france inter culture etat d'urgence

Radio. France Inter va ouvrir son antenne mardi 5 mai au monde de la culture en grave danger, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19. Une journée spéciale baptisée “Culture l’état d’Urgence !”, où de nombreux artistes et personnalités du spectacle prendront la parole pour que “revive” un secteur en arrêt économique total et “ne pas laisser le silence s’installer comme une habitude ou une fatalité”. #CultureEtatDurgence

Salles de spectacles, de théâtre et de cinéma vides, festivals annulés, librairies et disquaires fermés…on s’aperçoit tous les jours que la culture vivante nous manque et qu’elle est un véritable espace d’oxygène, dont nous ne pouvons pas nous passer

france inter culture etat d'urgenceFaire du bruit pour que vive la culture et ne pas laisser s’installer le silence, alors que le monde des arts est en arrêt total depuis plusieurs semaines. Mardi 5 mai, France Inter se mobilise pour soutenir la culture durement touchée par la crise du coronavirus : “On ne peut pas laisser le silence s’installer comme une habitude ou une fatalité. Il faut que la culture revive” indique la radio du service public sur son site.

Si l’épidémie de Covid 19 a mis à bas l’économie mondiale, elle fait peser aussi une grave menace sur les différents secteurs de la culture. Salles de spectacles, de théâtre et de cinéma vides, festivals annulés, librairies et disquaires fermées…on s’aperçoit tous les jours que la culture vivante nous manque et qu’elle est un véritable espace d’oxygène, dont nous ne pouvons pas nous passer. Un puissant remède à nos vies qui rassemble, aide à rêver et nous fait espérer en un monde commun plus fraternel.

“Peut-on imaginer une vie sans l’émotion du livre, la ferveur des concerts ou le plaisir indicible du grand écran ?” mentionne la plateforme de France Inter : “Peut-on renoncer à la force de la parole des artistes, à la puissance de leur imaginaire, à leur regard souvent prémonitoire ? Peut-on envisager une nation sans mémoire, sans rêve, sans illusion et privée de ce lien secret et invisible qui rassemble au-delà des âges ou des convictions ?”

Mardi 5 mai, la radio va ainsi ouvrir son antenne aux artistes et à tous les acteurs du monde culturel, pour soutenir un secteur en danger. Une journée manifeste baptisée “Culture l’état d’Urgence !” où tous seront invités à prendre la parole. Parmi les personnalités attendues, figurent Fabrice Luchini, Stéphane Lissner et Emmanuelle Devos qu’on entendra lors de matinale de Nicolas Demorand et de Léa Salamé.

Une journée spéciale de 5 heures à minuit en soutien à la culture, où se succéderont également Dominique A, Jeanne Balibar, Mathilda May, Nora Hamzawi , Nicolas Bouchaud, Vincent Lindon, Jean-Michel Jarre, Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, Jean-Robert Charrier, directeur du Théâtre de la Porte St Martin, Julie Déliquet, directrice du Théâtre Gérard Philippe de St Denis, Eric Ruf, administrateur de La Comédie Française, Olivier Mantei, directeur des Bouffes du Nord et de l’Opéra Comique, Marie Lavandier, directrice du Louvre-Lens, ainsi que Hugues Jallon, pdg du Seuil, Sophie de Givry, éditrice de L’Iconoclaste, Marie-Rose Guarniéri, libraire à Paris, Dominique Bordes, fondateur des éditions Monsieur Toussaint Louverture, Marie-Pierre Gracedieu, éditrice du domaine étranger chez Gallimard, Mathieu Amalric, Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de BelfortMacha Makeieff, directrice du théâtre de la Criée à Marseille, Nicolas Saada, Jean-Claude Carrière, Carole Bouquet et Hippolyte Girardot ,Jean-Marc Leveratto, professeur de sociologie de la culture à l’Université de Lorraine ou encore Jean Labadie, distributeur de cinéma.  

Texte Victor Hache

WECULTE vous conseille: Coronavirus. Les festivals inquiets pour l’avenir du secteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.