louise verneuil
Louise Verneuil sort son premier album "Lumière Noire" (c) Emma Pick

Nouveau talent. Louise Verneuil sort l’élégant “Lumière Noire”. Un premier album pop-folk à l’univers personnel à la fois sombre et lumineux, porteur d’émotion et de désirs d’ailleurs, qui devrait lui permettre de rapidement se faire un nom dans le paysage musical.

Louise Verneuil arrive avec un premier album pop-folk aux climats intemporels. Voix douce au timbre légèrement cassé, regard tourné vers les seventies, un peu cowgirl, un peu indienne, on la compare déjà à Jane Birkin, Marianne Faithfull, Patti Smith, Nico ou Françoise Hardy 

Mais d’où vient cette voix amie qui arrive presque par surprise, en cette période si particulière d’enfermement consenti ? Il y a un côté intemporel chez Louise Verneuil qui nous réchauffe le cœur, alors que sort aujourd’hui l’élégant “Lumière Noire”. Un premier album pop-folk réalisé par Samy Osta (La Femme, Feu ! Chatterton…) aux ambiances cinématographiques qui fait suite à l’addictif titre “Nicotine” et ses volutes assassines, paru en 2019.

Voix douce au timbre légèrement cassé, regard tourné vers les seventies, un peu cowgirl, un peu indienne, on la compare déjà à Jane Birkin, Marianne Faithfull, Patti Smith, Nico ou Françoise Hardy. Dans son Panthéon, Serge Gainsbourg n’est pas oublié, ni la rue de Verneuil où il vécut, qui a inspiré le pseudonyme de la chanteuse. Il y a pire comme références ! Femme du Sud originaire de l’Ariège, Louise Verneuil a passé son adolescence à Nice dans une famille où elle a grandi au son de la guitare de son père et de la Gibson de son oncle musicien. Ainsi est né son amour de la musique apprise en autodidacte, qui imprègne le beau et voluptueux “Lumière Noire”.

Un opus qui nous fait voyager entre grands espaces (“Désert”), road trip (“Evadée belle”), guitares americana (“Le beau monde”), brit-pop (“Blue Sunday”), hommage à son arrière-grand-mère gitane andalouse (“Emerencia”) et mélancolie amoureuse (“Love Corail”, “A mort amant”). Porteur de désirs d’ailleurs, de textes sombres ou lumineux, ce premier album à l’univers personnel teinté de mystère, devrait permettre à Louise Verneuil de se faire rapidement un nom dans le paysage musical. Un diamant noir de la pop.

Texte Victor Hache

“Lumière Noire” de Louise Verneuil Mercury/Universal

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.