPG /PS4/PC/ Switch

Éditeur: Square Enix

Initialement sortie en 1995 sous l’ère Pharaonique de la Super Nes, les équipes créatives de Square Enix profitant d’un réel engouement pour les remakes de jeux cultes, permettent à ce monument RPG Old School, de se refaire une beauté et d’égailler de graphismes typiquement japonais, nos petits ou grands écrans !

Bien que fatalement daté en matière de scénario et de graphismes, le travail des éditeurs  a permit de judicieusement réhabiliter le jeu d’origine de la 2D à la 3D, pour offrir une expérience gaming passionnante et un plaisir intense aux nouveaux et anciens joueurs du titre.

Définissez votre trio d’aventuriers aux capacités et caractéristiques particulières selon leur histoire personnelle et la classe de héros et découvrez une aventure haletante, dans un monde riche de donjons, de combats, de mystères, de monstres et de quêtes innombrables.

  • PREDATOR Hunting Grounds

FPS Multijoueur asymetrique /PS4/PC

Éditeurs: Sony Interactive Entertainment /Illfonic

Nombreuses sont les franchises cinéma à tenter le passage du jeu vidéo. Le résultat n’est malheureusement pas toujours à la hauteur des espérance des éditeurs et aussi des fans joueurs de ces réinterprétations hasardeuses.

Toutefois, l’idée d’un jeu tiré du monde et du personnage de Predator, dans un mode très prisé, celui du multijoueur asymétrique, apporte à ce titre une belle immersion guerrière et quelques frissons derrière la nuque.

La mise en œuvre est simple, 4 joueurs commandos et un joueur incarnant le Prédator sont débarqués dans une des cartes du jeu, cartes essentiellement basées sur un environnement naturel, rien d’urbain. Les commandos doivent accomplir diverses missions sur place, assassinats, récolte de données, destruction de documents ultra secrets… En usant au maximum de l’esprit de collaboration.

Le Prédator lui se “contentera” de massacrer méthodiquement tous les commandos sur son passage et de collectionner ainsi de précieux trophées ! Une présence nombreuse de soldats en IA rajoute au jeu une adversité salutaire, corsant de fait les missions de terrain.

En outre, les nombreuses possibilités de personnalisation des personnages et du Prédator, améliorent grandement l’expérience du jeu. Du multi rapide et brutal, demandant un bon esprit de collaboration des joueurs, qui seront surtout des aficionados de la saga Prédator.

Texte Yvoman

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.