le groupe the hives
Le groupe suédois The Hives a enflammé le festival Beauregard. © Mathieu Girard – Côté Caen

Le festival Beauregard à Hérouville-Saint-Clair près de Caen qui s’est achevé dimanche 7 juillet, a enregistré un excellent taux de fréquentation avec 108 000 spectateurs. Parmi les moments forts, les concerts de NTM, Balthazar, The Hives ou encore Fantastic Negrito ont particulièrement marqué cette 11ème édition.  

Le festival Beauregard attire chaque année du monde grâce à une programmation à la fois pointue et familiale qui touche toutes les générations

Avec 108 000 entrées sur quatre jours Beauregard affiche une excellente fréquentation égale à 2018, une année record pour le festival: “On est sur un bilan extrêmement positif ” a souligné lors de la conférence de presse de clôture, Paul Langeois, le directeur, très satisfait de cette 11ème édition à l’ambiance plus que jamais estivale, grâce à une météo au beau fixe.

Une réussite qui tient bien sûr à la programmation de la manifestation d’Hérouville-Saint-Clair près de Caen, à la fois pointue et familiale qui touche toutes les générations ainsi qu’à la nouvelle configuration du site plus ample, avec désormais la scène John implantée en face de celle de Beauregard.

Parmi les temps forts, le concert de NTM restera comme un des grands moments: “On est encore là !“, “Mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu !”  ont lancé Kool Shen et JoeyStarr devant 30 000 personnes. Plus de trente ans après leurs débuts, ils continuent à donner le maximum et l’énergie est intacte. Un concert qui marquera d’autant plus l’histoire de Beauregard, que la tournée de NTM a été annoncée par les rappeurs du 9.3 comme étant l’ultime du légendaire duo de Seine-Saint-Denis.

A l’écoute de son époque, le festival a d’ailleurs largement mis en avant les artistes qui aiment casser les codes de la chanson et du rap. A l’image de Lomepal, Roméo Elvis ou encore Columbine, dont les univers  inventent de nouveaux mondes à la croisée de styles différents. De quoi plaire au jeune public qui passe d’une scène à l’autre, curieux de découvertes. Tel Fantastic Negrito, coupe afro-irokoise, chemise à fleurs et voix rauque, dont le blues aux beats modernes, a immédiatement galvanisé les spectateurs, malgré un concert donné dans l’après-midi sous un soleil écrasant.

Angèle, Bernard Lavilliers, Tamino, Gossip, Tears For Fears, Cat Power, The Blaze, Etienne de Crécy, Idles, Clara Luciani, Jeanne Added, Mogwai, Ben Harper, Therapie Taxi, Talisco, John Butler Trio, Tears for Fears… il faudrait pouvoir les citer tous (mention spéciale à l’excellent groupe rennais Balthazar et aux classieux Suédois The Hives) et mentionner la qualité des prestations présentées dans le cadre bucolique du domaine de Beauregard et son château.

Un cadre qu’apprécient particulièrement les artistes. A l’image de Clara Luciani, heureuse de l’accueil et de l’ambiance du festival : “J’ai trouvé ça super de jouer à Beauregard, sur tous les points, le public est incroyable. Quand on m’a annoncé que j’allais jouer à 16h00, j’ai eu une petite angoisse. Je me suis dit : il n’y aura personne, les gens auront fait le festival la veille, donc ils ne seront pas du tout réveillés. Et surprise, super public qui chante et qui danse à 16h00. Formidable !

Lire également: Musique. 5 groupes à voir absolument au festival Beauregard : https://www.weculte.com/featured/musique-5-groupes-a-voir-absolument-au-festival-beauregard/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.